Aller au contenu | Aller au menu

L’ami des S.D.F.

3141 visites sur cet article

Serge Bastille

Au fil du temps

Une voix et un corps puissants, des cheveux et une barbe blanche soignée, des gestes amples, un joli son de guitare et… des textes bien écrits où se côtoient les argots parisiens, bellevillois et un français bien choisi.


JPEG - 110.8 ko

Serge chante pour William, S.D.F., au coin du feu sur la petite ceinture, près de la rue d’Avron.


C’est ainsi que m’est apparu samedi, Serge Bastille, avec notre ami Yves Géant. Au fil de la conversation, cette première impression s’est confirmée : études dans un petit séminaire avec latin et grec à la carte… vie familiale aux Buttes-Chaumont, puis à Ménilmontant, métiers divers, poste de responsable dans les Assurances… En quoi cela concerne-t-il la chanson ? On peut toute sa vie de travail avoir fait (non sans intérêt) des métiers différents et avoir gardé une passion au fond de soi que la retraite permet, enfin de cultiver. C’est ce qui est arrivé à Serge.

Sur son CD où il chante "son" Paris, Joseph MOALIC a écrit : "Reflet d’une passion pour la poésie et la chanson, voici le CD d’un homme à la retraite, qui a attendu le temps qu’il fallait pour arborer à nouveau son nom d’artiste. Car il s’appelle Serge Delahaye, et se souvient. .. "A mes quinze ans, j’écoute religieusement celui dont les écrits chantent toujours à mes oreilles : Georges Brassens. J’aurai bientôt le plaisir de l’approcher à la Foire aux poètes ! près de la Bastille, où je présente quelques écrits "révolutionnaires" au maître Paul Fort qui me dit avec bienveillance : "VOS écrits sont le reflet de votre personnage. Il en émane un souffle puissant, celui de"la Bastille"."

D’où le pseudonyme…
JPEG - 103.7 ko

Le pont de la Petite Ceinture, au dessus de la rue d’Avron (direction La Nation).


"Serge entre bientôt à la SACEM et court les cabarets. A défaut d’y trouver une reconnaissance suffisante pour vivre de chansons, il en garde des souvenirs émus : ceux des rencontres qu’on n’oublie pas : "Gabriello, Marc Berthomieux, amusés par les textes de mes chansons gauloises… fascinant Dimey qui m’encourage à vaincre ma timidité et me pousse à l’écriture…".

L’aventure tourne court. Exit Bastille. Delahaye fait carrière bien loin du monde de la poésie, tout en cultivant son jardin secret dont il nous offre donc aujourd’hui redevenu Bastille ! - quelques fleurs. Je les aime bien, ces fleurs réunies en bouquet : vers bien troussés, chantés d’une fort agréable voix, sur des musiques sans prétention mais efficaces…

Bien entendu, Brassens habite ce CD quasiment de bout en bout : une allusion à Bonhomme par-ci (La mort n’a pas voulu de moi), un clin d’œil au Parapluie par-là (Lapissette du Bon Dieu). Et l’alibi de l’Auvergnat en prime même si, à mon humble avis, c’est plus discutable ! (Tartine). Pour couronner le tout, une belle chanson hommage intitulée, tout simplement, à Monsieur Brassens.


JPEG - 122.1 ko

Je souhaite une longue retraite à Serge Bastille, afin qu’il prenne le temps de nous offrir de nouveaux bouquets."

M.A.A.

Photos © Yves Géant

Serge Bastille : Au fil du temps - CD réf SB 9601- Contact : Serge Delahaye,
dit Serge Bastille, "La Souilie" 24, rue Canoville. 91540 MENNECY


Note de la rédaction : Serge Bastille est décédé le 28 juin 2011, l’équipe de Quartiers Libres qui avait réalisé cet interview ainsi que l’équipe de la Ville des Gens adressent leurs plus sincères condoléances à la famille de Serge Bastille.

Serge Bastille, ami des S.D.F.

JPEG - 195.3 ko


Article mis en ligne en 2010 par Mr Antoine Seck, collaborateur à La Ville des Gens. Actualisé en novembre 2014.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
par daniel deon - le : 28 juin 2011

Serge Bastille

Nouvelles en berne, Serge BASTILLE nous a quitté cette nuit.
infos sur daniel-deon.com (laissez un commentaire, je transmettrai)
Salut l’artiste…
Merci pour cet article qui lui ressemblait.

Répondre à daniel deon

par Brigitte (BIP BIP) - le : 22 mai 2012

Serge Bastille

Bonjour à vous,

Pourriez-vous me donner l’adresse exacte du cimetière où il est enterré, SVP ?

C’était sa fête aujourd’hui.

J’étais une de ses plus proches amies. Je l’appréciais plus que tout.

Merci pour votre réponse.

Brigitte

Répondre à Brigitte (BIP BIP)

par Gérard Péreira - le : 30 septembre 2017

Serge Bastille

Bonjour,

Serge Bastille et Claude Normand,avaient publié chez Assimil "le solfège sans peine", 1 livret et 3 cassettes audios. C’était un véritable chef-d’oeuvre en matière de pédagogie. Je l’avais acheté dans les années 1980, mais au cours d’un déménagement je l’ai perdu.

Le temps est passé, j’ai 64ans ; je me remets à la musique et j’aimerais tant retrouver ce merveilleux solfège sans peine, qu’Assimil n’édite plus.

J’ai passé des annonces pour essayer d’en trouver en occasion mais sans succès.

Auriez-vous des informations à me communiquer pour pouvoir joindre l’entourage de Serge Bastille ou de Claude Normand ?

En vous remerciant par avance,

Je vous présente mes meilleures salutations.

Répondre à Gérard Péreira

le : 3 octobre 2017 par Salvatore en réponse à Gérard Péreira

Serge Bastille

Bonjour Mr Pereira,

Antoinette Angénieux qui avait réalisé l’article sur Serge Bastille est décédée et je transmets votre message à l’équipe de Quartiers Libres qui aura peut-être encore des contacts avec la famille de Mr Bastille et Normand, je pense qu’il vous répondront de toute façon.

Notre association et site internet ayant déposé le bilan, nous travaillons en tant que bénévoles à préserver le travail historique et mémoriel que nous avons effectué durant 10 ans.

Bien à vous.
Salvatore Ursini

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros