Aller au contenu | Aller au menu

68 visites sur cet article

Le Conseil local des résidents étrangers du 19e arrondissement


S’il existe un conseil parisien des résidents étrangers non communautaires, les conseils locaux se font plus rares … Il n’en existe que deux à ce jour : dans le 19e et le 20e.

JPEG - 50.2 koPremier bilan et perspectives :

Objectif affiché : ne pas être uniquement dans la symbolique, coller au plus près des réalités de l’arrondissement où 15% de la population est d’origine étrangère, permettre à une instance consultative d’être un lieu représentatif où les résidents étrangers traduisent leur citoyenneté locale. Pas si simple… Lancer un appel à candidatures, le diffuser en plusieurs langues, mettre en place la parité et la diversité géographique, et favoriser un état d’esprit collectif en ne réduisant pas le conseil à une cohabitation entre les différentes communautés.


Dépasser les clivages des communautés

Autre "défi" : mettre en relation les populations de l’arrondissement afin de participer à une amélioration du cadre de vie dans son volet relationnel ; bref, envisager le multiculturalisme non pas comme une superposition de cultures qui se supporteraient mais comme l’expression d’un désir de vivre ensemble. Première illustration : le nouvel an chinois a été organisé en 2003 par la commission "culture" du Conseil des résidents étrangers et l’on constate que les 300 personnes présentes en Mairie étaient étrangères pour seulement 50% d’entre elles ; l’intérêt des spectateurs pour une culture peu connue était manifeste.


L’accès aux droits : la priorité du Conseil

Mais l’ambition du conseil ne s’arrête pas aux manifestations culturelles, certes appréciables et appréciées, car il entend bien se faire relais pour l’accès aux droits des résidents étrangers. C’est l’une de ses missions prioritaires et le choix a été fait de lui consacrer une commission "accès aux droits" de manière pleine et entière. Et en parler c’est déjà permettre à l’information de diffuser, premier partage démocratique, avoir accès aux renseignements. Dans ce cadre, la journée de la citoyenneté permet des débats et des rencontres, qui ensuite se traduisent par des actions concrètes. En 2002, le débat sur l’éducation et la citoyenneté pour les enfants et adolescents issus de parents immigrés avaient fortement nourri et inspiré les travaux de la commission "éducation". De là un projet d’aide aux devoirs, mais surtout de médiation pour favoriser une relation parents-professeurs souvent défaillante. En 2002 envisager la question du droit de vote avait ensuite débouché sur une participation à l’organisation de la votation citoyenne, le conseil ayant alors tenu un bureau de vote dans l’enceinte de la Mairie. L’édition 2003 de la journée de la citoyenneté aura, elle, mis en avant le volet économique et social au travers de l’accès à l’emploi et des droits sociaux afférents ; et un dimanche après-midi, par un beau soleil, et une manifestation sociale importante ce même jour, une centaine de personnes se sont pressées en Mairie pour comprendre et, partant, débattre. Le GlSTI et des responsables régionaux syndicaux étaient là pour renseigner, intervenir, souligner combien la question des discriminations ne s’envisageaient pas exclusivement sous l’angle légal mais aussi sous celui plus difficile à cerner des attitudes, des comportements et même des autocensures des résidents étrangers ou des générations issues de l’immigration. Première traduction : la réalisation d’une brochure recensant des informations pratiques et une revue de presse. A venir : des séances de formation aux droits des étrangers, une présence au sein des foyers de la commission accès aux droits pour proposer une aide au moment des déclarations de revenus, un débat en assemblée plénière sur les conditions d’obtention discriminatoires des cartes avantagés de la ville de Paris, telles qu’établies par l’ancienne municipalité.

JPEG - 100.1 ko


Un deuxième semestre 2003 plein de projets…

En septembre, le bureau du conseil s’attellera à la réalisation d’une brochure de présentation de ses activités ; le 10 octobre il participera au forum organisé par le collectif des foyers du 19e en proposant une table ronde sur l’accès au logement ; en novembre la commission "santé" tentera de mettre en place un relais des campagnes nationales de prévention santé des risques cancer en direction des populations de migrants et la commission "femmes" du conseil aura à cœur de s’inscrire dans le vaste plan de dépistage national du cancer du sein. En décembre, ce sont les séances de formation aux droits des étrangers, et pour le premier trimestre 2004, un déplacement dans les foyers au moment de remplir les déclarations de revenus.

JPEG - 102 ko



Le Conseil du 19e

Mise en place : printemps 2002
Nombre de membres : 36
Bureau : 12 personnes
Secrétaire général : Boubacar Diaby


Objectif

* Intervenir de manière consultative sur la vie de la cité et permettre l’insertion des résidents étrangers non communautaires.
* Favoriser ou mettre en place des projets concrets répondant à ces objectifs


5 commissions

* Education : Mona Leblanc
* Santé : Fritz Montpérousse
* Culture & animations : Zakia Jemai
* Accès aux droits :Joseph Knegne
* Femmes : Chrislaine Assoumou


Principales actions durant l’année 2002-2003

* Mise en place d’un dispositif d’accompagnement des enfants issus de parents étrangers pour l’aide aux devoirs et d’un dispositif de médiation parents/professeurs. Lancement du projet de classe pilote au collège Georges Brassens, rencontre avec des proviseurs et principaux de collège
* Organisation d’une journée annuelle de la citoyenneté des résidents étrangers : dimanche 14 avril 2002 et dimanche 25 mai 2003 en conjuguant la tenue de deux débats, d’un mini forum des commissions, d’un buffet et d’une soirée festive
* Organisation en 2003 du nouvel an chinois
* Participation à l’organisation de la votation citoyenne
* Organisation d’un débat à l’occasion de la journée internationale des femmes sur les droits des femmes issues de l’immigration
* Organisation d’une manifestation de solidarité destinée à récolter des fonds pour les victimes du tremblement de terre en Algérie
* Tenue de deux permanences hebdomadaires en Mairie
* Préparation pour le mois d’octobre d’une table ronde sur l’accès au logement, en partenariat avec le collectif des foyers du 19e qui organise un forum
* Préparation d’une action de prévention santé sur les risques cancer en direction des populations de migrants en novembre
* En projet : une action de formation aux droits des étrangers avec le GISTI (groupe d’information et de soutien aux travailleurs étrangers)
Et une action d’aide aux résidents étrangers au moment des déclarations de revenus


Renseignements divers

* 15% de la population du 19e arrondissement est d’origine étrangère
* 80 candidatures avaient été reçues pour ce conseil
* Le conseil des résidents étrangers est paritaire et respecte un équilibre géographique des continents et des zones régionales
* 14 nationalités sont représentées


Contacts

* Florence Faurie-Vidal, adjointe au maire, chargée de l’environnement et de l’accès à la citoyenneté
* Boubacar Diaby, secrétaire général du Conseil


Photos : Conseil des Résidents étrangers



JPEG - 37.3 ko

Un engagement au service
des ressortissants étrangers

Elu secrétaire général du conseil des résidents étrangers, Boubacar Diaby, 50 ans, marié et père de deux enfants, pratique l’engagement associatif en faveur de l’intégration depuis son arrivée du Mali en France durant les années 70. Fort de ses expériences et de son propre parcours professionnel qui l’a mené du métier de plongeur à celui de chef de cuisine, il en arrive à la conclusion que "la réussite est possible si la volonté s’accompagne d’aide à l’information pour un meilleur accès aux droits".
Et pour cela, il assure une permanence deux fois
par semaine en Mairie.



Article mis en ligne en décembre 2014

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros