Aller au contenu | Aller au menu

165 visites sur cet article

Promenade dans un jardin de verre


JPEG - 81.6 ko

Quand le hasard vous donne Belleville comme lieu de résidence, vous pouvez penser que ce quartier en vaut bien un autre. Il faut peu de temps pour découvrir qu’il n’est en rien semblable à un autre. Vivre à Belleville c’est faire du lèche-vitrine en Asie, respirer les odeurs nord-africaines, frôler des boubous multicolores, s’accouder à un bar et discuter avec un ancien qui évoquera le temps où… Poussé par la curiosité, vous voudrez vous approprier ce petit monde : savoir ce qui se cache dans les premières, deuxièmes et troisièmes cours des vieux immeubles, au fond des couloirs sombres percés d’innombrables escaliers, dénicher les artisans insolites, les artistes, les écrivains évoqués dans les pages de Quartiers Libres, journal du 19e.

C’est pour avoir vu souvent sa haute silhouette noire disparaître dans l’antre des souffleurs de verre de la rue jules-Romains que je l’ai abordée.

Née en France, la petite Karl Grant grandit en Allemagne entre un grand-père et un oncle peintre-décorateurs. Très tôt, elle aime bricoler et offrir des cadeaux qu’elle a elle-même fabriqués. Après avoir obtenu un diplôme d’État de sage-femme, elle exercera avec passion pendant sept ans. Durant ce temps, où elle ne voit pas grandir les enfants qu’elle met au monde, sa soupape de sécurité est la création. En 1989, elle décide finalement de s’y consacrer entièrement et entame une formation de sculpture aux Beaux Arts de Genève. Elle se lance alors dans la création de mode. "Être sage-femme ou créatrice, c’est la même chose" explique-t-elle. "Mettre au monde des objets comme des bijoux c’est offrir la vie, c’est un hymne à l’espoir, le futile peut rendre heureux. Même si l’on vit dans un monde qui va mal, j’ai envie de le montrer par l’autre bout de la lorgnette".

JPEG - 123.9 ko

Ses bijoux de perles, d’or, d’argent, d’étain et de plomb doré s’enroulent et se déroulent autour du cou et des bras, rampent du poignet aux doigts telles des tentacules. Ces œuvres-sculptures brouillent l’image du bijou"traditionnel. Abandonnant le travail des métaux, elle décide de travailler le verre qui "comme le bois est une matière vivante qui se transforme selon les cuissons". Alors, Karl s’approprie technique et méthode.

Dans des plaques de verre coloré, elle découpe des formes qu’après affûtage, elle assemble et positionne dans le four pour que sous la puissance de la cuisson, les éléments fusionnent et ne forment plus qu’un. Ensuite, elle dépose cet élément sur une forme qu’elle a préalablement sculptée. Au cours d’une seconde cuisson, le verre se ramollit progressivement et épouse les contours du moule. Il lui faut alors assembler par collage.

Du creux de ses main et issus de son imaginaire naissent des bougeoirs fleurs, des cendriers corolles, des tables jardins. Ces objets végétaux vibrent des couleurs du printemps : rouge pivoine, jaune bouton d’or, vert tendre et fragile des feuilles naissantes. Elle fait perdre au verre sa froide rigidité, grâce à elle, il devient tiges graciles et ondulées se poussant vers le ciel, fleurs haute en couleurs dont le parfum embaume l’œil. Karl donne du rêve par le plaisir du regard. "Ce sont les utopies qui font avancer le monde" s’exclame cette accoucheuse de rêves.

Karl, en vraie poétesse, efface les murs, intérieur et extérieur se mêlent et se confondent. Elle illumine le quotidien, l’imaginaire qu’elle nous dévoile, nous apporte une vision du monde gaie, chaleureuse, éclatante de couleurs.


Jacqueline RUIZ



Article mis en ligne en avril 2015.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros