Aller au contenu | Aller au menu

Quartiers Libres

128 visites sur cet article

Courrier


JPEG - 71.2 ko

Patrick ! Nous avons bien reçu ton message.
On continue le dialogue quand tu voudras.
Voir EN… QUÊTE LIBRE Q.L.

Chers amis.

Depuis maintenant bientôt 3 ans, je participe régulièrement à l’équipe du journal Quartiers Libres, soit quelques réunions plus un week-end marathon de fabrication par trimestre.

Un travail bénévole, oui - mais sympa…

Habitante du 19ème depuis 14 ans, j’ai œuvré avec beaucoup d’ autres à la création et à la vie de plusieurs associations sociales, culturelles et de loisirs de mon quartier, j’ai répondu un jour à la demande du Président de Quartiers Libres qui me demandait de participer activement à la vie de ce journal.

Rencontre de hasard, demande directe, je ne pouvais m’échapper… Pourtant, j’avoue aujourd’hui que je n’avais pas très envie de m’investir… Le temps me manquait gravement…

Ce journal, je, le connaissais depuis des années et je l’appréciais. Cette information de proximité, élément d’intégration dans un quartier fait de contradictions, passionnant pour certains, inquiétant pour d’autres mais de toute façon en permanence à organiser pour un mieux vivre.

Quartiers Libres vit et fait circuler l’information. Il permet l’expression des individus et des associations : passions, colères et initiatives diverses, sociales et culturelles.

Ça pourrait être mieux - oui.

Aujourd’hui ce journal est nécessaire, mais, pour qu’il ne se sclérose pas et pour qu’il vive il faut qu’il bénéficie d’apports nouveaux, pour répondre aux besoins divers des habitants.

Le dynamisme individuel et de groupe se trouve en partie lié à la mobilité et à la mutation dans ce monde " Impitoyable " ; le bricolage ne peut suffire et l’immobilisme non plus. Beaucoup d’associations existent, beaucoup d’acteurs sociaux œuvrent… Alors ! Vive le nouveau Quartiers Libres !


Marie-Paule Berthon-Halgand



Chers amis.

Il y a longtemps que je veux vous faire part de quelques réflexions sur votre Revue, je devrais dire NOTRE REVUE.

En arrivant dans le XIXème, je cherchais à connaître ce quartier, son histoire, ses activités, ses populations. Au kiosque à journaux du métro Belleville, au milieu des magazines multicolores, Quartiers Libres en noir et blanc m’a attirée.

Le contenu : plein de renseignements sur les activités (mais dates périmées), de l’histoire locale… bref ce que j’attendais. Si bien qu’à une invitation collective à se joindre à l’équipe qui fait le journal, j’ai foncé.

Puis j’ai participé au montage de quelques numéros. J’ai ainsi rencontré la "vieille équipe" ; très sympathique, cette équipe , avec qu’ils étaient un peu fatigués, et avaient envie d’avoir de nouvelles bonnes volontés auprès d’eux, et ,en même temps, pas trop envie que ça change. C’est normal, dans toutes les associations, il y a cet essoufflement, et cette peur de voir arriver des gens qui, tout neufs, vont casser les habitudes.

À toutes les réunions on entend : " on manque de matières nouvelles ". Je crois qu’il faut répéter à chaque numéro : " on attend des nouveaux " et quand ils seront là, il faudra les écouter.

Je trouve en particulier curieux, que dans. ces quartiers où se côtoient des peuples si divers, il y ait si peu de participation de ces ethnies.

Quant à la présentation, si, économiquement, le noir et blanc est plus intéressant que la couleur, c’est également un bon moyen de se distinguer des autres journaux, mais un nouveau graphisme de la tête serait plus agréable. Pour l’intérieur, bravo pour les photos et les dessins, la mise en page manque parfois de clarté.

Mais c’est plutôt bien dans l’ensemble. L’essentiel, c’est que Quartiers Libres continue, que de nouvelles rubriques se créent, que beaucoup de gens du quartier nous rejoignent.


Antoinette


JPEG - 54.5 ko


Article mis en ligne par Mr Antoine Seck, collaborateur à La Ville des Gens. Actualisé en septembre 2013.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros