Aller au contenu | Aller au menu

28 visites sur cet article

Brèves etc…

JPEG - 41.7 ko



Édito

JPEG - 14.4 ko

Démolition
Reconstruction
Rénovation

Ce sont les maitres-mots des promoteurs immobiliers et des élus municipaux qui les soutiennent. Ce numéro de QUARTIERS LIBRES est largement consacré aux problèmes qu’un tel urbanisme pose aux habitants de notre arrondissement et aux drames humains qu’il occasionne.

Mais la rénovation, c’est aussi ce qui caractérise ce numéro 44, plus mince que bien des précédents mais qui a le mérite d’être… Cette parution n’était pas acquise ; le numéro 43 était un appel à l’aide qui
a été, en partie, entendu.

L’équipe s’est renforcée, remaniée et ce QUARTIERS LIBRES est le fruit de son activité. Il reste à poursuivre cette rénovation et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Vous aimez écrire,. dessiner, photographier, vous voulez que QUARTIERS LIBRES continue et reprenne son rythme et son format habituels ? alors, venez participer avec nous à cette résurrection.


QUARTIERS LIBRES



Dernière minute
Les agressés du 83 Rue de Rébeval

Qui parle de méthodes de gangsters dans le quartier ?

Nous sommes dans un état de droit, les personnes et les biens sont protégés…

Pourtant, dans le bas Belleville, les habitants de l’immeuble ne sont plus sûrs de rien !

En effet, armés d’une hache, deux personnages violents ont cassé la vitrine du café du rez-de-chaussée et saccagé l’intérieur - un café déjà fermé - ainsi que le premier étage.

On dit, par ailleurs, qu’un marchand de biens a décidé de gagner le gros lot et le plus vite possible en rénovant l’immeuble et, que pour cela, il lui faut contraindre les habitants à partir.

Peut-être, après tout qu’il ne s’agit que d’une coïncidence et qu’il ne s’agit pas de moyens musclés d’intimidation dont on n’ose imaginer qu’ils viseraient à effrayer les habitants récalcitrants et les inciteraient à partir.

Aujourd’hui, les locataires du 83 rue de Rébeval vivent dans la peur !

La force devrait-elle encore l’emporter sur le droit ?


Les oubliés du 155 Rue de Flandre

Jeudi 21 septembre 9h, une cinquantaine de personnes battent la semelle devant le 155 rue de Flandre au risque de prendre sur la tête les gravats du chantier de démolition de l’immeuble mitoyen.

13 personnes logent encore dans cet hôtel meublé voué à la démolition dans le cadre de l’élargissement de la rue de Flandre. L’expulsion est imminente.

Tous ces gens ont un dossier de relogement, tous travaillent et sont en situation régulière et aucun squatter n’occupe l’immeuble. Depuis deux ans, époque à laquelle la ville de Paris a racheté cet hôtel (par l’intermédiaire de la société SOPREMA) les enquêtes de relogement succèdent aux enquêtes de relogement, les élus de la majorité municipale font promesses sur promesses mais sœur Anne ne voit toujours rien venir.

En 1988 l’office encore public de HLM de la ville de Paris disposait de 4300 logements
vides…



Urbanisme
Villette - Jaurès
Zone Arbitrairement Construite
(officiellement Zone d’Aménagement Concerté)

Le périmètre a été voté en novembre 1987.

But de l’opération :

- "renouveler l’habitat très vétuste de ces quartiers"

- "réaliser les équipements sportifs nécessaires"

- "restructurer les voies de circulation".

La concertation consiste, jusqu’à présent, à pouvoir poser quelques questions lors des réunions des associations organisées par la Mairie (1).

Les particuliers ne seront personnellement informés que lorsqu’un rendez-vous sera fixé par les domaines pour évaluer le montant de l’indemnisation prévue en cas d’expropriation.

Les premières enquêtes faites par l’Association de Défense "Jaurès-Hainaut" indiquent un état de vétusté des immeubles concernés par la destruction (voir le plan) fort contestable. Pour compléter cette analyse vous pouvez envoyer des renseignements concernant le confort de votre immeuble ou de votre appartement ( salle de bain, WC intérieur ou non, type de chauffage et date d’installation) à : Association Jaurès-Hainaut - 9-9bis, Rue de Hainaut - 75019 Paris.

JPEG - 146.7 ko

JPEG - 39.4 ko


Les "équipements publics nécessaires" sont "imaginés" comme suit ("imaginés" car la Ville n’a pas encore pris de décision) : une école, une maison de cure pour personnes âgées, un établissement d’animation culturelle en bordure de la darse (2) et, éventuellement, une crèche.

Ces établissements pourraient être construits sur les terrains récupérés par la Ville puisque, dans ce périmètre, 45 % des terrains lui appartiennent déjà et 5 % font partie de l’Etablissement Public de la Villette ; par ailleurs, 19 % seront achetés à la RATP.

Est-il vraiment nécessaire de détruire 190 logements privés pour en construire 550 ?

Peut-on, logiquement, parler d’Utilité Publique ?

Le calendrier porté sur le plan montre l’imminence des travaux et la nécessité de se grouper pour défendre l’habitat de notre quartier, les emplois des petites entreprises et l’aspect encore humain d’une partie du 19ème arrondissement non encore dévorée par un urbanisme coûteux.


Jacqueline HERFRAY
Présidente de l’Association Hainaut-Jaurès


(1) C.I.C.A. (ndlr)
(2) : bassin le long d’un port (ndlr)



JPEG - 187.2 ko



Article mis en ligne en août 2015.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros