Sur le Tour, la vie est belle

29764 visites sur cet article

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France


JPEG - 75.3 ko


Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à loin ; depuis le Moyen-Age pour le moins. Les Compagnons se chargent d’enseigner aux jeunes qui le souhaitent un travail dans toute sa beauté à travers l’apprentissage par le voyage, la multiplicité de l’expérience et un esprit de famille.


JPEG - 114.7 koAvenue Jean Jaurès on s’assied à la terrasse d’un restaurant, et on peut remarquer les symboles de la façade : l’équerre et le compas. Ce n’est pas seulement un restaurant, mais aussi la salle à manger des jeunes apprentis et itinérants des Compagnons Charpentiers des devoirs du Tour de France à Paris. [1]

Tout un chacun y est invité, entrée libre ! Le lapin aux champignons de Paris et petits lardons et autres plats bien français sont à l’affiche.

Ces jeunes hommes qui dînent à vos côtés sont les héritiers de savoirs très anciens qui se transmettent à travers un voyage qui peut durer des années, en général une à deux villes par an (été/hiver)… « Il n’y a nul besoin de se presser pour être admis au port du ruban bleu d’aspirant, car comme le répète Yann Josse, Compagnon reçu : sur le Tour, la vie est belle. ».



Faire des hommes intègres

En général, les jeunes commencent leur apprentissage vers 16 ans, pour passer le CAP/BEP. Puis, ils se mettent à suivre des cours du soir en plus de leur travail et commencent leur périple à travers la France. Bien sûr de nos jours ils partent en train ou en voiture, il ne s’agit plus de marcher à travers tout le pays (même si souvent une étape est encore faite à pied).

Ils sont soutenus au cours de leurs aventures et dans la ville d’accueil par la famille des Compagnons, et même une « mère », femme de Compagnon elle-même qui veille sur eux. A Paris, Madame Granet a longtemps occupé ce rôle et a vu défiler plusieurs générations de jeunes, avant que Madame Daniel prenne la relève. Ils ont même un saint patron, Saint-Joseph pour les charpentiers.


JPEG - 93.5 ko


Ici donc, ils ont non seulement le couvert, mais leurs ateliers de travail, dans la cour derrière le restaurant. Au-dessus se trouvent les dortoirs, des chambrées simples mais avenantes. C’est qu’ils ont de longues journées, et font un travail physique qui demande non seulement effort, mais concentration et application.

JPEG - 85.8 ko

Quelques épures dispersées sur les bureaux nous montrent bien le goût du travail soigné ; et les équerres, règles, compas, plus que des symboles, sont leurs vrais outils de travail. Dans ces ateliers il y a des maquettes à divers stades de finition : travail méticuleux, amoureux, du bois, du détail : maintes et maintes charpentes et autres travaux sont exposés en vitrine. Car on mise à créer son chef-d’œuvre et un jour devenir Compagnon Reçu.


JPEG - 91.7 koEn introduction, Yann montre l’outil particulier et emblématique du Charpentier : la bisaiguë. Cet outil a deux fonctions : une extrémité sert à creuser le bois ; l’autre (la bédane, une sorte de ciseau à bois) à racler et tailler les assemblages. De la bisaiguë sont nés d’autres outils, et avec eux des œuvres singulières.


Derrière le restaurant, il y a le petit musée des chefs d’œuvre. Petit ne veut pas dire négligeable. Car les créations que l’on voit ici font tourner la tête : des centaines d’heures de travail pour la moindre pièce.

JPEG - 103.4 koJPEG - 112.8 ko


JPEG - 115.1 ko


JPEG - 130.6 ko


JPEG - 114.7 ko


JPEG - 96 koL’une en particulier accroche le regard. Nommée d’après son créateur, gracieuse, mystérieuse, haute de plus de 4 mètres se dresse le « Mazerolles » : 10 années de travail, un temple avec mille détails, pas deux pièces identiques, chacune unique. Des spirales virevoltent vers le haut du temple, de l’intérieur, envolées d’escaliers ludiques… on se demande comment une telle technique est possible, et l’a été depuis des siècles.


JPEG - 118 koPuis, d’autres pièces encore, consacrées à leur thème favori, le Temple de Salomon. Autant de défis aux lois physiques, de géométries qui relèvent de l’art. Ces secrets sont transmis aux Compagnons au long de toute une vie consacrée au travail au-delà du concevable. Avec rigueur, amour, savoir-faire. Certains Compagnons, même, refusent qu’on les regarde travailler ; non pas tant pour protéger ces secrets, mais par modestie, discrétion et fierté mêlées.

