L’outil vidéo à portée de tous(tes)

211 visites sur cet article

Canal Marches

Contribuer à l’émergence d’une expression populaire, poétique, politique, artistique…

Canal Marches est une association créée par des professionnel(e)s de l’audiovisuel, des chômeurs et précaires, des militant(e)s des mouvements sociaux.

JPEG - 30 ko

Buts : contribuer à l’expression, à la visibilité des “Sans voix” et de leurs résistances, et plus largement, des personnes issues des milieux populaires ; valoriser leur créativité, notamment, mais pas exclusivement, par l’appropriation de l’outil vidéo.
Contacts
- Écrire à : Canal Marches, 122 rue des Couronnes, 75020, Paris
- Courriel : canal.marches chez wanadoo.fr

Sites Internet de Canal Marches :
- http://www.paroles-et-memoires.org (Paroles et Mémoires des Quartiers Populaires)
- http://www.canalmarches.org
- http://www.upopa.org

Activités :

JPEG - 62.7 ko

- L’organisation d’Ateliers d’initiation à la vidéo.

- La production de documentaires et d’événements culturels.

Les premiers pas

Canal Marches s’est constituée en 1997 à l’occasion des premières « marches européennes contre le chômage, la précarité et les exclusions », lorsque quinze marches se sont mis à sillonner toute l’Europe en direction d’Amsterdam où se tenait un Sommet des Chefs d’État de l’Union européenne.
 
Canal Marches a alors armé des « marcheurs vidéastes » de petites caméras, formé des chômeurs aux outils audiovisuels, et réalisé avec eux plusieurs magazines et documents vidéo. Un documentaire, « En Marche », allait présenter ce premier travail à un large public (diffusion TV sur la 5, Planète, et plusieurs chaînes câblées en Europe).

Paroles et visibilité des « Sans voix »

Après cette première expérience, Canal Marches a décidé de poursuivre sa route, d’agir pour l’expression des « Sans » : sans papiers ; sans emploi ; sans logement ou mal-logés, et plus largement tous ceux qui sont considérés comme « sans voix » dans la société », habitants et jeunes des quartiers populaires, populations issues de l’immigration, ouvriers, employés…
Canal Marches a produit de nombreux documents vidéo qui donnent la parole aux mouvements sociaux et participent de leurs luttes. Ainsi qu’un petit livre, « Les Sentiers de la colère » (Édition l’Esprit Frappeur), qui livre de nombreux éclats, des coups de colère, des poèmes, des photos… Nous avons également organisé une exposition sur les Mouvements de chômeurs en Europe et leur poétique (à la Bourse du Travail de Paris en 2000), puis initié un processus décentralisé de création et d’expression : l’installation vidéo évolutive « La Marche aux mille voix. Paroles de Sans voix », lancée à l’occasion du Forum social européen de Paris Saint-Denis dans la grande Halle de La Villette (2003), avec des prolongements et des suites à Villejuif, Ivry, Bègles, Liévin, Belleville…

JPEG - 32.2 ko

Paroles et mémoires des quartiers populaires

Puis ce fut le Projet pluriannuel « Paroles et Mémoires des Quartiers Populaires » soutenu par la Région Île-de-France, Des centaines d’habitant(e)s des quartiers, à Paris et en Banlieue, de très nombreuses associations partenaires, ont participé à des ateliers et à des tournages. Une quinzaine de DVD, des centaines d’heures de vidéo en ligne sur le site dédié au projet (http://www.paroles-et-memoires.org), des dizaines d’actions, de projections - débats, d’installations vidéo de rue, ont contribué à une affirmation positive des paroles des jeunes, des femmes, des anciens de ces quartiers. Paroles d’habitant(e)s d’Ivry ou de Villiers-le-Bel, des jeunes de Ménilmontant (le clip et le film « Ange ou Démon » par exemple), ou des anciens de Belleville (à l’exemple du film et du coffret DVD « Les Garçons Ramponeau ».
Plusieurs années d’un travail collectif restitué en avril 2009 à la Maison des métallos, par une Exposition / Installation vidéo / Festival de films / Rencontres.

Échange, partage des savoirs
A travers ces initiatives, Canal Marches veut favoriser les convergences et les échanges. Elle a cherché des collaborations multiples, avec des cinéastes tels que Robert Kramer, qui filma avec Canal Marches la marche des chômeurs anglais de 1997, ou des artistes plasticiens et des urbanistes réalisant en 2003 « Le Repos du Fakir » sur le mobilier urbain générateur d’exclusion sociale.
Le partage des savoirs, c’est aussi l’organisation régulière par l’association de stages d’initiation et de formation à l’expression vidéo (à Villejuif, Bègles, Liévin, Lille, Ivry, Belleville et ailleurs). Ces ateliers vidéo relèvent de l’Éducation populaire : ils permettent aux participants, à travers une expérience active, de mieux comprendre et décrypter les expressions audiovisuelles. Ils mobilisent également les tissus associatifs, les Centres sociaux, les habitant(e)s des quartiers, autour de projets utilisant la vidéo et Internet pour favoriser l’expression de ces habitant(e)s et pour capter et partager de précieuses mémoires populaires et ouvrières auprès des anciens.

