2204 visites sur cet article

Daniel, 25 ans, musicien

Ici, on bouge pas de son petit quartier. Il n’y a pas d’activité dingue, mais c’est ouvert, c’est populaire. C’est ça que j’aime.

Daniel se présente.

« Je suis né à Clamart, mais j’ai toujours vécu à Paris , je suis "un vrai Parisien", ça fait un an que je suis dans le 19e.

J’ai fait des études de sociologie, mais je suis musicien. Je fréquente surtout des jeunes de mon âge tous plus ou moins artistes, des photographes, des graphistes, des cinéastes, et des musiciens bien sûr. »

Daniel

« Je fais de la radio, des émissions sur Fréquence Paris Plurielle, Radio Libertaire ou Media Tropical.

Depuis 8 ans, je suis aussi DJ, je fais partie d’un collectif de DJ, Le Sambalek, avec lequel on organise des soirées.

J’ai réalisé 2 albums, 1 de funk et 1 de hip-hop.
A côté, je fais aussi des petits boulots pour gagner ma vie, là je suis à la recherche d’un emploi. »

Mes lieux

JPEG - 110.3 ko

Les Voûtes - La Régalerie

Les voûtes. Il s’agit des voûtes qui passent sous les anciennes voies de chemin de fer de la Petite Ceinture, il y a toutes sortes d’ateliers qui sont installés dessous. « J’y vais souvent, j’ai des copains qui ont un studio, on va faire de la musique là-bas. En hiver, c’est plus compliqué, mais en été c’est sympa, car tout est ouvert et les gens sont dehors.
 »

Les épiciers de l’avenue de Flandres. « Des fois, il y a 40 personnes qui squattent devant, ils connaissent les types qui bossent dedans. Ils tapent la discut’. Les “grosses caillera” passent s’acheter des bonbons. C’est un lieu de vie.

J’aime aussi le karaoké chinois qu’on trouve dans certains restaurants du quartier, c’est tout un univers. »

La Baraka. « C’est un petit café de quartier, typique et tranquille. Il n’y a que des habitués. Souvent des mecs qui font rien. Tu prends un café le matin, et puis tu squattes toute la journée. Tu discutes toujours avec le type qui tient le bar. En été, il y a une terrasse. »

Les assedic. « Dans le quartier, il y a pas de gens au chômage, donc pas mal de gens aux Assedic. Ca se mélange, ça se rencontre. Quand tu passes 2-3 heures à attendre, forcément, tu discutes. C’est pas Meetic, mais tu rencontres les gens qui vivent avec toi ! »

Le quartier

« Ici, on bouge pas de son petit quartier. La vie, c’est vraiment à l’échelle du micro quartier.

Il y a beaucoup de mecs qui zonent dans la rue. Il n’y a pas d’activités dingues, mais c’est ouvert, c’est populaire.

C’est ça que j’aime, l’état d’esprit. Tout le monde se connaît. Les commerçants se souviennent de toi.
C’est un quartier où tu te fais pas emmerder.

Même si des fois l’ambiance est un peu pourrie, ça ne craint pas. Il y a beaucoup d’écoles, beaucoup d’enfants. »

Convivialité

« Dans la rue, c’est complètement fermé, c’est dans les bars, que tout se passe. »

« Pendant le Ramadhan, tous les bars se transforment en pâtisseries. Dans les cafés reubeus, c’est ouvert toute la nuit et ils organisent des lotos. Tout le monde vient jouer les Juifs , les Chinois. Il y a une ambiance spéciale, c’est cool. »

Le tourisme

« Les gens se déplacent pas pour aller ici. Y a qu’en été, tu croises des Japonais perdus après le cinéma en plein air de La Villette ! Ici, les gens sont cool, s’il y avait des touristes, ça ne changerait pas grand-chose, je crois. La mentalité resterait la même.

Le Paris touristique, je connais, j’ai travaillé sur un bateau mouche, il n’est pas grand. Tu paies 20 € une bière et tu es mal accueilli. Ici, quand tu es à Jaurès, tu peux pas te la péter…

Une ville, ce ne sont pas seulement les monuments, c’est aussi la manière dont on vit. Le seul moyen de connaître une ville, c’est de rencontrer les gens et de vivre avec eux. Sinon, tu ne sais pas où se passent les vraies choses. »

Parisiens, têtes de chien ?

« Moi, je suis un Parisien de génération en génération. Mes 4 grands-parents sont parisiens. J’adore Paris, mais c’est vrai, les Parisiens sont des fous.

Pourquoi j’adore ? Ce doit être l’habitude, je suis chez moi. Je connais tous les travers, mais je les accepte. J’ai eu la chance de pas mal voyager, mais chaque fois que je rentre, je me sens en sécurité, à la maison.

C’est vrai à Madrid, par exemple, les gens sont beaucoup plus sympas. Ici, c’est plus compliqué, il y a un aspect fermé, beaucoup de gens sont aigris.

Mais j’aime ce côté bourru. C’est bien des fois de ne pas être mielleux. Et ça veut dire aussi que les gens sont francs. »

« C’est speed, mais en même temps pas tant que ça. Des fois je me demande pourquoi beaucoup d’étrangers adorent Paris.

Paris, si tu veux connaître, il faut que tu découvres par toi-même. On ne va pas t’aider. On ne donne pas trop d’indications, on ne te dévoile pas les secrets. C’est sûr qu’on n’est pas trop fort pour la pub !

Et puis, il y a les Parisiennes… Je sais pas, elles ont la classe. OK, elles sont un peu hautaines, mais quand tu t’adresses à une Parisienne, tu sais tout de suite à qui tu as affaire. »


Propos recueillis par Clarisse Bouthier, printemps 2006

Partagez cet article :


Réactions
par inconnu - le : 11 octobre 2007

Daniel, 25 ans, musicien

Le passage des voutes est très sympa mais il faut dire un peu fermé, je sais qu’il y a un peintre catalan et un sculpteur chilien, qui ont la particularité, le premier de se prénommer Albert et le deuxième Alberto…ça ne s’invente pas !
Juste à côté, sur la place de l’Argonne,sous la première voute, il y a une petite boutique qui propose du vin du Roussillon à petits prix (je vous recommande le muscat de la Tour de France…un nectar). Je crois savoir que c’est le peintre qui a ouvert ce lieu, car il y a des peintures aux murs et sur la porte de la cave intérieure et que les vins proposés sont ceux de son village.
Au bout de la rue Dampierre, un resto sympa, tenu par un kabyle excentrique qui fait un excellent couscous et de généreuses côtes de boeuf.
Parfois, le soir, il y a de l’ambiance, quand les artistes des cirques de La Villette viennent faire la Fête…
Vraiment, un quartier sympa, à découvrir !!

Répondre à inconnu

le : 4 février 2008 par inconnu en réponse à inconnu

Adriana, Choriste

Je confirme : ce passage et cette place sont vraiment des endroits pittoresques avec des gens sympas.J’ai retrouvé le lien pour la galerie à côté des musiciens, vous pouvez faire une visite virtuelle du lieu : albert-roger.net

par Roland CHRISTIAN - le : 31 mars 2008

Roland simple passant

Je confirme aussi, lieu sympatoche, vins, peinture, musique, couscous !!!

Répondre à Roland CHRISTIAN

par alsacien - le : 12 octobre 2012

les voutes

Super quartier où je me rend à chaque visite à Paris. Je confirme aussi l’originalité du lieu mais il me semble qu’il y ait eu quelques changements depuis 2008. Le couscous est toujours là mais le patron historique du lieu, Saïd, est parti ; Il en est de même pour Albert le peintre catalan, réplique vivante de Brassens, qui a rejoint sa Catalogne. Deux grandes figures du quartier !!.

Répondre à alsacien

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Henri Krasucki

Henri Krasucki s’était engagé très tôt, dès l’occupation, dans la Résistance. Il fut parmi (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Attention, rédaction en cours de révision. Chantier ouvert le 31 octobre. 2017. (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les sorties : lundi 22 avril