La ville des gens : 2/mars
Journée d’échanges de de Réflexion

Trous de Mémoire : les politiques de la Mémoire en question

Accords Sykes-Picot, Guerre d’Algérie, esclavage, colonisation : l’actualité est faite de plus en plus de rappels du passé ou d’appels au passé.…

Cette omniprésence de l’invocation historique pour donner sens aux conflits du présent renforce l’importance de la vigilance face aux usages du passé. D’autant plus que ces derniers mois ont renforcé le passage des appels à l’histoire à des injonctions de plus en plus fortes à la construction d’une mémoire partagée.

JPEG - 145.8 ko

La mémoire des peuples ne peut se décréter et à nouveau se construire sur l’injonction des pouvoirs politiques. De telles évolutions "désapproprient" les acteurs en imposant une mémoire unifiée et effacent les conflits de la mémoire collective. Elles nient la réalité de la permanente réécriture de l’histoire et de l’existence de « trous de mémoire » aux dépens des groupes socialement les plus faibles, des vaincus de l’histoire.
JPEG - 62.8 ko

© Fonds Collectif Fusion

Au cours de la journée, nous discuterons de l’apport des historien(ne)s au travail de construction et déconstruction des mémoires collectives, nous mettrons en débat la façon dont militants associatifs et historien(ne)s envisagent leur façon de lutter contre les « trous de mémoires », hérités du passé comme produits par le présent. Bien sûr, nos débats déboucheront sur les processus de transmission dans l’espace public, à travers les choix des médias, mais aussi de l’enseignement de l’histoire !

Sans compréhension critique du passé, il n’y a pas d’avenir ouvert.


Cette journée s’inscrit donc dans les débats de plus en plus vifs depuis une dizaine d’années sur les usages sociaux et politiques de l’histoire, écho de la réalité conflictuelle d’une société en crise.
 
Le Réseau Mémoires-Histoires en Île-de-France, le Réseau Sortir du colonialisme et les Cahiers d’histoire Revue d’histoire critique invitent, lors de cette journée d’échanges et de réflexions, à croiser les approches du monde de la recherche avec les nombreuses et diverses actions menées par des acteurs associatifs, culturels et éducatifs.

Introduction - 10h-10h30 :

Réseau Mémoires-Histoires en IDF, Réseau Sortir du colonialisme et Les Cahiers d’Histoire. Revue d’histoire critique.

  • Frédéric Callens (CGET) : Politiques publiques et travail de mémoire et d’histoire.
  • Rapporteur-discutant de la journée : Didier Monciaud (historien, Les Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique).


Trois tables rondes autour des thèmes suivants :

De 10h30 à 11h30 :

1. Questions coloniales et postcoloniales.

Acteurs associatifs et culturels : les associations Au nom de la mémoire, 4 ACG, etc.

  • Chercheurs et universitaires : Johan Michel (philosophe, politiste), Olivier Le Cour Grandmaison (politologue), Alain Ruscio (historien).
  • Animation : Patrick Farbiaz (Réseau Sortir du colonialisme).


De 11h45 à 12h45 :

2. Migrations, mémoires ouvrières et urbaines.

Acteurs associatifs et culturels : Inter-Réseaux Mémoires Histoires (réseaux Île-de-France, PACA, Rhône Alpes, Aquitaine, Alsace…), Périphérie.

  • Chercheurs et universitaires : Gérard Noiriel (historien)
  • Nacira Guénif-Souilamas (anthropo-sociologue).
  • Animation : Mohammed Ouaddane (Réseau Mémoires- Histoires en IDF).


De 14h30 à 16h :

3. Comment transmettre autrement l’histoire ?

Acteurs éducatifs, associatifs et culturels : Groupe Français d’Éducation nouvelle, Inter-Réseaux Mémoires Histoires (Île-de-France, PACA…), Collectif Manifeste Rien, Cité des mémoires étudiantes.

  • Chercheurs et universitaires : Laurence De Cock (historienne),
  • Olivier le Trocquer (historien, président CVUH),
  • Gilles Manceron (historien).
  • Animation : Franck Noulin (Les Cahiers d’Histoire. Revue d’histoire critique, professeur d’histoire dans le secondaire).


16h30 : Conclusions des travaux

Didier Monciaud (historien)


17h :

Récital poétique et musical « Les témoins du temps ».
Textes et voix : Salah Oudahar – Musique : Christian Ott


« Trous de Mémoire » : les politiques de la Mémoire en question

Journée d’échanges et de réflexion

Samedi 12 mars 2016 de 10h à 18h

La Bellevilloise - 19-21, rue Boyer - 75020 Paris - Métro : Gambetta / Ménilmontant

Agenda

La Bellevilloise

19-21, rue Boyer - 75020 Paris - Métro : Gambetta / Ménilmontant