Aboutissant de ces nombreuses et riches expériences, le nouveau projet de Canal Marches, dont la mise en œuvre commence en 2009 : la mise en place d’une « Université Populaire Audiovisuelle » (www.upopa.org). Il s’agit d’aider les associations agissant avec les habitant-e-s des quartiers populaires à se saisir de l’audiovisuel, de la vidéo, et de l’outil Internet comme support de diffusion. Avec notamment une action d’éducation populaire tournée vers les animateurs et les animatrices de ces associations.


Les productions de Canal Marches
 
Une vingtaine de documents vidéo, dont :
1998 : En Marche, Chronique des marches européennes contre le chômage (réalisation Patrice Spadoni). Diffusion TV la 5, Planète, C9TV et plusieurs câbles européens.
2001 : Les Rendez-vous de Nice (réalisation Vincent Goulet).
2002 : Fernand Pelloutier et les Bourses du Travail (réalisation P. Spadoni).
2003 : Le Repos du Fakir (réalisation Gilles Paté et Stéphane Argillet).
2005 : La Marche andalouse (réalisation P. Spadoni). Dif. Clermont 1ère
2006 : JOVANNY et les Saumons (réalisation Thibault Dufour, Patrice Spadoni, Farid Zeroulou). Prix du Public au Festival d’Argelès ; sélectionné au Festival Silhouette, La Rochelle, Bobines sociales.
2007 : Les Garçons Ramponeau, et les coffrets DVD « 10 ans de marches en Europe » et « Rostock, Chroniques vidéo quotidiennes ».
2008 : Entre Anges et Démons, le clip et le documentaire, réalisation Christophe Cordier et Thibault Dufour
Paroles de sans papiers (réalisation collective)
2009 : Sur Deux Roues (réalisation Sonia Cabrita)
2010 : Riposte à Poissy (réalisation Sylvia Aubertin)
2011 : D’égal à égales (réalisation Corinne Mélis et Christophe Cordier)
2012 : Défense de se poser (réalisation Chloé Deleforge, Prix du jury au festival du film d’habitants)
2013 : Images Nomades – Roms en résistance (réalisation Sylvia Aubertin, sélectionné au festival de Poitiers)
2014 : La Vie d’avant (film d’atelier, montage Sylvia Aubertin)
2015 : Toujours en Marche (Réalisation Farid Zeroulou avec Mohamed Mouaki)
2016 : Les Garçons Ramponeau (réalisation P. Spadoni)
 
Livre
- Les Sentiers de la Colère (B. Shmitt et P. Spadoni. Photos A. Dodeler et G. Vidal. Préfaces de Claire Villiers et Pierre Bourdieu. Édition l’Esprit frappeur).


Expositions / Installations vidéo

- Les Sentiers de la Colère (2000, à la Bourse du Travail de Paris).
- La Marche aux Mille voix - Paroles de Sans voix : Installation Vidéo dans la grande Halle de La Villette (quinze écrans, novembre 2003) / et Villejuif, Ivry.
- Langues vivantes. Avec le Centre social Élisabeth. 8 Mars 2007
- « Paroles – Visages de femmes » à Belleville dans le cadre de la Nuit Blanche 2008
- « Paroles et Mémoires des Quartiers Populaires » à la Maison des métallos, avril 2009



Partagez cet article :

Localisation : Canal Marches

Rue des Couronnes

- Paris - 75020.

Zoom

Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Pharmacies de garde - Paris 10e, 11e, 18e, (...)

Pas de panique ! Que vous ayez mal à la tête ou au ventre ou si vous cherchez des (...)

De la place Vendôme à la place des Victoires

Claude Marti, guide touristique et conférencier, vous propose régulièrement des visites (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 8 Janvier 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Le Funiculaire de Belleville

Ce texte est un résumé de la conférence présentée dans les locaux de l’URA le 9 février (...)

Les sorties : mercredi 22 février
Il y a très, très, très longtemps, une toute petite fille, haute comme trois mangues, qui (...)
« La Chute » : Une mise en scène, une incarnation tout en finesse d’un des textes majeurs d’Albert (...)
« Le » Skatepark de Paris Le plus grand parc de glisse urbaine ! Amateurs de glisse en tous (...)
De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit plongeon (...)
Little Villette c’est un nouvel espace : 1 000m² de liberté entièrement dédiés aux enfants et aux (...)