3505 visites sur cet article

Mets ton habit, scaphandrier…

Une portière de voiture tombe à l’eau… Que faire, qui appeler ? Les scaphandriers bien sûr ! ces hommes qui jour après jour s’occupent de la santé des canaux.

Il faut savoir oublier les mythes : il semblerait que nul trésor ne repose au fond du canal. Depuis le temps, cela se saurait !

Alors, s’ils ne sont pas en quête de fortune, que font les scaphandriers dans les eaux sombres du canal ?

Nous nous sommes rendus sur les lieux pour en savoir plus et Philippe Madec a bien voulu nous parler de son travail.

« Le boulot en lui-même est le suivant : On s’occupe des réparations et nettoyages subaquatiques mais on doit savoir faire les mêmes travaux à l’extérieur, le découpage, la soudure, le nettoyage…

Pour cela, on est toujours attaché et le matériel utilisé est la lance thermique, le chalumeau, le marteau piqueur ou le kärcher.

Une petite anecdote : savez-vous que Spaggiari a effectué le casse du siècle [un des plus fameux cambriolages, réalisé à Nice en 1976 « sans armes, sans violence et sans haine »] en creusant son tunnel à l’aide d’une lance thermique ? »

Dès qu’ils sont prévenus d’un incident, les scaphandriers vont vite vite enfiler leur combinaison de plongée, leur laine polaire quand il fait -80°… et s’immerger par 100, 200 ou 600 ou même 1400 cm d’eau selon l’endroit.

S’ils ont de la chance, il n’y aura pas trop de vase au fond, ce qui leur permettra une visibilité de quelques centimètres ; sinon, ils devront faire appel à leur mémoire car ils connaissent bien évidemment par cœur le fond des canaux.

Normal, puisqu’ils plongent en moyenne 150 fois par an. Normale aussi cette aisance dans l’obscurité, étant donnée la limpidité exceptionnelle des canaux…

Le hic c’est qu’en remontant il faut se réhabituer à la lumière ; opération difficile si l’on est resté plusieurs heures sous l’eau !

Ils vont éventuellement à la pêche sous marine, ce qui leur permet de ramasser toutes sortes d’objets : des gri-gri vaudous, des tabliers en cuir avec bracelets et godemichés intégrés, un encensoir… Non, non, ils ne boivent pas ! Et ce malgré une loi qui jusqu’à peu les autorisait à consommer du rhum pour se réchauffer.

De toute façon, avec les visites médicales qui leur sont imposées, ils ne peuvent pas faire n’importe quoi et la condition physique ne doit pas faire défaut.

A Paris, ils ne sont que 3. C’est un métier sédentaire, compatible avec une vie de famille.

Mais dès qu’ils le peuvent, ils retrouvent leur vraie passion et partent à la découverte des fonds marins exotiques…

MCB

Partagez cet article :


Réactions
par Gérard Lavalette - le : 13 mars 2007

Mets ton habit, scaphandrier…

Bonjour,

Je lis attentivement les articles de votre site. Passionné de Paris et d’images je n’ai jamais eu l’occasion de voir ces scaphandriers au travail. Pourriez vous m’indiquez un contact pour éventuellement les photographier ?
Merci.

Gérard.

Répondre à Gérard Lavalette

le : 2 avril 2007 par clarisse en réponse à Gérard Lavalette

Mets ton habit, scaphandrier…

Vous devez contacter la direction des canaux qui se trouve quai de seine, afin de solliciter un rendez-vous. Si vous avez des photos sur le 19e, vous pouvez nous les envoyer. Merci et bonne chance !

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Henri Krasucki

Henri Krasucki s’était engagé très tôt, dès l’occupation, dans la Résistance. Il fut parmi (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Attention, rédaction en cours de révision. Chantier ouvert le 31 octobre. 2017. (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les sorties : mercredi 19 juin