Aller au contenu | Aller au menu

172 visites sur cet article

Nous sommes tous de futurs handicapés…


JPEG - 24.8 ko


C’est un peu cruel, sans doute d’aborder un problème de vie avec ce titre. J’ajouterai pourtant que nous ne sommes pas tous destinés à être plus ou moins, en fin de vie "dépendants ", mais nous ne devons pas oublier ceux qui, parents, amis de personnes handicapées de tous âges n’osent pas en parler. Qu’un peu de solidarité nous habite le temps de la lecture de ces quelques propos.

JPEG - 41.2 koAvez-vous jamais essayé de circuler à Paris avec une personne pleine de vie, immobilisée dans un fauteuil roulant pour un temps provisoire ou définitif ? Faute d’accessibilité des moyens de transports dans la capitale, il faudra compter sur vos proches ou des associations spécialisées. Si vous avez la chance de pouvoir mettre ce fauteuil dans une voiture automobile, vous avez été confrontés aux stationnements qui vous sont théoriquement réservés, occupés "quelquefois" par des personnes handicapées, mais la plupart du temps par monsieur tout le monde pressé et qui n’a pas trouvé d’autre place libre.

JPEG - 34 koQuant aux trottoirs comment y circuler (avec cette chaise à roulettes ou même une poussette d’enfant) en slalomant entre les poteaux indicateurs, les poubelles, les étals de commerce, les voitures (qui n’ont rien à y faire), sans compter les crottes de chiens "sans maître" (il vaut mieux imaginer que s’il y avait eu un être humain pensant au bout de la laisse il n’aurait pas laissé son chien déposer sa crotte au beau milieu du trottoir…). De ces trottoirs il faut parfois en descendre pour traverser la rue, autre complication : descentes mal faites, ruisseaux plein de détritus, voitures sur les bateaux, un détour de 100 ou 200 m est souvent nécessaire pour suivre son chemin.

JPEG - 42.8 koSi vous avez l’idée saugrenue d’aimer les voyages et vouloir tenter de dépasser les limites de Paris, il faut passer par les moyens de transport tels que trains, avions … un autre challenge commence. L’avion : le questionnaire imposé par les compagnies augure mal de leur bonne volonté et vous décourage tout de suite (un incident cet été avec un obèse - autre handicap - refusé parce qu’occupant plus d’une place a même fait réagir un ministre).

Le train : pas mal ! la SNCF a prévu dans certains trains une place spéciale, des personnels gentils qui reçoivent à la gare d’arrivée, s’occupent et installent la personne handicapée. Mais "clochemerle" n’étant pas mort, dans les wagons à 2 étages, il faut descendre une marche… un plancher mobile compense… "à condition d’avoir la clé qui commande la manœuvre…" (Vous voyez le temps perdu à la gare pour trouver la dite clé près du préposé ?), les toilettes ont été aménagées et sont utilisables.

La voiture : à vous de vous débrouiller pour que ce soit confortable, mais en cours de route, un besoin naturel peut vous obliger à vous arrêter. Si vous roulez sur une autoroute, les stations services foisonnent, mais sur les Nationales, même à deux voies, avec des aires de repos ; rien absolument rien de prévu sur ce plan. (Un exemple : entre Paris et Toul:1ere station
à 313 km.)

Ceci est vrai dans les villes également où en dehors des sanisettes Decaux (quelques rares modèles adaptés), il y a les cafés, brasseries … quand ils sont aménagés.


En lisant ces propos vous devez penser : en quoi cela vous concerne-t-il ? Eh bien voilà, le problème est que peu de personnes se sentent concernées sauf lorsqu’un accident de la vie les met en contact avec le handicap.

Tous ces problèmes pratiques font que les personnes handicapées restent chez elles. Aller à une exposition, un musée, assister à une fête, aller au cinéma ou au théâtre fait partie de la vie à laquelle chacun peut espérer prétendre. Cela devient d’une telle complexité que beaucoup renoncent et c’est très dommage car les personnes handicapées sont des citoyens comme les autres. Notre société est faite de standards, de normes auxquels l’individu doit se plier de sa naissance à sa mort. Si vous ne rentrez pas dans ces standards parce que vous êtes enfant parmi les adultes, pauvre parmi les riches, innocent parmi les astucieux, personne handicapée parmi des valides, jeune parmi les vieux : ça ne va pas, alors débrouillez-vous !

Il nous est venu une idée : à une époque où tout fonctionne par signalisations, si on obligeait les lieux publics, en particulier ceux qui vivent du public (restaurants, spectacles, musées etc .. ) à mettre un sigle : lieu adapté aux personnes handicapées et dans le cas où ils ne le seraient pas à faire figurer sur leurs publicités le même sigle barré. [1]

Nos propos se sont cette fois centrés sur les personnes dont le handicap principal est la difficulté motrice de déplacement. Mais nous n’oublions pas tous les autres (non voyants, mal-entendant, mentaux, etc … ) Nous reviendrons sur ces sujets en particulier sur les difficultés administratives, les rapports avec la Sécurité Sociale, la P.S.D., la recherche, les aides et auxiliaires de vie… Ceci nous incite à vous inviter, si vous êtes une de ces personnes handicapées ou un de ses proches, à prendre contact avec le Pôle handicap et citoyenneté du 19e à la mairie du 19e.


M.A.A.


Article mis en ligne en 2010 par Mr Antoine Seck, collaborateur à La Ville des Gens. Actualisé en janvier 2014.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

[1Bravo aux Ateliers d’Artistes de Ménilmontant, qui ont mentionné sur leur plan de visites les lieux accessibles aux personnes handicapées.

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros