3433 visites sur cet article

Chafia et Ali dirigeants d’Une Chorba pour tous

Chafia Azouni est directrice administrative d’Une Chorba pour tous, dont l’activité est aujourd’hui en danger. C’est une femme coquette, dynamique et chaleureuse qui m’invite à la suivre dans son bureau où en ces jours froids d’hiver, le petit chauffage d’appoint n’est pas superflu.

C’est là, dans ce tout petit espace envahi de dossiers que Chafia mène son combat humanitaire depuis 4 ans. Gestion du personnel, courrier, factures, demandes de subventions, de renouvellement de partenariats [1] et autres détails administratifs sont le quotidien de cette salariée à plein temps.

En ce moment, elle se consacre tout particulièrement au fléau de l’illettrisme. Aussi est-elle fière de nous parler de ce projet de pièce de théâtre sur le thème du dialogue intergénérationnel qui rapproche enfants et adultes : « Il permet de sortir les personnes inalphabètes de leur isolement, favorise leur intégration et leur expression. »

Un engagement de la première heure

Chafia est arrivée en France il y à 15 ans après avoir fui l’Algérie et la montée de l’intégrisme. Habituée aux responsabilités dans son pays d’origine, et marquée profondément par l’expérience de l’exil, c’est tout naturellement qu’elle s’est engagée dans l’associatif humanitaire, « il est important de tendre la main aux autres quand on a soi-même souffert », affirme-t-elle avec conviction.

« Avant d’intégrer l’équipe d’Une Chorba pour l’hiver, qui était le premier nom de l’association Une Chorba pour tous, et j’insiste pour qu’on ne la confonde pas avec l’autre association La Chorba, je travaillais dans une autre structure humanitaire à caractère plus scientifique pour l’accompagnement des maladies graves, le sida par exemple.

Je m’occupais des travaux d’orientations, car la maladie conduit souvent à la précarité et à l’exclusion. Cela m’a amené à collaborer avec Une chorba pour l’hiver. Un jour, l’association a fini par me demander de la rejoindre pour développer les partenariats. »

Le quartier le plus jeune de Paris, maltraité par les médias

« Ici avec l’association qui est un lieu de rencontre de différents publics, on voit le vrai visage du quartier, les difficultés des jeunes. Le 19ème arrondissement est le quartier le plus jeune de Paris. Il y a un mélange multiracial, une cohabitation facile entre communautés et une vraie vie de quartier. »

Mais Chafia est en colère contre la façon dont les médias traitent des problèmes de délinquance. « On parle de bagarres interreligieuses alors qu’il n’y a aucune implication religieuse, ce sont des problèmes de délinquance mais pas de religion, il n’y à pas besoin de rajouter à chaque fois que ces jeunes sont arabes, musulmans ou autres. »

Elle aimerait que « toutes les mamans soient fières de leurs enfants et pour cela il faudrait que l’état les aide dans leur éducation. Il faudrait dire aussi que les enfants issus de l’immigration sont capables de réussir, que c’est possible. »

Ceci est d’autant plus important pour elle qui à son arrivée en France, s’est consacrée entièrement et sans aide à l’insertion de ses enfants alors adolescents. Aujourd’hui leur réussite est pour elle une vraie source de joie et de fierté.

La pauvreté au quotidien

Elle est aussi révoltée de voir qu’on ne parle de la pauvreté que pendant l’hiver, le grand froid alors que « les gens, eux, ont faim toute l’année. »

Son espoir partagé par Ali Hasni, le président de l’association, qui entre-temps nous a rejoint dans le bureau, serait que « les gens ne soient plus amenés à être dans cette situation.

On aimerait pouvoir les servir dans la dignité, dans un espace fermé comme dans un restaurant car la pire image est de voir au moment de la distribution des repas, ces mamans avec leurs enfants s’accroupir sous la pluie pour manger ». Ali en a plusieurs fois pleuré.

