Aller au contenu | Aller au menu

On a lu !

197 visites sur cet article

La gloire de la Courtille


JPEG - 8 koMaxime Braquet avec le concours de Christiane Douyère Demeulenaere

On en rêverait !… de ces bals champêtres (la Courtille était "un lopin de terre voué à la culture maraîchère) situés au nord de l’actuel métro "Belleville", quand les Parisiens allaient "guincher" à la campagne, au-delà de l’Enceinte des Fermiers Généraux (correspondant aux Boulevards de Belleville et de la Villette), avant 1860, date de l’annexion des communes limitrophes à la capitale. Maxime Braquet, dans le bulletin n°30 (3ème trimestre 2004) de l’Association d’Histoire et d’Archéologie du 20e arrondissement de Paris (A.H.A.V.) [1], nous aide à imaginer ce que fut ce quartier :

• à la fin du 18ème siècle,
• puis, surtout, dans la première moitié du 19ème siècle, au moment de la gloire des bals Favié et Denoyez, enseignes des plus célèbres bals de la rue de Belleville,
• enfin entre les années 1870 et 1975. Dans un récit historique vivant, très documenté, agréablement illustré de reproductions de gravures de ces époques, il nous donne l’envie de chercher des traces de tous ces lieux de divertissement : au 8 et au 13 de la rue mais aussi aux numéros 1, 5, 7, 9, 10, 11, 14, 16, 18,23 (eh oui !), sur le boulevard du même nom au 118, au 128… , Boulevard de la Villette…

Qu’en reste-t-il ? La Vielleuse et le Berry-Zèbre, récemment sauvé. On y dansait dans des salles de dimensions variées - les "Folies-Belleville" de Denoyer pouvant accueillir jusqu’à 3500 personnes - mais la mort des deux plus importantes familles créatrices, dans les années 1870 entraîne une évolution des activités, si la piste de danse peut toujours être utilisée elle se transforme aussi en salle de théâtre, ou de concert.

A noter, entre 1840 et 1912 d’importantes manifestations politiques, meetings, banquet de !’Association internationale des travailleurs, réunions syndicales… (Edouard Vaillant et Louise Michel y ont pris la parole). Plus tard, vers 1890, le music-hall s’installe. Maurice Chevalier y a débuté, à quatorze ans ; y ont chanté Damia, Berthe Sylva, Fréhel, Trenet, Edith Piaf…

Les cinémas prennent le relais - il y en eut sept autour du métro. Les "Folies-Belleville" ont été remplacées en 1975 par une succursale d’une "chaîne d’épiceries", le Floréal - ancien Favié - fermé en 1968 a, lui, cédé la place à un lotissement immobilier.

Quand vous aurez lu ce bulletin de l’A.H.A.V., passants, Bellevillois ou non, vous ne pourrez vous empêcher de penser que sous vos pieds ont dansé, marché, manifesté aussi ces ancêtres, quelques-uns célèbres, beaucoup d’autres, les plus nombreux, inconnus, nos frères et sœurs de peines et de plaisirs.


J. H.



Article mis en ligne en novembre 2014.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

[1A.H.A. V. : Maison des Associations du 20e - 1, rue Frédérick Lemaître. 5 € +port.

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros