1534 visites sur cet article

Le doudou de l’Antipode

Comment, depuis une péniche amarrée à Paris, on peut sans avoir eu le temps de s’en apercevoir larguer les amarres et se retrouver bientôt dans l’île aux doudous.

Il y a peu de bateaux sur le canal de l’Ourcq ce matin, et tout est si tranquille qu’on se croirait en province… On voit une péniche ancrée, toute de rouge et vert, brillante.

Une petite échelle basse nous invite à monter. Une porte, un escalier qui descend. Il fait bon. Par les hublots on ne voit plus que l’eau grise ; tout est tranquille alors qu’on s’assoit au comptoir.

Soudain, la porte en haut des marches s’ouvre : et c’est une dégringolade de petites personnes qui se déverse, pêle-mêle, avec cris de basse-cour, pépiements d’oiseaux, fous rires, gesticulations. Ca piaille, ça gigote, ça rit, voix fraîches et sons cristallins…

Soi-même on se sent un véritable Gulliver et on se retrouve entourée de ces créatures qui vous arrivent au genou, à peine au-dessus ! les enfants.

« Je m’assois où, moi ? »

Les tout-petits se débarrassent de leurs manteaux : « Les enfants, les enfants, mettez vos gants dans les manches ! »

Toute cette marmaille passe le lourd rideau de velours rouge et, hop ! on s’installe sur les bancs ou les coussins à même le sol, selon sa taille, devant la scène.
Ah, « A la Recherche du Doudou Perdu » , quel spectacle !

C’est Pascal Sanvic qui a écrit le livre et créé, il y a 13 ans, ce spectacle.

Isabelle Houdant est seule en scène. Mais l’est-elle vraiment ? Car le bébé avec lequel elle discourt, n’est-il pas réel, lui aussi ?

Le public se tient sage comme une image, fasciné par les paroles de la comédienne, qui parfois s’adresse directement à lui, le questionne, le consulte.

Et la participation fuse, intelligente. Car il n’y a rien d’infantilisant dans ce spectacle où l’intelligence de l’enfant est absolument respectée.

Mademoiselle Houdant fait venir un oiseau, aussi vrai que nature, du feu, et même la mer ! On s’y croirait.

Multitalentueuse - elle fait même jouer de l’accordéon à son bébé ! elle maîtrise absolument son jeu. Assis là, parmi ces enfants enchantés, on se surprend à sourire.

La comédienne est-elle magicienne, marionnettiste, hypnotiste… tout cela ? Les enfants, même les grands, écoutent, participent. C’est un partage qui prend place, et un plaisir pour chacun.

« Il est là l’oiseau, il est là ! » a-t-on envie de crier nous aussi. Parti à la recherche d’un doudou perdu, c’est l’enfance en soi que l’on a retrouvée.

Siane Gallozi Danielson

Péniche Antipode
- Amarrée de début septembre à fin juin face au 69 quai de la Seine 75019 Paris
- Métro Crimée
- 01 42 03 39 07
- Pour consulter la programmation : wwww.abricadabra.fr

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Henri Krasucki

Henri Krasucki s’était engagé très tôt, dès l’occupation, dans la Résistance. Il fut parmi (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela (...)

La « descente de la Courtille »

Attention, rédaction en cours de révision. Chantier ouvert le 31 octobre. 2017. (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les sorties : mercredi 13 novembre