La ville des gens : 16/octobre

Comme de bien entendu


Auteur : Jean Boyer - compositeur : Georges Van Parys. Chanson composée pour le film : "Circonstances atténuantes" réalisé par Jean Boyer en 1939.

JPEG - 142.1 ko

"Circonstances atténuantes" - Arletty, Georges Lannes, Robert Ozanne, Michel Simon, Dorville…


Vidéo de la chanson en bas d’article

Elle était jeune et belle…
Comme de bien entendu !
Il eut l’ béguin pour elle…
Comme de bien entendu !
Elle était demoiselle…
Comme de bien entendu !
Il se débrouilla pour qu’elle ne le soit plus :
Comme de bien entendu !
Ils se mirent en ménage…
Comme de bien entendu !
Elle avait du courage…
Comme de bien entendu !
Il était au chômage…
Comme de bien entendu !
Ça lui f’sait déjà un gentil p’tit rev’nu :
Comme de bien entendu !
Voulant faire une folie…
Comme de bien entendu !
Il offrit à sa mie…
Comme de bien entendu !
Un billet de la lot’rie…
Comme de bien entendu !
Ça n’ lui fit jamais que cent balles de perdues :
Comme de bien entendu !
Mais, il se mit à boire…
Comme de bien entendu !
Elle ne fit pas d’histoires…
Comme de bien entendu !
Mais pour pas êtr’ une poire…
Comme de bien entendu !
Elle se régala en le faisant cocu :
Comme de bien entendu !
Il la trouva mauvaise…
Comme de bien entendu !
Mais, elle gagnait du pèze…
Comme de bien entendu !
Au lieu d’ ramener sa fraise…
Comme de bien entendu !
Il se contenta d’ lui foutre le pied au cul :
Comme de bien entendu !
Et, depuis, l’on raconte…
Comme de bien entendu !
Qu’il y trouve son compte…
Comme de bien entendu !
Et, quand chez lui, on monte…
Comme de bien entendu !
Il s’en va faire un p’tit tour au P.M.U :
Comme de bien entendu !

Version audio


Version cinématographique


JPEG - 85.8 ko


JPEG - 185.7 ko


JPEG - 94.2 ko


Version d’Albert Préjean

Introduction :

Voici, contée sur une valse musette,
L’histoire en quelques mots
Du beau roman d’une jeune midinette
Et d’un p’tit Parigot.
Tous les refrains d’amour sont un peu bêtes,
Celui-là l’est aussi,
Mais si vous reprenez en chœur ma chansonnette,
Je vous dirai : Merci !