Aller au contenu | Aller au menu

Coup de cœur

170 visites sur cet article

Lamia, Frédéric, Peter, Vanessa, Olivier, Christine et les autres…

JPEG - 192.9 ko


L’article que vous allez lire ne prétend pas être une analyse sociologique des jeunes habitants "Place des Fêtes". Il a pour but de donner la parole à ces adolescents que I’ on rencontre tous les jours, mais qui n’ont guère les moyens de s’exprimer. Et maintenant, donnons leur la parole…


Aimez-vous votre quartier ?

Olivier, Hélène et Christine : Oui, car on connaît beaucoup de jeunes, pour l’ambiance. c’est un peu un village, on se sent chez-nous, le quartier fait un peu partie de nous-mêmes. C’est important de se sentir à l’aise.

Frédéric, Peter, William et Christophe : Non, pas trop si l’on veut s’éclater. C’est pas un quartier qui inspire. il faut aller à perpète les oies. A part les "Buttes", il y a des quartiers plus animés, style Saint-Germain. On traîne ici parce qu’on a des copains. Mais c’est tout.


Connaissez-vous dans le quartier des associations culturelles
ou sportives ?

Les lieux les plus cités sont : le Centre Mathis "où ils font du théâtre avec les jeunes" et le gymnase, Rue des Lilas.

Certains d’entre eux pratiquent un sport plusieurs heures par semaine, dans le quartier ou les environs.

Hélène, Christine et Vanessa faisaient de la danse deux heures par semaine Rue des Lilas. C’était bien, quoique pas assez. Aujourd’hui elles ont arrêté à cause des devoirs. Elles allaient aussi à la patinoire de Pailleron avec le lycée.


Avez-vous participé à des fêtes de quartier (fête de la St-Jean - fête de la musique), à la fête des associations ; et savez-vous qui les organise ?

Valérie, Leslie et Sophie : nous n’allons pas à ces fêtes, car c’est des fêtes de vieux.

Stéphane : je ne participe à aucune fête car le quartier est mal fréquenté ; quand il n’y a pas de problème, on peut rigoler, mais quand ça craint, on n ’a pas envie de venir.

La fête de la Saint-Jean, plusieurs d’entre eux y sont allés : "C’est ce que font les communistes".

La fête de la musique, un regret : "Ils ne savent jamais où ça se passe et qui passe". Quand ils sont au courant, ils vont ailleurs, car comme dit Peter : "dans le quartier pour qu’on participe, il faut que ce soit grandiose".


Que faites-vous de votre temps libre, de vos loisirs ?… Les loisirs et la culture sont-ils importants dans votre vie ?

Hélène, Christine et Vanessa : on va au cinéma, on se balade avec les copains aux Halles, aux Champs Élysées. On mange ensemble. On fait des fêtes. On va aux concerts tout le temps, mais c’est trop cher. Souvent le samedi avec les copains on va en boîte.

Pendant les vacances on s’organise à faire des choses ensemble, disons pour pas qu’on s’ennuie, pour s’amuser. De toute façon, pendant les vacances, on s’éclate bien. On connaît beaucoup de monde dans notre immeuble, alors on les appelle et on sort ensemble.

Elles reconnaissent qu’elles passent beaucoup de temps devant la télé. Seule Vanessa préfère la radio ou un bouquin.

Olivier : je connais beaucoup de jeunes. On va se balader, on va au ciné. Le dimanche après-midi, deux ou trois fois par mois on va en boîte. C’est important, ça permet de se relâcher après toute une semaine de cours. Avant, j’allais au ciné, mais j’y vais plus. Toute la semaine on regarde la télé ; et si on sort pour voir un film dans une salle, c’est pas intéressant. Au théâtre, j’y allais avec l’école.

« La culture, c’est mes racines. C’est un peu une carte d’identité quoi ! Sans ça, on est personne. »

JPEG - 134.8 ko


Nawal Lamia : Pour aller au cinéma et au théâtre, il faut du temps et de l’argent. Le théâtre, c’est un mythe, on a l’impression qu’on ne va pas comprendre. Mais la raison principale, c’est qu’on a pas assez d’informations. Pour les concerts, il y a trop de pub. Il faut courir pour avoir des places, si j’avais plus d’argent, je voyagerais et je consacrerais plus d’argent pour aller au ciné et au théâtre.

