Aller au contenu | Aller au menu

152 visites sur cet article

Maurice Loutreuil, peintre bellevillois - 1885-1925


JPEG - 183.3 ko

Photo Ouest-France.


C’est en août que nous découvrons, dans le journal Ouest-France, ce peintre bellevillois et ses amis : Christian Caillard, peintre également et Irène Champigny, habitant aussi Belleville. Maurice LOUTREUIL était d’origine sarthoise. Une rétrospective de son œuvre dans cette région a présenté en août, 150 huiles, aquarelles et dessins.

La reproduction en couleurs de cinq de ses tableaux attire tout de suite le regard .
Peinture figurative très expressive en raison de ses touches de pinceau larges, intenses et du climat tragique qui s’en dégage.

Quelques renseignements dans l’article d’Olivier Renault : Maurice LOUTREUIL, issu de la bourgeoisie, a choisi de vivre de la peinture, mais non de s’en nourrir : pain, légumes et dépenses pour les couleurs… il meurt en 1925 à 39 ans.

Évidemment, l’aide sympathique d’un habitué d’Internet nous donne d’autres détails surprenants pour qui ne le connaissait pas. Connu à son époque, il a exposé à plusieurs reprises. Après sa mort ses tableaux ont leur place à la GALERIE CHARPENTIER, à côté de BRAQUE, CHAGALL, CHIRICO, MASSON, SOUTINE, PICASSO ; des salons lui rendent hommage à l’étranger, au Brésil, au Japon… avant que le Musée de TESSE et l’abbaye de I’EPAU (dessins et aquarelles), ne le fassent dans la Sarthe.

« L’Insoumis » part en Italie quand il est appelé en 1914, bien qu’il ait été réformé. Il voyage beaucoup mais revient toujours à Belleville où il s’achète une petite maison en 1922, et à Montparnasse.

À la suite de sa désertion, il avait écrit au commandant du bureau de recrutement du Mans : « Je réprouve l’usage des armes et je veux le manifester clairement… Il y a besoin d’hommes pour pratiquer les vérités acquises et acquérir celles qui ne le sont pas encore : je ne connais pas d’autre devoir. Je regrette tout ce qui tendrait à me limiter, à m’entraver. »


Les anarchistes le reconnaissent comme l’un des leurs.


Jacqueline HERFRAY


Article mis en ligne en septembre 2014.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros