Aller au contenu | Aller au menu

Histoire en chantant

363 visites sur cet article

Goualantes de La Villette (4)


Nous poursuivons ici !a publication entamée dans les n° 50, 51-52 et 53 de Quartiers Libres d’extraits de "Goualantes de La Villette et d’ailleurs" publié par Emile Chautard, "ouvrier typographe" et membre de la Société de l’Histoire de Paris et de l’École de France, en 1929.

Cette chanson, en honneur chez les malfaiteurs qui l’interprétaient avec entrain quand ils se réjouissaient, aurait été chantée pour la première fois au bal Colbus par les vidangeurs de La Villette. D’après ceux-ci, c’est un de leurs collègues déporté à Cayenne en 1848 qui en serait l’auteur, lequel composa par la suite les deux dernières strophes, suscitées par les événements historiques de la guerre de 1870.

La musique et les paroles de « L’Or » furent recueillies et arrangées par Gaston Blondelon, et M. Marcel Labbé, l’affable éditeur bien connu, fit paraître cette chanson il y a moult années, avec six couplets au lieu de sept, le deuxième étant inédit.



L’Or
I
L’or est, dit-on, le seul dieu sur la terre,
Avec de l’or on peut passer partout.
Ce vieux dicton qui date de nos pères,
Est ma foi vrai, la preuve écoutez tous.
Voyez d’abord cet important cortège,
C’est l’enterr’ment d’un riche financier,
Qui dans sa vie, messieurs, ne vous déplaise,
A dû ruiner plus d’un p’tit créancier.
II
(Couplet inédit)
Curés, vicair’s l’attendent à la porte,
La grosse cloche sonne à toute volée,
Allons, bedeaux, ouvrez la grande porte
À tous ces gens qui demand’nt à rentrer.
Les oremus tombent comme la grêle,
Allons vicair’s, commencez à quêter,
Mettez cet or dans l’fond de l’escarcelle,
Un oremus et la farce est bàclée.
III
Une heure après arrive une comète,
C’est l’enterr’ment d’un pauvre charpentier,
Vite bedeau, dans un coin qu’on le mette,
Un oremus et la farce est jouée,
Mais quand arrive le moment de la quête,
Un charpentier s’approchant du curé,
Lui dit : "Monsieur, si nous faisons la quête,
C’est pour la veuve, car vous êtes payé."
IV
Les magistrats, ça c’est une autre affaire,
Avec de l’or vous gagnez votre procès,
Que vous soyez banqueroutiers ou faussaires,
Si l’or domine, messieurs, vous êtes sauvés.
Si comme moi, vous êt’ s un pauvre diable,
Ne possédant pas un écu vaillant,
Pour ces messieurs vous êt’s vraiment coupables,
Si c’est surtout pour outrag’s aux agents.
V
Car la police mêm’ n’est plus abordable,
Elle a le droit mêm’ de vous insulter ;
Si vous lui dit’ s des chos’ s désagréables,
Ell’ se dépêch’ vite de vous coffrer.
Tous ces gens-là sont des bonapartistes,
Enn’mis jurés de notre société,
Et si jamais j’ deviens préfet de police,
En moins d’huit jours j’aurai tout balayé.
VI
Parlons aussi des hommes politiques,
Ces tas d’mann’quins qui chang’nt de parti,
Qui pour de l’or trahissent la République,
Ces gredins-là vendraient bien leur pays.
Des maréchaux tels que Monsieur Bazaine,
Des généraux tels que le Breton Trochu,
Et d’autres noms dont je ne me rappelle,
Qui pour de l’or à l’enn’mi s’ sont vendus.
VII
Maint’nant, parlons de ces héros sublimes,
Raspail, Blanqui, que l’or ne tenta pas,
Pauvres héros, devant vous je m’incline,
La Franc’ vous aime et ne vous oublie pas.
O toi Raspail, toujours avec franchise,
Tu combattis contre la royauté,
Laissant à tous ta fière et mâl’ devise :
"Travail, espoir et vive la liberté !"

« L’Or » M. Marcel Labbé, éditeur, 20, rue du Croissant.

Article mis en ligne en décembre 2013.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros