La ville des gens : 18/décembre
Portraits de résistants

Les frères CADET


Fusillés au Mont Valérien.

À proximité du parc des Buttes Chaumont, Au 82, rue de la Villette, une plaque évoque le souvenir de deux jeunes résistants habitant cet immeuble qui furent fusillés le 26 novembre 1942 au Mont Valérien.

Nés dans cette maison du 19è arrondissement, Maurice né le 26 mai 1920, ouvrier mécanicien, avait 22 ans et son frère Jean né le 30 janvier 1922, lui aussi ouvrier, n’avait que 20 ans lorsqu’ils tombèrent sous les balles de l’occupant.

Peu après l’arrivée des troupes allemandes, les deux frères rejoignirent la Résistance avec les premiers groupes de « l’organisation spéciale » qui devinrent peu après les FTP : « Francs-Tireurs et Partisans ».

Maurice et Jean étaient alors particulièrement affectés à la protection des manifestations organisées par la Résistance avec les femmes qui protestaient contre les restrictions du ravitaillement imposées par l’occupant.

C’est à la suite de l’une d’entre elles qu’ils furent arrêtés. Ils avaient participé à la protection armée de la manifestation du 1er août 1942 devant les grands magasins Félix Potin, rue Daguerre dans le 14ème arrondissement.

Lise London, une dirigeante de la Résistance des femmes, y avait pris la parole pour dénoncer les pénuries organisées par l’armée allemande d’occupation. La police avait tenté d’intervenir mais elle avait été dissuadée par la présence des FTP et les manifestantes avaient pu se disperser sans dommage.

Malheureusement, quelques temps après, la police avait réussi à localiser certains de ces résistants, parmi eux les frères CADET. Ils furent arrêtés et fusillés au Mont Valérien par les allemands.


Lise London, fut elle aussi arrêtée dans la même affaire et déportée. Elle a, à son retour des camps, écrit un livre dans lequel elle évoque cette mémorable manifestation des femmes sous le titre « La mégère de la rue Daguerre ». C’était le surnom que lui avait attribué la police à la suite des recherches qui aboutirent à son arrestation.

Née Élisabeth Ricol, épouse d’Arthur London, Lise est décédée le 31 mars 2012 à l’âge de 96 ans.

ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.