La ville des gens : 18/décembre
Portraits de résistants

Charles Tillon


Charles Tillon, personnage hors du commun, est né le 3 juillet 1897 à Rennes (Ile et Vilaine), il est mort le 13 janvier 1993 à Marseille. Sa notoriété commence avec les mutineries des marins de la mer Noire en 1919. Quartier-maitre sur « Le Guichen », il est condamné à 5 ans de travaux forcés, mais il est libéré au bout de 5 mois à la suite des campagnes qui se produisent pour la libération des mutins.

Syndicaliste, il devient le secrétaire de la Fédération de la céramique et des produits chimiques en 1930, puis de la Fédération des ports et docks en 1934. C’est dans cette période qu’il adhère au Parti Communiste Français où il occupera d’importantes responsabilités.

Dès l’occupation de la France en 1940, il se trouve à Bordeaux où il est chargé de l’organisation de la Résistance dans cette région.
 
Il est l’auteur le 17 juin d’un appel à la lutte contre l’envahisseur en réponse le jour même à celui de Pétain recommandant de « cesser le Combat ».

Dès lors, Charles Tillon va prendre une place exceptionnelle dans la Résistance.
C’est en février 1942 qu’il fonde les Francs Tireurs et Partisans (FTP) à partir de forces déjà engagées dans la lutte armée contre l’occupant, notamment « l’Organisation Spéciale » et les « Bataillons de la jeunesse » du colonel Ouzoulias. Nombre de jeunes refusant le « service du travail obligatoire » en Allemagne, viendront grossir ses rangs. Charles Tillon en est le commandant en chef à la tête d’un Comité National Militaire.

Août 1944, c’est l’insurrection nationale. Charles Tillon engage les FTP dans les combats victorieux de toute les forces armées de la Résistance (les FFI), aux cotés des armées alliées et de la France Libre pour la libération de la France et de sa capitale.

Homme politique, Charles Tillon devient à la libération Ministre de l’Air du général de Gaulle, Ministre de l’Armement dans le gouvernement de Félix Gouin en 1946, puis Ministre de la reconstruction.

Il a été député-maire d’Aubervilliers. Son appartenance au Parti Communiste Français a cessé en 1970.



ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - Escalier 1 - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net