Secrets, rites, symboles… on a parfois rapproché les Compagnons des Francs-Maçons. Similitudes dans l’emploi du symbolique : l’équerre, les outils, les devises secrètes et initiations, la transmission sacrée de la connaissance. Mais Yann est clair : « La maçonnerie est plus ésotérique, spéculative. Nous on est surtout là pour épauler et transmettre le savoir-faire et l’aide : recevoir, puis transmettre. »



A présent le restaurant s’est rempli de jeunes revenus du travail et prêts à dîner avant encore quelques heures d’étude dans leurs ateliers. Le passé et le présent se rejoignent en harmonie, la tradition continue dans cette salle à manger, sous le regard des trois fondateurs légendaires et de certains Compagnons illustres.

JPEG - 126.3 ko


Dehors, en partant, sur le mur, une devise, pas secrète celle-là :

Ne pas se servir, ne pas asservir, mais servir.

JPEG - 97.8 ko



SGD

Cet article est une interview réalisée par "La Ville des Gens" en 2006 ; les compagnons qui tiennent le restaurant changent régulièrement. Article actualisé en 2014.

Contacts : Aux Arts Et Sciences Réunis - 161, avenue Jean Jaurès - 75019 Paris - Téléphone : 01 42 40 53 18

[1La Fédération compagnonnique regroupe cinq sociétés issues des corporations qui ont toutes gardé leurs propres rites. La société des Compagnons charpentiers des devoirs (car elle est aussi issue de deux devoirs, depuis la fusion de 1946), la société des compagnons menuisiers, ébénistes et serruriers, celle des maçons-tailleurs de pierre, celle des couvreurs, plombiers, plâtriers, et celle des peintres vitriers. Nous sommes donc les compagnons des devoirs. L’association du devoir, elle, a mélangé les devoirs pour n’en faire qu’un. (Yann Josse)

Partagez cet article :


Réactions
par Tcognard - le : 31 août 2013

Les Compagnons des Devoirs du Tour de France

Bonjour nous avons acheter a chantilly une maison de 1930
Classée
Celle ci doit être entièrement refaite et en particulier l’extérieur
Un pierreux, un charpentier, un ferronnier y trouverait leur bonheur pour redonner son
Aspect d’origine a cette superbe demeure
Je recherche la compétence de votre confrérie pour m’aider

Bien cordialement
T cognard

Répondre à Tcognard

le : 1er septembre 2013 par Salvatore en réponse à Tcognard

Les Compagnons des Devoirs du Tour de France

Bonjour,

Cet article est une interview réalisée par "La Ville des Gens" en 2006 et actualisée en 2010, nous ne pouvons vous aider directement mais vous pouvez contacter les différentes sociétés citées dans la note de bas de page ou pourquoi pas aller déjeuner dans le restaurant des compagnons charpentiers qui vous renseigneront certainement.

La Fédération compagnonnique qui regroupe cinq sociétés issues des corporations qui ont toutes gardé leurs propres rites :
- La société des Compagnons charpentiers des devoirs (car elle est aussi issue de deux devoirs, depuis la fusion de 1946)
- La société des compagnons menuisiers, ébénistes et serruriers
- Celle des maçons-tailleurs de pierre
- Celle des couvreurs, plombiers, plâtriers
- Celle des peintres vitriers.

Cordialement.
S.Ursini
La Ville des Gens

par inconnu - le : 22 octobre 2013

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Je suis passé à la Villette en 1966. Le restaurant était tenu à l’époque par notre Mère Granet. J’ai fait la connaissance des Compagnons ici et je suis parti sur le Tour. J’ai été reçu à Bordeaux en 1975, à la St Joseph. J’ai été fini à Tours en 1978. Honneur et Gloire à Notre Beau Tour De France.
Orléanais :. L :. P :. C :. C :. D :. D :. D :. T :. D :. F :.

Répondre à inconnu

par Daniel LAMBERT - le : 4 janvier 2014

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Merci de bien vouloir me donner la liste des Compagnons Charpentiers actifs dans les départements de la Drôme et de l’Isère.

Daniel LAMBERT
26750 Châtillon Saint Jean
Tel : 04 75B 71 42 14
Email : def.lambert chez wanadoo.fr

Répondre à Daniel LAMBERT

le : 6 janvier 2014 par Salvatore en réponse à Daniel LAMBERT

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Bonjour,

L’article sur lequel vous avez réagi concerne un établissement du 19ème arrondissement parisien, nous ne faisons pas partie d’une société de compagnonnage, nous vous invitons donc à contacter La société des Compagnons charpentiers des devoirs de votre région, s’il y en a une. Si nous trouvons des renseignements nous vous écrirons.

Bonne année 2014.

S.Ursini
info chez des-gens.net

par jeanne renée delcros - le : 26 avril 2015

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Bonjour nous sommes quelques amies du troisième age et une petite fille de 11 ans et aimerions visiter
votre musée et déjeùner au restaurant. Quels sont les jours, horaires et formalités ?
Cordialement

Répondre à jeanne renée delcros

le : 28 avril 2015 par Salvatore en réponse à jeanne renée delcros

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Bonjour,

L’article auquel vous faites référence a été fait en 2006 par l’un de nos rédacteur, mais vous pouvez téléphoner au restaurant des Compagnons : Aux Arts Et Sciences Réunis (161, avenue Jean Jaurès 75019 Paris) au 01 42 40 53 18

par freret - le : 23 janvier 2016

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Je recherche mon arrière grand-père, aux côtés de la famille, il fiut compagnon. Pouvez-vous m’aider ? Son nom de famille est Gaulon, j’ignore son prénom. Il a vécu au 19eme siecle. Je vous remercie d’effectuer ces recherches, sinon soyez aimable de me fournir des pistes.

Répondre à freret

le : 25 janvier 2016 par Salvatore en réponse à freret

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Bonjour Monsieur,

Nous nous renseignerons mais ne sommes pas spécialistes en la matière, vous pouvez essayer de contacter les sociétés de Compagnons ci-dessous :

La société des Compagnons charpentiers des devoirs (car elle est aussi issue de deux devoirs, depuis la fusion de 1946)

- La société des compagnons menuisiers, ébénistes et serruriers
- Celle des maçons-tailleurs de pierre
- Celle des couvreurs, plombiers, plâtriers
- Celle des peintres vitriers.

Cordialement.
S.Ursini
La Ville des Gens

par Christine van oldeneel - le : 25 août 2016

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Bonjour !
Je serais très heureuse d’avoir les noms de vos charpentiers des compagnons du devoirs travaillant en Belgique.
Leur savoir faire, leur éthique m’impressionnent énormément
Mille mercis et bonne journée
Christine van Oldeneel

Répondre à Christine van oldeneel

le : 25 août 2016 par Salvatore en réponse à Christine van oldeneel

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Bonjour Madame Van Oldeneel,

L’article auquel vous réagissez est une interview réalisée par "La Ville des Gens" en 2006 et actualisée en 2010, nous ne pouvons vous aider directement mais vous pouvez consulter le site : "Compagnons du tour de France des devoirs unis", qui regroupe la France, la Suisse et la Belgique.

Il y a un formulaire de contact où vous pouvez faire vos demandes.

Bien cordialement.
S.Ursini
La Ville des Gens

par gaston frontil - le : 8 septembre 2016

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

j’ai 81ans je suis compagnons charpantier j’ai été initié compagnon a la cayenne 161 ave jean jaurès a l’age de 20ans j’ai beaucoup bourlingué dans ma carriere professionnelle pour finir dans un grand groupe directeur général ce n’est pas le sujet.je voudrais connaitre les coordonnees de 2 compagnons dont nous avons fait ensemble le tour de france dont je n’arrive pas a trouver sur internet.qui sont MICHEL LARRE ET MICHEL COLIN avez vous peut etre ses renseignements ???merci d’avance je vous transmet mon salut fraternel …

Répondre à gaston frontil

le : 9 septembre 2016 par Salvatore en réponse à gaston frontil

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France

Bonjour Monsieur Frontil,

Nous ne sommes pas les compagnons charpentiers mais avions réalisé une interview en 2006 sur le restaurant des compagnons du 19ème arrondissement.
Peut-être pourriez-vous vous renseigner auprès du site "COMPAGNONS DU TOUR DE FRANCE DES DEVOIRS UNIS".

Cordialement.
Salvatore Ursini
La Ville des Gens

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Pharmacies de garde - Paris 10e, 11e, 18e, (...)

Pas de panique ! Que vous ayez mal à la tête ou au ventre ou si vous cherchez des (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Fourrières et Préfourrières

Si vous cherchez votre voiture et vous n’arrivez pas à la trouver peut-être n’a-t’elle (...)

La plume au fusil

Henri Barbusse a 41 ans quand il s’engage en août 1914 au lendemain de la déclaration (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 8 Janvier 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Les sorties : vendredi 20 janvier
Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants en leur (...)
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
« Le » Skatepark de Paris Le plus grand parc de glisse urbaine ! Amateurs de glisse en tous (...)
Jean Claude Muaka cherche à faire rire son public … Lui donner du plaisir, lui permettre (...)
La Casa a véritablement trouvé sa place sur la scène du Tango à Paris en se spécialisant dans le (...)