Le meilleur souvenir

« Tous les soirs à 19h, au moment de la distribution à Barbès, quand on voit les gens qui font la queue depuis 16h (car il y a du monde !) faire un petit sourire en voyant arriver le camion, comme des enfants devant leurs cadeaux de Noël ou devant leur mère qui revient des courses, c’est notre récompense. »

Un appel aux pouvoirs publics

Chafia et Ali qui sont réellement inquiets quant au devenir de leur association et de ses locaux, souhaiteraient ardemment que les pouvoirs publics prennent en charge leur problème, quitte à partager une cuisine avec d’autres associations. Pour attirer leur attention, ils organisaient d’ailleurs mercredi 20 janvier à destination de tous, une nuit porte ouverte avec distribution de thé à la menthe.

Lieux préférés

- La Mascotte
C’est notre succursale, ce qu’on aime c’est que c’est un café fréquenté par beaucoup de communautés, d’artistes maghrébins, juifs et français « comme au temps où à Alger, toutes les communautés vivaient en harmonie, se fréquentaient » rappelle avec un ton de nostalgie Ali, le président.

La Mascotte :
174 rue de Crimée - 01 40 36 03 86
Le midi, menu (plat + dessert ou café) à 9 euros
Restaurant oriental

- Le 104 : lieu culturel
104 rue d’Aubervilliers/5 rue Curial
75019 Paris
33 (0)1 53 35 50 00 / information billetterie
Horaires : ouvre tous les jours, sauf le lundi, de 11h à 20h (sauf en cas d’événements exceptionnels)

- La Cité de la Science et la Cité de la Musique, car c’est bien pour les enfants, il y a plein de choses à découvrir.



Article réalisé par Géraldine Bernard, en janvier 2010


Contacts actualisés en 2015 :

Adresse : 108, rue curial - 75019 Paris - Métro 7 – Arrêt Corentin Cariou - Tram T3 – Arrêt Porte de la Villette


Lire aussi Rencontre avec les bergers d’Une Chorba pour tous

[1] en 2009, Air Algérie a offert des billets d’avion à l’association pour la période du Ramadan, Chafia espère que la Compagnie aérienne sera aussi généreuse en 2010

[1en 2009, Air Algérie a offert des billets d’avion à l’association pour la période du Ramadan, Chafia espère que la Compagnie aérienne sera aussi généreuse en 2010

Partagez cet article :


Réactions
par hanafi - le : 4 mai 2015

Chafia et Ali dirigeants d’Une Chorba pour tous

Salam alikom madame chafia et monsieur ali je veux bien inchaallah si vous voulez de vous aides pendant le mois de ramadan nchallah

Répondre à hanafi

le : 5 mai 2015 par Salvatore en réponse à hanafi

Chafia et Ali dirigeants d’Une Chorba pour tous

Bonjour,

L’article que vous avez lu est une interview des responsable de l’association Une Chorba pour tous, que nous avons faite en 2010 mais nous ne sommes pas cette association.

Pour les joindre, voici leur contacts : Du lundi au vendredi de 9h30 à 17h00, et le samedi de 10h à 12h.
Besoin d’un renseignement, téléphonez au 01 40 36 17 50

Adresse : 108, rue curial - 75019 Paris - Métro 7 – Arrêt Corentin Cariou - Tram T3 – Arrêt Porte de la Villette

Cordialement.
S. Ursini - La Ville des Gens

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Urgences - Les numéros qui sauvent

Les numéros d’urgence : Police, SAMU et Pompiers sont gratuits et accessibles depuis (...)

Circul’Livre - Lecture citoyenne

Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 8 Janvier 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Le Funiculaire de Belleville

Ce texte est un résumé de la conférence présentée dans les locaux de l’URA le 9 février (...)

Les sorties : dimanche 28 mai
Durant cette promenade vous découvrirez les ateliers des peintres comme celui du très célèbre « (...)
Le Théâtre Guignol Anatole présente des spectacles de Guignol remis au goût du jour, entre la (...)
Little Villette c’est un nouvel espace : 1 000m² de liberté entièrement dédiés aux enfants et aux (...)
Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, l’histoire (...)
De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit plongeon (...)