Musique baroque - Musiques du monde

331 visites sur cet article

Sur les rives d’Abyssinie - Le Baroque Nomade et Fendika

Comment raconter une histoire en musique, sans se laisser enfermer dans une partition ? Selon Jean-Christophe Frisch, peut-être en prenant exemple sur les musiques traditionnelles qui, tout en gardant leur identité, sont elles aussi pétries de désirs de liberté. Son expérience a montré que le rapprochement des deux musiques, loin d’être artificiel, entraîne l’auditeur dans un parcours qui le déroute parfois, mais le fait toujours rêver.

« XVIII-21 Le Baroque Nomade » recherche l’altérité : celle de l’exotisme ou celle de la différence et de l’écoute de l’autre. Cette recherche est parfois violence, contrainte, confrontation. Mais elle est aussi rencontre, passion fondatrice et libératrice.

JPEG - 119.4 ko

Sur les rives d’Abyssinie - XVIII - 21 Le Baroque Nomade et Fendika


Pour « XVIII-21 Le Baroque Nomade », tout commence en Italie. Depuis sa fondation, l’ensemble s’est attaché à en visiter le répertoire, mais aussi le style, avec ses indispensables ornementations, improvisations, digressions. De cette Italie de Tiepolo et Caravage, Jean-Christophe Frisch suit Marcello à la découverte des musiques juives, Scarlatti à la conquête de l’Espagne, Pedrini en Chine, Esteves au Brésil, Schubert improvisant avec ses amis musiciens klezmer dans un café viennois…En 2006, il embarque avec Pietro della Valle qui rapporta d’Inde une musique qu’il voulait universelle… Chemin faisant, Jean-Christophe Frisch savoure les musiques ottomane, persane, afghane, celles que les voyageurs transportent, et qu’ils font découvrir à leurs hôtes. Après s’être enrichi au contact des musiciens de Transylvanie pour le projet Codex Caioni, et après une escale aux Philippines, XVIII-21 nous fait aujourd’hui rêver au baroque d’Éthiopie où il y a quatre siècles, les Jésuites transportèrent un orgue depuis Lisbonne.
Pourrait-on en effet imaginer qu’un orgue, parti de Lisbonne autour de 1600 a été transporté par bateau et à dos de chameau jusqu’au fin fond de l’Abyssinie ?

Qu’à proximité des Sources du Nil Bleu, on trouve encore l’église bâtie par les Pères jésuites, à l’époque où l’empereur Susenyos s’était converti au catholicisme en secret ?

Que le plus grand traité de composition du 17e siècle, publié à Rome, contient de la musique en Amharique, la langue des hauts plateaux d’Ethiopie ? Quand la voix de Cyrille Gerstenhaber s’entrelace à celle de Salamnesh, on rêve à toutes les mélodies qui ont traversé l’Abyssinie au 17e siècle, au mélange de la terre rouge des hauts plateaux et du verre de Murano.

Cyrille Gerstenhaber : soprano
Salamnesh Zemene : chant
Melaku Belay et Zenash Tsegaye : danse
Endres Hassen : masingko
Misale Legesse : percussions
Mathieu Dupouy : clavecin
Andreas Linos : viole de gambe
Thibaut Roussel : théorbe et guitare baroque
Jean-Christophe Frisch : flûtes et direction

Sur les rives d’Abyssinie - « XVIII-21 Le Baroque Nomade » et « Fendika »

Musique baroque - Musiques du monde

Vendredi 1er février 2013 à 20h45

Dans le cadre de Cultures DHivers aux Lilas (93)

  • Tarif normal : 20,50€
  • Tarif réduit : 17.50€ (sur présentation d’un justificatif : demandeur d’emploi, famille nombreuse, personne âgée de 60 ans et +, bénéficiare du RSA, étudiant, titulaire de la carte congés spectacle, personne titulaire de la carte d’invalidité 80%, bénéficiaire de l’allocation adultes handicapés ou d’une pension d’invalidité de 3e catégorie)
  • Tarif moins de 26 ans : 9€
  • Tarif collectivités (10 personnes minimum) : 13€

Théâtre du Garde-Chasse - 181, rue de Paris - 93260 Les Lilas - Métro : Mairie des Lilas (L.11)

Partagez cet article :

Agenda : Sur les rives d’Abyssinie - Le Baroque Nomade et Fendika
septembre 2020 :

Rien pour ce mois

août 2020 | octobre 2020

Prochaines dates
  • le vendredi 1er février 2013
Afficher la carte en plein écran
Théâtre du Garde-Chasse

181, rue de Paris - 93260 Les Lilas - Métro : Mairie des Lilas (L.11)


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Henri Krasucki

Henri Krasucki s’était engagé très tôt, dès l’occupation, dans la Résistance. Il fut parmi (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela (...)

La « descente de la Courtille »

Attention, rédaction en cours de révision. Chantier ouvert le 31 octobre. 2017. (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les sorties : mardi 29 septembre