La ville des gens : 28/juin
Exposition

HÉRARD / LEVALET

Conversation « De la porosité du carton ondulé, de la rugosité du béton et autres fariboles… »

À la manière des pièces de Beckett, ou encore de « L’homme-boîte » d’Abé Kôbô, Philippe Hérard, avec comme thème récurant l’existence de l’homme dans un monde absurde, nous transporte dans un univers parallèle pourtant si proche de nous. Parabole des temps modernes, situations improbables, Levalet met en scène le quotidien avec humour et lucidité. Dialogue entre deux artistes, deux visions sensibles du monde contemporain, une exposition pour reprendre la conversation avec ceux qui ont quelque chose à dire en peignant.

JPEG - 131.8 ko



Philippe Hérard

« Il se qualifie lui-même d’autiste-peintre et considère son exercice comme une thérapie. « Je ne suis pas heureux, mais les instants de bonheur me sont quotidiens…

Au tournant de la quarantaine, il décide de pousser les murs de son atelier aux rues environnantes, celles de « son » quartier : Ménilmuche, Jourdain, Haut-Belleville. Il choisit alors de peindre sur papier kraft qu’il ira ensuite coller sur les murs. Un support léger, rapide à poser dont la finesse épouse les moindres aspérités du support. Ces œuvres sont toujours uniques et originales, renouvelées au gré de l’humeur et des saisons…

JPEG - 127.5 ko

Ses « gugusses » comme ils les nomment, anonymes, aux fêlures invisibles, aux postures improbables, sur une chaise bancale, une échelle de guingois, une mappemonde instable, couverte de journaux narrant le drame qui l’habite ou se débattant avec une bouée de sauvetage, à la recherche d’un équilibre, d’une place dans le monde… ce sont nos frères, nos cousins… nous ?…
 
Si Philippe Hérard est peu expansif, ses personnages à la langue bien pendue sont ses porte-paroles. Autrefois prostrés, ils s’animent, interpellent et dialoguent avec le passant… Le propre de l’artiste n’est-il pas de conjuguer le singulier au pluriel… »
 
Extrait de « Philippe Hérard, peintre en l’être », par Jean-Luc Hinsinger
Philippe Hérard, peintre en l’être - Par Jean-Luc Hinsinger : http://www.lesinfluences.fr
Le site de l’artiste : http://phherard.wix.com/philippeherard


Levalet

Charles Leval, dit Levalet, est né en 1988 à Epinal. Il grandit en Guadeloupe, région où il entre au contact de la culture urbaine, puis des arts plastiques.

Il poursuit ses études d’arts visuels à Strasbourg ; son travail, alors davantage tourné vers la vidéo, se nourrit d’une pratique théâtrale assidue. Il obtient l’agrégation en 2012, année où son travail commence à prendre place dans les rues de Paris. Il a depuis participé à de nombreuses expositions dont plusieurs Solo shows, et participé à quelques rencontres internationales.

JPEG - 108.2 ko

L’œuvre de Levalet est avant tout un travail de dessin et d’installation. Il met en scène ses personnages dessinés à l’encre de chine dans l’espace public, dans un jeu de dialogue visuel et sémantique avec l’environnement présent. Les personnages interagissent avec l’architecture et se déploient dans des situations frôlant souvent l’absurde.
 
Pour en savoir + : http://www.levalet.xyz


HÉRARD / LEVALET

Exposition
- Vernissage le jeudi 7 juillet à partir de 18h

Du jeudi 7 au vendredi 29 juillet 2016

Le cabinet d’amateur sera fermé du 14 au 18 juillet inclus

Le Cabinet d’Amateur - 12 rue de la Forge Royale - 75011 Paris - Métro Faidherbe-Chaligny / Ledru-Rollin

Agenda

Le Cabinet d’Amateur

12 rue de la Forge Royale - 75011 Paris - Métro Faidherbe-Chaligny / Ledru-Rollin