Aller au contenu | Aller au menu

Q.L N° 005 - OCTOBRE 1979

936 visites sur cet article

La Villette, 5 ans après la fermeture des abattoirs


L’État, cinq ans après avoir fermé le marché aux bestiaux et le complexe d’abattage de la Villette vient de créer cet été un établissement public pour l’aménagement de ce vaste terrain.

Rappelons que la fermeture des abattoirs a fait disparaître de ce quartier de Paris plus de 5000 emplois : les travailleurs des abattoirs, mais aussi beaucoup de petites entreprises et de commerces liés aux activités de la viande.

Il est bon de savoir aussi que le scandale n’est pas fini d’être épongé ; tous les ans, les annuités d’emprunts sont payées avec votre argent et ce, jusqu’en l’an 2000 et plus ! C’est comme si vous aviez cassé votre belle voiture neuve achetée à crédit en sortant du garage ; il faut rembourser les traites ! Le coût de destruction des éléments inutilisables va venir s’y ajouter en plus…. (l’Hôtel à vaches par ex, dont le permis de …. détruire vient d’être octroyé).

La ville de Paris qui était propriétaire de ces terrains les a cédés à l’État et celui-ci en contre-partie paye le scandale ! Ainsi l’État est devenu propriétaire d’un immense terrain (54 ha) dans Paris ; l’Avenue de l’Opéra, l’Opéra et le Palais Royal pourrait y entrer aisément ! L’ensemble des Halles et du plateau Beaubourg ne représente en surface que la moitié de l’emprise des terrains des abattoirs !


En cinq ans, que s’est-il passé ?

Une opportunité extraordinaire pour le développement urbain de Paris ! Qu’en fait le pouvoir politique ? Il laisse plus ou moins à l’abandon ce patrimoine exceptionnel. En cinq ans, que s’est-il passé ?
- Les professionnels du Show-business s’y sont installés : (l’Hippodrome de Paris et le Pavillon de Paris) avec leurs services d’Ordre musclé : souvenez- vous, il y a deux ans, un jeune antillais, Lucien Meylon qui venait à un concert s’est fait descendre à coup de révolver par un membre du service d’ordre !
- Pendant quelques temps, sous la Grande Halle des fêtes populaires ont eu lieu ; fêtes organisées par des journaux ("Libération" - "Politique Hebdo") par des organisations politiques ("La Ligue Communiste Révolutionnaire", par la Fédération Communiste de Paris). Ces fêtes sont maintenant remplacées par des foires commerciales, foire à la brocante, à la ferraille, marché des voitures d’occasion, salon du vin et de la table, etc ….
- Une piste de skateboard s’est ouverte Porte de la Villette, actuellement cet équipement est déserté, passé de mode et trop cher pour beaucoup d’enfants.

- Le terrain d’aventures qui a fonctionné quelques temps, Porte de Pantin,
est aujourd’hui très menacé.

- Après les promesses du Président de la République de créer un vaste espace
vert de plus de 20 ha à la Villette (l’équivalent du Parc des Buttes de Chaumont) l’État a aménagé, en 1978, un espace vert de 3ha seulement, situé au centre du terrain autour du plan d’eau constitué par le carrefour des canaux. Un effort d’imagination a été fait au niveau des jeux pour enfants : l’énorme
structure de jeux sous forme d’un Dragon mérite le déplacement.


Un programme de prestige onéreux

Pendant ce temps, une lutte âpre entre la Ville et l’État a eu lieu pour savoir
ce qu’on allait faire de ce terrain ; y construire des logements ? Y créer une
zone d’emplois ? Y implanter un hôpital, l’université de Vincennes, un vélodrome ?
raser l’ensemble des bâtiments existants ou en conserver, certains ?

La continuité dans les scandales !

L’été 1978, le marchandage s’est fait directement entre Giscard et Chirac : Chirac s’occupait des Halles et Giscard n’y mettait plus le nez et vice-versa. V.G.E aménageait la Villette et la Ville n’avait plus son mot à dire (voir Quartiers Libres N° 1). Tout cela est bien loin de la consultation de la population, de ses associations, les seuls que l’on ait consulté sont les professionnels de l’aménagement au travers d’un concours d’architecture dont d’ailleurs l’État n’a pas tenu compte.

Par contre, l’Élysée a désigné un architecte en chef, Monsieur Taillibert, chargé de coordonner les études d’urbanisme : Il fut l’architecte du Parc des Princes qui a coûté 3 fois plus cher que son estimation initiale alors que la pelouse ne tient pas et dont le toit s’écroule ! c’est ce qu’on appelle la continuité dans les scandales ! Giscard a aussi désigné le Président de l’Établissement Public qui est Monsieur Delouvrier, ancien P.D.G de l’ E.D. F et Responsable de la création de nos Villes Nouvelles.


Actuellement le programme officiel se compose :

- D’un vaste Musée des Sciences et Techniques, 4 à 5 fois plus grand que le Musée Pompidou !

- D’un vaste espace vert et d’un Auditorium de Musique.

Un vrai programme de prestige qui risque de coûter très cher. C’est peut-être pour préparer l’Exposition Universelle de l’an 2000 ? L’intégration avec les quartiers du 19è, l’État s’en soucie guère ! Est-ce la nouvelle architecture française à l’échelle de l’Homme que nous promet Giscard ?… Il doit voir L’HOMME… TRÈS TRÈS GRAND !

Quartiers Libres


Article mis en ligne en 2012 par Mr Antoine Seck, collaborateur à La Ville des Gens, actualisé en octobre 2013.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros