Aller au contenu | Aller au menu

130 visites sur cet article

Voyage en poésie


Feuilletons quelques numéros de Quartiers Libres. Au fil des numéros, nous rencontrons des musiciens, des sculpteurs, des peintres, des nouvellistes, des auteurs dramatiques, des romanciers, des metteurs en scène, mais, où sont les poètes ?

JPEG - 57.9 koFeuilletons quelques numéros de Quartiers Libres, prenons la peine de lire les éditos, vous savez ? Ces articles rédigés par ces femmes et ces hommes derrière lesquels se cachent Anne, Bernard, Christine, Daniel, François, Gabrielle, Isabelle, Jacqueline etc.

Arrêtons-là cette litanie de prénoms. Intéressons-nous à Jacqueline. Jacqueline, trésorière, professeur de Lettres, Poète.

Oui, contrairement à ses habitudes, Quartiers Libres consacre quelques lignes de son espace à l’un des ses membres et avec elle voyage en poésie.

Avec Jacqueline Herfray, les mots nous entraînent au-delà d’eux-mêmes dans le monde du donner à voir, du donner à rêver. Chaque poème est une étincelle de monde chargée de poésie.

"Il fait un temps d’écriture
doux et frais à la fois
un temps de bord de l’eau
ou de café de zinc.
Temps de petits bonheurs
à la frange du grand."

Son écriture est de simplicité. Dans ses courts poèmes, les mots, les mots indispensables l’un à l’autre dessinent en touches précises un univers très personnel. Au détour d’un vers, en touches légères mais précises, l’auteur, se dévoile en un murmure, pour mieux s’effacer et entraîner le lecteur derrière les mots.

"Et ce soir-là me suis parlé
parlé de moi
de ma détresse
sur la table autour du café
tiède s’élevait la fumée"

Son écriture, petite musique des moments impalpables et fugaces coule et glisse sans heurts, pourtant c’est bien notre monde qu’elle met en scène. Ordre et calme ne sont qu’apparence.

"Je me suis un jour rencontrée
un jour d’étrange solitude
………………………………"
" Des africains se promènent
en tenue blanche
en boubous bleus.
Ils sont là
ils sont ailleurs
nous aussi "

À la suite de ses mots nous traînons "du café à l’enseigne du Paradis" "au café Mabille" pénétrons dans le métro, humons l’air marin,

" Quand la mer joue aux billes
et lèche mes orteils
et sèche le soleil… "

Accompagnons dans son univers où sans artifices, ses peines, ses pensées, ses petites joies elle nous délivre.

"J’avance tout le long d’une corde qui tremble
entre deux bras de mer
là sur cette jetée où vous m’avez laissée
- m’y serais attardée ?
je vais, je vais, je vais".
"J’écris ce soir au bar du café rouge
nos tempêtes et nos accalmies
mon usure aux intempéries
la courbe lente de mon cœur."

Ces textes, je les ai entendus dans une petite salle feutrée du quartier Montparnasse qui une fois par mois s’ouvre aux poètes et poétesses. Là, j’ai retrouvé un plaisir oublié celui que procurent les mots de la poésie quand la voix en fait jaillir couleurs et images quand les mots s’emparent de l’espace pour donner vie à la poésie.

"La nuit tomba
et se cassa
la lune était cachée dedans"

Jacqueline RUIZ



JPEG - 140 ko



Article mis en ligne en avril 2015.

Quartiers Libres, le canard de Belleville et du 19ème (1978-2006) numérisé sur le site internet La Ville des Gens depuis 2009.

Consultez les archives et les nouveaux articles jamais parus dans la version papier de Quartiers Libres numérique

Toute utilisation en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association Quartiers Libres et/ou de la Ville des Gens

Quartiers Libres - Contact et renseignements :

Michel Fabreguet et Richard Denis :quartierslibr1 chez gmail.com

La Ville des Gens - Salvatore Ursini

Rédacteur – Chargé des relations avec les publics

Téléphone 01 77 35 80 88 / Fax 01 40 36 81 57

Nous contacter

Consultez nos archives sur :
Quartiers Libres Numérique sur la Ville des Gens

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Thematiques Quartiers Libres par Thèmes
Archives des numéros