Le vendredi soir à Saint-Michel, on va manger des sandwichs grecs, ça fait partie de la culture. Manger c’est un plaisir. On va au ciné, on se balade. On aimerait rencontrer d’autres jeunes. On va aux manifs pour la Palestine. La politique fait partie de notre vie. On en subit les conséquences donc on est obligé d’en parler. Le problème palestinien fait partie de nous-mêmes… je lis beaucoup.

La culture c’est important pour l’épanouissement de la personnalité. On est plus tolérant, surtout si l’on découvre d’autres cultures qui ne sont pas les nôtres.

Frédéric, Peter, William et Christophe : on fait de la musique. Ça se passe bien pour l’instant car on a un local jusqu’à la fin de l’année scolaire Après, on sera obligé de déménager car c’est par le biais du lycée. Pour l’avoir, on a mis quatre ans. Ça fait cinq ans qu’on fait de la musique. C’est bien on a un point fixe. Le matériel, on le laisse sur place, c’est gratuit. Dans un studio. c’est 50 frs de l’heure, c’est cher. Si on veut répéter 5 heures, (c’est un minimum), ça fait 250 frs. Même à quatre . si tu veux répéter tous les samedis, ça fait un peu cher.

Ce qui serait bien, ce serait un petit club "spécial" sur une année… on s’inscrit… on donne une certaine somme d’argent : on peut répéter… et il y a des profs.

On a fait plein de démarches vers l’extérieur et on a jamais eu de réponses positives et même pas d’orientation. On a réussi à trouver un local en banlieue, mais ça faisait un peu loin.


Vous pensez que vous êtes les seuls dans le 19ème ?

Non, pas du tout. Nous connaissons pas mal de groupes dans le 19ème. PARKING 2000 pour trouver un local ils ont assez galéré.

Quand on ne fait pas de la musique, on va au ciné… on se fait des restos…

Peter : On galère plus qu’on s’amuse. Je fais rien de mon temps libre. Je prends la voiture et je conduis des heures. Pour changer souvent, il faut des idées et de l’argent.

On se fait des soirées entre copains, a but lucratif, il y en a qui font payer le prix d’une discothèque. C’est des soirées musicales, c’est comme si on allait en boîte. La différence c’est qu’on connaît du monde.

On va au ciné une fois par mois, ça fait une petite sortie, on ne va jamais au théâtre. Point de vue concerts, on aimerait bien, mais il nous faut de l’argent.

On part en vacances ensemble depuis trois ou quatre ans. Deux fois au Pays Basque et en Espagne. On travaille en juillet, comme ça on est autonomes : c’est l’aventure à chaque fois. Cet été on va faire la Côte, je vais aller au casino (rires… ). C’est sacrément important les vacances. Tu peux faire ce que tu veux, on est loin des parents, de l’école, de tout ça.. Ça change de rythme complètement.

JPEG - 134.5 ko


Pensez-vous que les diverses associations du 19ème prennent en compte les jeunes ?

Frédéric, Peter, William et Christophe : Il y a des associations ? C’est un manque d’informations. Mathis, on sait qu’il y a des activités de théâtre, mais on ne sait pas ce qu’ils peuvent offrir d’autre.

Le but d’une association c’est de nous informer ; et après on peut faire quelque chose. S’ils informent pas, ils n’auront rien. Il faut qu’ils s’adressent directement a nous.

Hélene, Christine et Vanessa (unanimes) : Non ! Quand on veut faire quelque chose, on le fait nous-mêmes. Le rôle d’une association serait qu’il fasse des camps, qu’ils décident par exemple cette semaine, pendant les vacances, nous organisons un départ… quelque chose comme ça… en France ou à l’étranger organiser un voyage. On serait libre, loin des parents. Du moment qu’on est parti loin avec les copains, on prendrait tout en charge (budget, cuisine …) ça serait super !


Si vous aviez un lieu de rencontre entre jeunes dans le 19ème, comment l’utiliseriez-vous ?

William, Frédéric, Christophe et Peter : Je ferais un pub : « tous les soirs petits orchestres qui passent ». Une ambiance de fête. C’est un projet qu’on a envisagé. Orchestre, musique… tu peux rencontrer plein de gens. Un truc qui serait pas cher. Avec des lumières. Maintenant tu vas dans un pub, c’est 40 balles la bière ! Faut pas déconner ! C’est vraiment abusif.

On s’y mettrait à plusieurs… il y aurait un roulement… et en même temps pour les musiciens ce serait bien… il y aurait du monde. On les paierait. Les gens qui aiment s’amuser viennent.

N.L : Un lieu où on pourrait échanger des idées entre français et les autres… il y aurait des conférences pour parler de ce qui se passe au niveau de la France, parce qu’on est en France. Le racisme au niveau international, on en parle pas. Il n’y a que la télé et la télé a tendance à banaliser.

Il y aurait des échanges, des rencontres et des fêtes.

H.C.V : On ferait une salle pour mettre de la musique et des vidéos… pour danser… s’éclater ! Ça manque dans le l9ème ça. Les gens, ils critiquent parce qu’on est dans la rue… mais on a rien pour rigoler… pas de salle… on peut aller nulle part. Qu’est-ce qu’on peut faire si on a rien ?

Olivier : On se retrouverait après l’école… on s’amuserait… on écouterait de la musique. Des fois, on se retrouve dans un jardin (18 Rue de Crimée)… on fait rien de spécial… on se raconte des histoires… on écoute de la musique.

Si on avait un lieu, on organiserait des après-midi ou même des soirées sympas. Il y aurait des gens qui viendraient faire un genre de boîte.


S’il y avait un lieu à rénover ou à construire en priorité dans le 19ème, à votre avis ça serait quoi ?

JPEG - 72.9 koV. S. L : un lieu où il y aurait des ateliers de musique, un petit ciné et un Mac Donald

N. L : Un cinéma, un lieu pour les jeunes.

William : l’idée de la Villette n’était pas mal mais c’est déjà fait. Une petite pièce où tu
peux faire ce que tu veux, ça peux partir de pas grand chose.

Peter : Ça serait plutôt Stalingrad ou Barbès. Faire un quartier moderne, tout casser, peindre les murs, faire de beaux dessins dans le métro, c’est génial. Pas de grandes tours : de beaux immeubles… faut pas que Paris soit gris. Quand tu te balades aux Champs t’es bien. Toutes les vitrines sont propres et belles, les immeubles sont beaux et propres. Faudrait tout refaire… faudrait que Paris soit touristique comme à Opéra. Je vois pas pourquoi certains quartiers seraient désavantagés par rapport aux autres ?

H.C.V : Une petite maison 38 Rue Crimée. Elle est là. On est déjà monté. Ça pourrait faire quelque chose de bien.

En partant Vanessa me demande : "Tu crois qu’on pourrait l’avoir cette petite maison ?… Elle ne sert pas."


Connaissez-vous dans le 20ème le TEP et le Théâtre de la Colline ; et dans le 19ème, la Cité des Sciences et de l’Industrie, La Géode et la Grande Halle ?

W : La Villette : un beau projet. Je ne sais pas si c’est vraiment rentable, mais c’est une belle idée La Géode… 40 balles l’entrée, c’est un peu cher… les films qui passent sont pas assez spectaculaires. Ils pourraient faire mieux avec l’écran… le
son est pas mal, c’est impressionnant.

Beaucoup de jeunes interviewés avaient vu Cités-Cinés.

Olivier résume assez bien ce que pensent ces jeunes ados de la Villette : "La Villette, c’est moderne, c’est un peu les Halles du 21ème siècle".

Merci à Nawal (16 ans), Lamia (19 ans), Stéphane (17 ans 112), Olivier (16 ans 1/2), Frédéric (18 ans), Leslie (18 ans), Sophie (18 ans), William (18 ans), Christophe (18 ans), Peter (19 ans), Hélène (16 ans), Christine (16 ans), Vanessa (16 ans) et Valérie (18 ans).


Denyse CASSIN



Article mis en ligne en septembre 2015.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros