La ville des gens : 10/octobre
Exposition collective - Puces de Saint-Ouen (93)

Aventures de lignes

"Aventures de lignes, treize imaginistes-intimistes en marge de l’art contemporain", une exposition organisée par Bruno Montpied à la Galerie Amarrage (Saint Ouen - 93) jusqu’au 4 décembre.

Sur une proposition de Guy Girard, membre de l’association qui gère la galerie Amarrage, j’ai décidé de réunir pour quelques semaines un choix d’artistes exposant généralement dans des circuits alternatifs, que l’on qualifie ailleurs de « Singuliers ».

JPEG - 131.2 koCe terme est de plus en plus galvaudé dans les festivals qui se sont emparés de l’étiquette, les poncifs esthétiques s’y faisant légion. C’est pourquoi j’ai cru bon d’employer un autre terme, en dépit de son aspect un peu « intellectuel » : imaginiste-intimiste ; il désigne à la fois la prépondérance de l’imagination dans les travaux présentés et le caractère indépendant de leurs auteurs.

Depuis l’essor de l’art brut‒ cet art pratiqué par des non-professionnels de l’art, qui résulte d’une pulsion irrépressible et qui se manifeste dans tous les secteurs de la société, quoique pour une large part dans les milieux défavorisés et populaires ‒ de nombreux artistes sont apparus, prenant exemple sur la position morale des créateurs de l’art brut, qui étaient plus soucieux de pouvoir s’exprimer que d’en retirer un bénéfice matériel.

L’art brut se caractérise par une forme d’autarcie mentale, un individualisme esthétique, un désintérêt vis-à-vis de la communication ultérieure de son art. A une époque où l’apparence est devenue l’alpha et l’oméga de toute attitude sociale, il n’est pas irraisonné d’attirer l’attention sur l’engouement actuel de beaucoup d’amateurs d’art pour ces grands introvertis de l’art que sont les auteurs d’art brut, œuvrant en dehors de tout souci du « paraître ».


JPEG - 58 ko

Copyright Solange Knopf

Les artistes rassemblés ici sont tous sensibles à cet assaut de sincérité appliquée à la création, à ce rappel à l’ordre d’une certaine pureté d’intention. Esthétiquement en outre, on reconnaîtra parmi ces œuvres un goût marqué pour une certaine stylisation et pour des techniques d’expression innovantes, qu’elles se rencontrent chez des artistes plus influencés par l’art naïf (Cerisier), le surréalisme et l’expressionisme naïfs (Manero, Montpied, Gayraud, Garret), le dadaïsme et les cultures populaires (Darnish), l’art textile (Dahyot, Audin), l’art visionnaire voire fantastique (Gasqui, Ruzena, Knopf, Stehr).


JPEG - 77.2 ko

Copyright Ruzena

C’est une sélection partielle, comme la pointe immergée d’un iceberg qui cache beaucoup plus d’artistes actuellement installés en France tout aussi originaux et inventifs, et tout aussi peu médiatisés, les media contemporains n’accomplissant plus leur mission d’information depuis belle lurette. Nombre d’entre eux sont évoqués par moi sur le blog que je tiens sur le web, Le Poignard subtil, traitant tout à la fois d’art brut, d’art naïf, d’environnements populaires spontanés, de poésie du hasard, et d’art singulier.

Bruno Montpied, octobre 2016.



Aventures de lignes

Treize imaginistes-intimistes en marge de l’art contemporain

Une exposition proposée par Bruno Montpied

Du samedi 22 octobre au 4 décembre 2016

Du jeudi au dimanche de 14h à 19h

Galerie Amarrage - 88 rue des Rosiers - 93400 Saint-Ouen - Bus 82, marché Paul Bert - Métro : Ligne 13, Garibaldi - Métro : Ligne 4, Porte de Clignancourt

Agenda

Galerie Amarrage

88 rue des Rosiers - 93400 Saint-Ouen - Bus 82, marché Paul Bert - Métro : Ligne 13, Garibaldi - Métro : Ligne 4, Porte de Clignancourt