Aller au contenu | Aller au menu

947 visites sur cet article

À 109 ans Léon WEIL nous a quittés…


JPEG - 101.1 ko

Léon-Roger Weil.

La Croix titre :

Léon WEIL rêvait de paix avec « les types d’en face »

Le Monde écrit :

Une vie volée à la mort, l’un des derniers survivants de 14-18.

Qui se souvient encore de la « Grande Guerre » ? Pour l’avoir faite, il faut avoir dépassé les 100 ans de vie. Ils sont quelques-uns qui peuvent encore dire les souffrances qu’ils ont endurées.

L’un d’eux vient de nous quitter le 6 juin dernier dans sa 110ème année : Léon, Roger WEIL. Il était l’un de nos voisins de l’Est parisien, né dans le 10ème, vivant dans le 19ème à la fin de sa vie, chez ses enfants.

Sur son faire-part de décès on lit :
Chevalier de la Légion d’Honneur
Croix de Guerre 1914-1918
Croix de Guerre 1939-1945
Croix du Combattant Volontaire de la Résistance.

Car ce jeune chasseur alpin mobilisé en 1916 vécut les horreurs des batailles de 1917 connues pour les milliers de morts : Le Chemin des Dames, Craonne, les batailles dans le Ballon des Vosges, et les tranchées avec moins 15 degrés…

Il n’avait pas de haine pour les adversaires, il disait : « Les Allemands, ils étaient comme nous des pauvres types qui se faisaient casser la gueule pour rien ». Il ajoutait au profit des marchands de canons : « Cette machine à faire des veuves et des orphelins »… « et à enrichir les marchands de canons ».

Sa haine il la réservait à ces injustices : ses deux frères ne revinrent pas.

La paix revenue, il vécut une heureuse vie de famille. Occupant ses loisirs avec la pratique de la boxe amateur qui lui fit rencontrer les grands champions : Marcel Thil et Marcel Cerdan. Il avait également une grande passion pour le théâtre et une dévotion à Sarah Bernhardt.


Mais en 1939, la haine raciste d’Hitler déclencha une nouvelle guerre mondiale.

C’est dans la Résistance, que Léon WEIL lutta contre l’occupant, passant des messages secrets entre les deux zones. En 1943 il entra dans le Réseau GALLIA. Son action fut récompensée par les titres énoncés ci-dessus.

Cette belle vie, nous tenions à vous la faire connaître brièvement. Dans notre époque cruelle, violente, égoïste, il est bon de rappeler qu’on peut être un humain aimant la vie et défendant de touts ses forces la liberté.


M.A.A



Article mis en ligne en 2010 par Mr Antoine Seck, collaborateur à La Ville des Gens. Actualisé en juillet 2014.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros