Aller au contenu | Aller au menu

Transports

89 visites sur cet article

Opération : "Rues Libres"

Journées des 3 et 4 Juin 89


L’ Association " AUTRE " (Association des Usagers des Transports) de Paris et de nombreuses organisations, dont le M.D.B (Mouvement de défense de la Bicyclette) et le groupe des Patineurs à roulettes ont organisé les 3 et 4 juin 89 l’opération " Rues Libres ". Durant deux jours, une caravane de vieux Bus, de Vélos et de Patineurs ont fait le tour des 20 mairies d’arrondissements de Paris pour rencontrer les élus municipaux afin de leur proposer des aménagements pour favoriser la circulation des vélos, des transports en commun et des piétons.

Dans le 19ème, la caravane a été accueillie, Place des Fêtes, par une trentaine de personnes du quartier et par M. Nicolet, délégué aux transports, représentant le Maire du 19ème. Le président de AUTRE, Jean Macheras a remis à M. Nicolet, le manifeste " Rues libres " et l’Association " Écologie 19 " a remis la plate-forme de propositions spécifiques au 19ème.

Ce 3 Juin, M. Nicolet s’est engagé, dans un discours très enthousiaste (Il a été adhérent à "Droit du Piéton"), à prendre en compte ces propositions. Ecologie 19 attend donc la rencontre avec M. Nicolet pour la mise en application de la plate-forme du 19ème.

L’opération "Rues Libres" a été appréciée par tous les participants et elle sera reconduite en 90, certainement le premier Week-End de juin.

En attendant, nous vous invitons à prendre contact avec nous et à participer à la Manifestation de "AUTRE" le samedi 25 novembre, à 15 heures, à Châtelet, contre le projet technocratique et mégalomane " LASER ", véritable aspirateur à voitures situé à 60 m sous terre.


Jean DESESSARD




ASSOCIATION DES USAGERS
DES TRANSPORTS ET DE LA RUE.

Manifeste " RUES LIBRES "
3-4 juin 1989
Nous citoyens de Paris, libres et égaux en droit y compris,celui de marcher, respirer, se déplacer avec agrément, facilité et sécurité, réclamons :

- Un Plan de Déplacements Urbains fondé : d’une part sur la priorité aux modes les moins dévoreurs d’espace, d’énergie et d’oxygène, la voiture passant après ; d’autre part sur une modération de la vitesse entre 30 et 50 km/h selon les rues et les quartiers ;

- La dissuasion de l’entrée des voitures dans Paris et du stationnement sur la voirie ; l’abandon de tout projet d’autoroute souterraine ou non débouchant dans Paris (LASER, 3R, A 14, A15, A16,… ) ; une incitation, par la limitation du stationnement intra-muros et la construction de parcs gardés aux entrées de la ville, à se garer en périphérie : ceci vaut autant pour les voitures que pour les autocars de tourisme ou les poids lourds ;

- Un partage de la voirie qui tende à accorder aux transports collectifs une circulation réservée tout le long de leur parcours : doubles couloirs, rues réservées aux piétons et aux autobus, damiers aux carrefours etc… ;

- Le retour progressif au fonctionnement 7 jours sur 7 et en soirée de toutes les lignes d’autobus ; un développement et une restructuration du réseau qui le rende attrayant, confortable et lisible (trajets aller et retour le moins dissociés possible) ; des tramways boulevards des Maréchaux et sur d’autres axes surchargés ;

- Des rues conviviales : libération, sans amputation, de tous les trottoirs, terre-pleins et contre-allées ; multiplication des rues à circulation restreinte, des centres de quartier, des zones piétonnes ; ralentisseurs aux abords des établissements scolaires et dans les endroits à haute fréquentation de piétons ; droit de cité reconnu à l’enfant dans la ville ;

- La reconquête des boulevards, des places, des quais et des bois, éléments structurants d’un "réseau vert" ;

- Des pistes cyclables sur les grands axes et des aménagements cyclables aux carrefours ; dans l’immédiat, le droit d’accès reconnu aux cyclistes sur les couloirs réservés ;

- La possibilité pour les taxis et les véhicules utilitaires de faire leur travail dans des conditions convenables, dans le respect d’une réglementation adaptée.


Notre ville et notre région sont menacées d’asphyxie, leur sol est progressivement confisqué par le bitume et le béton. L’Ile de France n’a plus ni plan de transport ni plan d’urbanisme et tout se passe comme si personne ne dirigeait plus rien. En prenant leurs responsabilités à leur niveau, les élus de Paris peuvent contribuer à changer les choses.



JPEG - 65.9 ko


Propositions concrètes
pour le 19ème arrondissement

Piste cyclable de l’Ourcq :

Nous souhaitons la liaison complète à partir de la Place Stalingrad de la piste cyclable longeant le bassin de la Villette et le canal de l’ourcq, nous demandons une meilleure signalisation de cette piste.


Cheminement Piétonnier :

Entre le Parc des Buttes- Chaumont et le Parc de la Villette

Nous demandons que la ZAC Manin-Jaurès soit aménagée de telle façon que le cheminement piétonnier (Quel dommage que nous n’ayons pas une véritable coulée verte entre les deux parcs) ne soit pas interrompu par les routes et véhicules.

Soit :

* une passerelle sous le pont de Crimée-Manin, au dessus de la voie Ferrée.

* une passerelle avec rampe au dessus de la rue d’Hautpoul (ou le rétablissement
de l’interdiction aux véhicules de cette voie).

* une passerelle sous la rue Goubet

* un tunnel pour les voitures (différent de Laser… ) dans la rue Petit qui aboutirait avenue de la Porte Chaumont, ce qui laisserait un grand espace piétonnier.

* un tunnel sous l’avenue Jean Jaurès.


Les Bus du 19ème :

Le bus 60 avec ses méandres fait perdre beaucoup de temps. Il doit être plus direct à partir de l’axe "rue de Crimée"·

Une navette supplémentaire peut être mise en service qui ferait le tour des stations de métro et des services publics du quartier.

Nous demandons le fonctionnement des Bus 60 et 75 le dimanche et en soirée.


Taxis :

Nous demandons une borne d’appel à la Station Laumière.


Fréquence du métro :

Nous demandons une plus grande fréquence des Lignes 7bis et 11.

Nous demandons la mise en place de 5 voitures au lieu de 4 sur la ligne 11.


Passage de Piétons :

Quel est le calendrier des travaux d’abaissement des Trottoirs pour le passage des voitures d’handicapés et des poussettes ?

Est-il possible d’aménager des avancées pour éviter le stationnement en face des passages ?


Ralentisseurs de voiture :

Nous demandons la réalisation de ralentisseurs :

- au niveau des écoles de la rue Armand Carrel
- au niveau de la piscine et de la maternelle de la rue David d’Angers
- devant le lycée de la rue Curial
- rue des Solitaires ft hauteur de la rue des Annelets et Palestine


Aménagement de la Place des Fêtes :

En attendant son aménagement, tout doit être fait pour faire ralentir les voitures autour de la Place des Fêtes.


Cette liste n’est pas exhaustive et nous prendrons en considération les propositions qui seront envoyées au journal "Quartiers Libres" - Rubrique Transports.


Interview

« La chouette »

A la demande de mes amis de « Quartiers Libres », j’ai rencontré Béatrice, présidente de l’association "LA CHOUETTE", le restaurant alternatif du 19ème , 120 rue de Crimée.

Ce n’est pas facile de définir "un endroit alternatif", pourtant La Chouette l’est à plusieurs titres :

- La devise de La Chouette, c’est "joindre l’utile à l’agréable"

* L’utile, c’est d’être un lieu de rencontre des acteurs sociaux du 19ème, c’est d’aider la mise en place de projets alternatifs de solidarité, c’est de favoriser la vie associative.

* L’agréable, c’est d’être un lieu de convivialité, de garantir de bons plats sains, naturels et bon marché, d’installer d’autres relations entre salariés, avec les clients.

- La Chouette, c’est un réseau, de participation à la coopérative d’achats de Nature et Progrès (qualité des produits) , d’Artisans du Monde (respect du tiers monde en payant les produits au juste prix), d’échanges avec le garage associatif du 19ème "la clé de 13’’ et de contacts européens, par exemple avec les cars alternatifs berlinois qui permettent l’échange entre jeunes européens à des prix très, très intéressants.

- c’est une philosophie, c’est consommer différemment, vivre et travailler autrement, c’est créer un pôle d’intérêt culturel, humaniste, sensible à l’environnement.

Pourtant la Chouette veut changer de locaux, la salle actuelle est trop petite pour faire cohabiter l’ensemble des projets d’animation.

Béatrice et son équipe recherchent un local d’environ 7 0 places (deux salles de 3 5) pour organiser des repas de groupes, des animations musicales, des soirées débat et vidéo dans l’une des salles tout en préservant la tranquillité des dîneurs dans l’ autre, la salle de restaurant.

Ils espèrent trouver une cuisine plus fonctionnelle ce qui permettrait d’ouvrir 6 jours par semaine, midi et soir.

Mais, ils ne veulent pas quitter le 19ème : Ils aiment ce quartier populaire, non touristique. ils considèrent nécessaire de vitaliser cet arrondissement, véritable pré-banlieue, sans cinéma, sans lieu de vie nocturne. de plus, la majorité des adhérents-habitués, habitent le 19ème, ou les arrondissement périphériques, 20ème, 11ème, 10ème ou alors, la très proche banlieue : St-Denis, Pantin, Montreuil, Aubervilliers.

Alors, ils lancent une souscription, pour aménager dans ce nouveau local en septembre 90. Il vous sera fait appel, soit sous forme de repas payés d’avance, soit sous forme de caution auprès des banques, soit sous forme de souscripteurs, "amis de La Chouette".

A l’issue de cet entretien, je suis resté dîner à La Chouette et je vous conseille le savoureux gâteau au chocolat et les superbes photos du diaporama.

A bientôt…


Jean DESESSARD



Article mis en ligne par Mr Antoine Seck, collaborateur à La Ville des Gens. Actualisé en septembre 2013.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros