Aller au contenu | Aller au menu

Comment être artiste dans la ville

1997 visites sur cet article

Les artistes dans Belleville


La défense d'un lieu, la Ferronnerie du guignier, par les Ateliers d'Artistes de Belleville, Les Ateliers de Ménilmontant, et les associations du quartier - Patrick Villacampa.

Au fil des années, les Portes ouvertes des Ateliers d’Artistes de Belleville sont devenues un moment fort et un rendez-vous original de la vie culturelle et sociale parisienne. Peintres, sculpteurs, photographes, graveurs,… etc. exposent leurs œuvres dans leurs ateliers, souvent d’anciennes boutiques ou usines désaffectées cachées au fond d’une cour arborée, témoins du passé artisanal et commerçant de Belleville ainsi que de ses transformations. Les Portes ouvertes constituent pour le promeneur dominical, qu’il vienne de Paris ou d’ailleurs, l’occasion de découvrir un quartier, tel qu’il souhaite se donner à voir, c’est à dire fier de son identité, un Paris métissé, populaire et haut en couleurs. Il y trouve un Belleville rêvé, idéal, loin des difficultés sociales et économiques inhérentes à l’histoire du quartier. Sur son chemin, un peu gêné, il pousse la porte d’un immeuble sur laquelle est inscrit : « Portes Ouvertes – Atelier à visiter au fond de la cour à droite ». Belleville dévoilant au tout venant ces multiples facettes, l’observateur averti, curieux et attentif aux comportements sociaux, à la fois acteur et spectateur de ce théâtre urbain, y trouve l’opportunité d’analyser ce qui se joue au quotidien dans un morceau de ville. C’est l’occasion pour lui de revenir sur les liens nouveaux tissés depuis une vingtaine d’années entre l’art, l’artiste et l’urbain dans Paris. A ce titre, Belleville fait figure d’exemple type.

A la fin des années 1980, plusieurs artistes, pour la plupart plasticiens, s’installent dans Belleville qui bénéficie alors d’un marché immobilier favorable et de nombreux espaces disponibles. Au début des années 1990, une partie de Belleville, dans laquelle se trouvent nombres d’ateliers d’artistes, est menacée de destruction par la Mairie de Paris. Les artistes s’engagent alors au côté des associations locales, [1] , des commerçants et des habitants du quartier dans la défense et la préservation de Belleville. Regroupés en association ou en collectifs, les artistes dans Belleville cherchent à réaliser un véritable maillage du territoire au profit de l’art contemporain, que ce soit en ouvrant la porte de leurs ateliers ou en s’engageant dans la sauvegarde des lieux de création menacés - la Maison de Casque d’or ou la Forge de Belleville - ou même en organisant des activités sociales et culturelles pour les habitants du quartier ; évoquons les cours de dessin organisés pour les enfants de la rue Ramponeau ou de la cité de la rue Piat.

Ces pratiques artistiques et sociales menées à l’initiative des artistes participent au renouveau économique, social et culturel du quartier. Les identités citadines se mettent en scène en ayant recours à des répertoires très divers : le patrimoine, la mémoire, les habitants. Ces actions nous engagent dans une redéfinition mutuelle de l’artiste et de l’espace bellevillois, qui devient à la fois une des conditions et un des enjeux des actions des artistes qui y travaillent, qui y vivent ou qui y exposent leurs œuvres. Nous reviendrons en profondeur sur ces questions dans un prochain article…


(À suivre…)


Sophie GRAVEREAU

Photo : La défense d’un lieu, la Ferronnerie du guignier, par les Ateliers d’Artistes de Belleville, Les Ateliers de Ménilmontant, et les associations du quartier - Patrick Villacampa.


Article mis en ligne en 2010 par Mr Antoine Seck, collaborateur à La Ville des Gens. Actualisé en juillet 2014.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

[1La Bellevilleuse, Les Côteaux de Belleville, entr’autres.

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros