La ville des gens : 18/décembre
Portraits de résistants - Paris 19ème

Une cité résistante


Les HLM du 10 au 12 avenue Mathurin Moreau, entourées de la rue des Chaufourniers, de la rue Turot et de l’avenue Simon Bolivar, portent des plaques à la mémoire de certains des résistants morts pour la France habitant cette cité.

Fernand Dubois, né le 23 octobre 1906, habitait les immeubles à l’entrée du 97 avenue Simon Bolivar. Il est mort en déportation à Mauthausen le 15 avril 1943. Une plaque est apposée à cette entrée.


Au 32 rue des Chaufourniers, une plaque rappelle qu’Albert Debut et Maurice Poilvage sont morts, le premier à Auschwitz et l’autre fusillé le 19 mars 1944.

Albert Debut était né le 15 mars 1914 à Douai dans le Nord. Il avait été arrêté une première fois le 6 décembre 1940 avec trois de ses camarades, Freyssinet, Billet et Laval et condamné à six mois de prison pour distribution de tracts. Arrêté à nouveau le 28 avril 1942, il avait été déporté à Auschwitz.

Son frère, Joseph Debut, également engagé dans la Résistance, avait participé aux combats de la Libération dans le 19è arrondissement. Paris libéré, il s’était aussitôt engagé au 46è Régiment d’Infanterie de la 10è division du Général Billote jusqu’à la capitulation de l’Allemagne nazie en mai 1945.


Un autre jeune de cette cité, Georges Tondelier, avait été fusillé le 15 avril 1942 au Mont Valérien. Il était né le 6 mai 1921 à Paris. Dès le début de l’occupation, il avait joué un grand rôle dans la reconstitution des "jeunesses communistes" clandestines et la mise en place des premiers groupes de jeunes résistants de l’arrondissement, puis dans l’organisation de la lutte armée avec Pierre Georges dans les "Bataillons de la jeunesse".

Il avait été arrêté au début du mois de mars 1942 à la suite d’une tentative d’attentat contre une exposition allemande dans la salle Wagram. Avec d’autres jeunes résistants, il fut condamné à mort par un tribunal militaire allemand au cours d’un procès qui s’était tenu à la "Maison de la Chimie".

A proximité immédiate de la cité HLM, au 114 Boulevard de la Villette, une autre plaque indique que Pierre Fernand Bellugue a été assassiné au camp de Mauthausen le 29 septembre 1944.


JPEG - 23.3 ko

Colonel Fabien.

Pierre Georges, alias le Colonel Fabien, habitait au 100, boulevard de la Villette. Lire l’article dans le mémorial : Le colonel Fabien


Consultez l’intégralité du : Mémorial de la Résistance du 19ème arrondissement



ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.