Histoire de résistants

1980 visites sur cet article

Les « mouflets » de juin 40 du quartier Amérique

Un témoignage de René Roy

On les surnommait les « mouflets » tant la plupart d’entre-deux étaient presque des enfants. René ROY, comme Jean Quarré, était déjà un jeune engagé avant la guerre dans le mouvement des jeunesses communistes. Il habitait alors dans la rue Compans près de la place des fêtes.

René Roy, arrêté par la police et déporté au camp de Buchenwald, a eu la chance d’être libéré en 1945 par les armées alliées. Il est le seul survivant de ce premier groupe de jeunes, tous les autres ont été fusillés au cours des années 1942,1943 et 1944.

JPEG - 89.4 ko

Avant guerre dans les Buttes Chaumont, la joie de vivre de ces jeunes. Parmi eux, Marcel François et Jean Quarré. Ils ont donné leur vie pour la liberté.


Extraits des souvenirs de René Roy recueillis dans le livre édité par l’ANACR sur les premiers pas de cette Résistance dans le XIXe :

Une dizaine de jours après l’entrée des allemands dans Paris, une ville évacuée par les trois quarts de ses habitants, des jeunes se retrouvent à la Porte du Pré Saint Gervais sur le terrain vague des anciennes fortifications, au pied des HBM du Boulevard d’Algérie. Ce sont cinq membres du cercle des Jeunesses Communistes, qui comptait alors en 1939 de 20 à 30 adhérents.
René Roy était parmi eux et se souvient de la présence de Marcel François, le secrétaire du cercle, d’André Biver, de Jean Quarré, de Maurice Deck, le benjamin qu’on avait alors trouvé trop jeune (il devait avoir 15 ans), Georges Tondelier dit « Tondu » du quartier Combat qui apportera un mois plus tard au groupe la liaison avec l’organisation clandestine.

Les cinq de juin 40 se posent surtout beaucoup de questions. Le pays est en pleine débâcle et ils se demandent ce qu’ils pourraient faire de conforme à leur idéal pour affronter cette tragique situation. Ils décident de faire des inscriptions sur les murs, de coller des papillons confectionnés avec des étiquettes d’écolier, « au moins pour dire que nous étions toujours là et que nous n’abandonnions pas le combat ». Peu après cette première rencontre, d’autres jeunes viendront rejoindre le groupe.

René Roy se souvient de Kitty et Rosa, deux « jeunes filles de France » de la Porte de Brunet, des frères Talamoni, d’Armand dospital, de Simone Sampaix, puis de Robert Lambotte et d’Albert Masson du quartier de la rue du Plateau, de Jean Repussart, d’Henri Germain, de Maurice Charpentier de la rue de la Solidarité, de Raymond Loreau dit « Popeye » de la rue de la Concorde aujourd’hui rue Gaston Pineau.

C’était le tout début. Ces jeunes vont répandre dans les quartiers du XIXe, petits journaux et tracts pour redonner de l’espoir et surmonter la résignation.

En 1941, la plupart de ces jeunes s’engageront dans les premiers groupes de francs-tireurs, les FTP. Ils seront intégrés aux « Bataillons de la Jeunesse » placé sous le commandement du Colonel André Ouzoulias. La lutte armée contre l’occupant va commencer dans Paris.

La clandestinité commence aussi pour la plupart de ces jeunes. René Roy quitte son domicile de la rue Compans car il se sent surveillé par la police, mais il est arrêté dans la rue de Belleville près du métro Télégraphe le 10 juin 1942. Il est condamné à 5 ans de travaux forcés et connait successivement les prisons de Melun et de Chalons/Marne. Livré aux allemands, il est déporté en 1944 au camp de Buchenwald.

René Roy

Les « mouflets » de juin 40 du quartier Amérique. Un témoignage de René Roy.

Voici l’histoire de ces jeunes :


Jean QUARRE

Une petite rue part de la rue du Docteur Potain et vient rejoindre la place des fêtes, elle porte le nom de ce jeune résistant, Jean QUARRÉ, fusillé par les allemands.

Jean Quarré était né le 22 septembre 1919 à Paris dans le 10ème arrondissement. Il était encore un jeune enfant lorsque sa famille, madame Quarré et ses trois enfants, vinrent habiter au 27 rue du docteur Potain dans le 19è arrondissement.

Jean QUARRE - Arrêté le 28 janvier 1942 - Condamné à mort le 15 avril 1942 - Fusillé le 17 avril 1942

- Suite de l’article : Jean QUARRE


Simone SAMPAIX

L’une des plus jeunes du groupe des mouflets. Simone Sampaix est née le 14 juin 1924 à Sedan dans les Ardennes.

À 8 ans, elle arrive à Paris avec ses parents, ils vont habiter au 25 rue Émile Devaux dans le 19ème arrondissement. Simone est la fille du journaliste Lucien Sampaix fusillé le 15 décembre 1941 (voir dans la suite de ce mémorial).

Alors que Lucien Sampaix est à la prison de la Santé où il a été enfermé après son arrestation, Simone annonce à son père sa décision de prendre son relai dans la Résistance. Elle est déjà depuis le début de l’occupation, en relation avec « les mouflets » et la Résistance commence à s’organiser.

- Suite de l’article : Simone SAMPAIX


André BIVER et Isidore GRINBERT

André Biver et Isidore Grinbert formaient, en 1941 avec Simone Sampaix, , l’un des premiers groupes de Francs-tireurs et partisans dans le 19è arrondissement.

André Biver a été fusillé le 19 octobre 1942 par les allemands, Isidore Grinbert sera guillotiné par les autorités de Vichy le 8 août 1942.

- Suite de l’article : André Biver et Isidore Grinbert


Raymond LOREAU

Fusillé au Mont Valérien le 20 mai 1944

Raymond Loreau est né à Paris le 15 avril 1921, il habitait aves sa famille au 8 rue de la Concorde aujourd’hui devenue la rue Gaston Pinot dans le 19ème arrondissement.

En 1938, jeune cheminot au chemin de fer de l’Est, il mit à profit ses facilités de transport pour se rendre chaque fin de semaine dans la région des Pyrénées pour aider les républicains espagnols que le gouvernement français avait fait interner dans des camps.

- Suite de l’article : Raymond Loreau


Marcel FRANÇOIS et Maurice DECK

Ces deux jeunes du "quartier Amérique" participent dès le début de l’occupation au groupe des "Mouflets" dont parle René ROY dans ce mémorial.

Ils vont tous deux s’engager dans le groupe des Francs Tireurs et Partisans qui se forme dans le 19è arrondissement vers le mois de mars 1942 sous le nom de « groupe Victor Hugo ». Ils font partie des "Bataillons de la jeunesse" qui sous le commandement du Colonel Albert Ouzoulias va mener la lutte armée dans Paris contre l’occupant.

- Suite de l’article : Marcel Francois et Maurice Deck

JPEG - 89.4 ko


ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - Escalier 1 - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.
Partagez cet article :

Localisation : Les « mouflets » de juin 40 du quartier Amérique

Rue Compans

- Paris - 75019.

Zoom

Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Urgences - Les numéros qui sauvent

Les numéros d’urgence : Police, SAMU et Pompiers sont gratuits et accessibles depuis (...)

Circul’Livre - Lecture citoyenne

Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 8 Janvier 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Le Funiculaire de Belleville

Ce texte est un résumé de la conférence présentée dans les locaux de l’URA le 9 février (...)

Les sorties : samedi 27 mai
Double meurtre dans la rue Morgue ! Une mère et sa fille sauvagement assassinées ! La Gazette : (...)
Passages couverts galerie Vivienne (1920) - Photo Claude Marti
Claude Marti, guide touristique et conférencier, vous propose régulièrement des visites dans (...)
Le Théâtre Guignol Anatole présente des spectacles de Guignol remis au goût du jour, entre la (...)
Little Villette c’est un nouvel espace : 1 000m² de liberté entièrement dédiés aux enfants et aux (...)
Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, l’histoire (...)