Aller au contenu | Aller au menu

448 visites sur cet article

L’AFEDAP, 10 ans et plus


JPEG - 31.3 ko

© Photo AFEDAP.

L’Association pour la Formation et le Développement des Arts Plastiques, I’AFEDAP, mesure aujourd’hui 10 ans et plus d’expériences dans le domaine de la formation professionnelle pour adultes.

Fondée à Paris en 1993, cette association loi 1901 s’est interrogée sur l’avenir des métiers d’arts et des Arts Plastiques en France. Composée d’un noyau dur de professionnels en activité, autour de Jean-Jacques VICTOR, sculpteur sur métal, l’AFEDAP a pour objectif de former des adultes aux savoir-faire traditionnels et actuels des métiers d’arts ainsi qu’à la conception et au développement de nouveaux produits visant la création d’un réel espace de réflexion, mené autour du devenir de nos métiers.

Riche de la diversité des compétences et de l’investissement de ses intervenants, I’AFEDAP définit un cadre où stagiaires, formateurs et entreprises, participent au développement et à l’évolution des métiers qui y sont enseignés.


Le projet pédagogique

Il se définit en une phrase : "Former une main avec un cerveau "· En effet, notre conviction est que l’enseignement de ces métiers ne peut se résumer à l’apprentissage de gestes techniques. Les formations que nous proposons ont donc deux dimensions : manuelle, à travers la maîtrise technique du geste et la dimension intellectuelle et créative. Ainsi, tout au long de la formation, chaque stagiaire est incité à exploiter son potentiel créatif au travers d’un aller-retour permanent entre recherche (une idée, une forme) et une exécution en atelier. Aujourd’hui, nos objectifs se confirment, tant du point de vue de la nécessité à cumuler les traditions et l’exigence du geste que de s’adapter aux styles et d’inventer. Cela contribue ainsi à faire émerger sur le marché de nouveaux talents créateurs.

L’équipe pédagogique, constituée de professionnels en activité, français et étrangers, évolue selon les besoins et les spécificités enseignées.

Nous sollicitons, par ailleurs, des responsables et des acteurs de la profession lors de jurys, en bilan, et validons la formation par un diplôme spécifique à chaque spécialisation en leur présence. Ces entreprises nous soutiennent également en recevant nos stagiaires dans leur structure (stages et emplois).


La formation

Les stagiaires sont admis à partir de 18 ans et avec un niveau minimum de Terminale. Deux sections sont proposées :

En bijouterie, une première année est dédiée au tronc commun avec une formation au dessin, à la reconnaissance des pierres et matériaux et également une ouverture artistique. Les stagiaires doivent s’imprégner de l’histoire du bijou et effectuer des recherches personnelles pour développer leur propre sensibilité. Puis, une deuxième année, pour laquelle les stagiaires ont le choix entre trois spécialisations, sanctionnées par le Diplôme de l’AFEDAP : « Bijoutier métiers d’art », « Designer Bureau d’Études » ou « Créateur indépendant / Bijou contemporain ».

En peinture décorative, il s’agit d’un parcours intensif d’une année sanctionnée par le diplôme de « Peintre décorateur ». En plus des techniques de base, les stagiaires sont accompagnés dans la réalisation d’un projet professionnel. L’essentiel est l’adhésion à l’esprit pédagogique de notre structure, mais ce n’est pas tout. Une motivation forte concrétisée par un projet professionnel personnel fait la différence lors des entretiens de recrutement.

JPEG - 121.1 ko

© Photo AFEDAP.


Les débouchés professionnels

Une étude réalisée en 2005 sur le devenir des stagiaires après leur formation (section bijouterie) montre leur forte implication dans le domaine professionnel. 94 stagiaires ont été interrogés, 70% d’entre eux exercent un métier dans le domaine de la bijouterie et 7S% ont trouvé du travail en moins d’un an (38% salariés et 62% indépendants). D’après les stagiaires concernés,

la création et l’autonomie d’une activité indépendante sont une réelle satisfaction mais cela est à mettre en perspective avec des revenus parfois irréguliers.

La diversité culturelle est forte, puisque nos élèves viennent du monde entier. Certains y retournent pour dispenser eux-mêmes une formation comme par exemple Marta Caballero FERNÀNDEZ qui est retournée au Pays Basque Espagnol pour monter une section bijouterie pour adultes dans un Lycée Technique de Saint Sébastien en plus de ses propres créations.

Enfin,l’AFEDAP participe régulièrement à des manifestations professionnelles et grand public comme : Bijohrca, Artisans-Passion, la Biennale de Nîmes…, et est présente dans la mesure du possible, chaque fois qu’elle est sollicitée pour démontrer son savoir-faire. En dix ans d’existence, deux associations qui comptent aujourd’hui dans le secteur de la bijouterie contemporaine ont été créées par des anciens de l’école : le Groupe Arcanes et Contrepoint, chacun d’entre eux œuvrant à leur façon à la promotion du bijou créatif.

JPEG - 115.4 ko

© Photo AFEDAP.


Rendez-vous dans dix ans ?

L’avenir ? L’ouverture européenne me paraît un facteur important pour le développement de nos actions dans les années à venir :

- La poursuite des échanges avec des structures similaires à la nôtre, écoles européennes et internationales nous permettant de créer des réseaux et d’ouvrir de nouvelles relations, (En 2005, nous avons reçu une classe de bijoutiers finlandais, invitant enseignants et stagiaires à travailler sur leur définition de la parure).

- De même, l’organisation de tables rondes, à l’image de celles qui se sont tenues à la SEMA en juin dernier, ayant pour objectif d’aborder des thèmes tels que la diffusion et la commercialisation de produits issus de nos métiers. - Le sujet épineux du choix de statut étant amorcé, nous souhaitons poursuivre nos engagements dans ce domaine et œuvrer à une meilleure transmission d’information. - Un rapprochement avec les organismes institutionnels qui proposent des pépinières et couveuses comme les Ateliers de Paris me paraît capital, afin de donner aux futurs acteurs de ces métiers, toutes les armes nécessaires.


Je tiens, à l’occasion de cette date anniversaire, à remercier tous ceux qui ont contribué à l’ouverture de cette structure, ceux qui s’y sont investis en tant qu’intervenants, l’équipe actuelle au complet (administratifs et intervenants), les stagiaires impliqués dans nos formations, ainsi que toutes les entreprises qui nous soutiennent en participant activement à nos évaluations, à notre promotion, nous permettant ainsi des résultats professionnels à dimension humaine. Rendez-vous dans dix ans !


Franck MASSÉ
Directeur de l’AFEDAP


Article mis en ligne en octobre 2014.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros