Portraits de résistants

1322 visites sur cet article

Henri Krasucki

19ème arrondissement de Paris

Henri Krasucki.Henri Krasucki s’était engagé très tôt, dès l’occupation, dans la Résistance. Il fut parmi les premiers à mettre en place dans le 20ème arrondissement, puis dans tout Paris, des groupes de jeunes résistants avec le secteur juif de la M.O.I, qui devaient donner plus tard naissance aux FTP-MOI parmi lesquels les héros du groupe Manouchian. Il eut lui-même la responsabilité, au plus haut niveau, d’organiser le passage à la lutte armée des jeunes volontaires de ce mouvement.

À la suite d’une longue filature entreprise dans le cours de l’année 1943 par les Brigades Spéciales de la Préfecture de Paris, un coup de filet permit aux policiers l’arrestation de nombreux jeunes résistants de cette organisation. Henri Krasucki figurait parmi eux, il fut arrêté le matin du 23 mars en sortant de son domicile clandestin du 8 rue Stanislas Meunier dans le 20è, immeuble où se trouve apposée aujourd’hui une plaque commémorative en hommage à ce résistant.

Après trois semaines de tortures aux mains des Brigades Spéciales, il fut remis aux mains de la police allemande et enfermé à la prison de Fresnes au quartier des condamnés à mort.

La veille du départ d’un convoi de déportés vers Auschwitz, il fut extrait de la prison de Fresnes et envoyé au camp de Drancy pour être déporté le lendemain avec ses camarades. Seuls 6 parmi les dizaines de jeunes déportés avec lui en revinrent vivants. Il eut la chance d’échapper à la mort.

À Auschwitz, après la sélection qui envoyait certains à une mort immédiate, Henri se vit affecté à un kommando dans une mine de charbon à quelques distances du camp. Contraint à un travail épuisant, affaibli par la faim et les mauvais traitements, Henri ne perdit jamais son esprit de résistance. Il avait rapidement établi des contacts avec d’autres résistants et notamment avec des antifascistes allemands internés depuis des années après l’avènement du régime nazi. Une solidarité active, organisée clandestinement, s’était ainsi mise en place contre le système concentrationnaire visant à briser moralement et physiquement les détenus.

L’évacuation du camp d’Auschwitz à l’approche des troupes soviétiques en 1945, entraîna les déportés vers d’autres camps. Henri Krasucki, s’était retrouvé dans le camp de Buchenwald à la suite d’une longue marche laissant sur le chemin nombre de déportés tombés d’épuisement. C’est de là, qu’Henri Krasucki connu la libération après avoir participé les armes à la main au soulèvement du camp le 11 avril 1945 à l’approche des troupes américaines.

Henri Krasucki habitait depuis longtemps dans le 19ème arrondissement au 26 rue Armand Carrel où il est décédé le 24 janvier 2003. Il était devenu le secrétaire général de la CGT en 1982 et occupait d’importantes responsabilités au Parti Communiste Français.

Henri Krasucki (1924-2003) - Résistant de la première heure - Déporté à Auschwitz en 1943.

Une place porte son nom dans le 20ème arrondissement.


ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.
Partagez cet article :

Localisation : Henri Krasucki

Place Henri-Krasucki

- Paris - 75020.

Zoom

Réactions
par Pierre KRASUCKI - le : 23 novembre 2016

Henri Krasucki

Je viens de prendre connaissance de l’article .

De douloureux souvenirs me sont revenus en mémoire en visitant, hier, 22 novembre 2016, le site de Drancy avec le Mémorial, le Monument de SELINGER,et le wagon du souvenir

En le voyant , cela m’a rappelé comment ont été déportés mon père, sa mère, mes proches ( et encore, on ne peut pas imaginer ).

C’est extraordinaire qu’ils aient tous réussi à revenir de l’enfer concentrationnaire ,

Sur le monument, sont indiqués les nombres de déportés ( 100 000 ) et de rescapés

( 1 518 !) soit 1,5% ( 98,5% de personnes assassinées à Auschwitz ).

Je suis très fier du passé et de l’activité de mon père. A travers ses responsabilités syndicales et politiques au plus haut niveau, il aura marqué l’histoire sociale française.

Son esprit de résistance ne l’aura jamais quitté jusqu’à la fin de sa vie.

Répondre à Pierre KRASUCKI

le : 24 novembre 2016 par Salvatore en réponse à Pierre KRASUCKI

Henri Krasucki

Bonjour Mr Krasucki,

Merci pour votre message votre père aura effectivement marqué l’histoire sociale française et cet article est là pour le rappeler.

Bien cordialement.
Salvatore Ursini
La Ville des Gens

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Urgences - Les numéros qui sauvent

Les numéros d’urgence : Police, SAMU et Pompiers sont gratuits et accessibles depuis (...)

Circul’Livre - Lecture citoyenne

Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 8 Janvier 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Le Funiculaire de Belleville

Ce texte est un résumé de la conférence présentée dans les locaux de l’URA le 9 février (...)

Les sorties : mercredi 24 mai
Les marionnettes de la famille Rank sont situés dans le Parc Montsouris (14ème) et des Buttes (...)
L’alchimie du clown, de la chanson et de la lecture. Un savant mélange. Un joyeux fourre-tout ! (...)
Le Théâtre Guignol Anatole présente des spectacles de Guignol remis au goût du jour, entre la (...)
En forêt, un arbre magique. Une jeune et une vieille dame que tout oppose, traversent une (...)
« Elle avait une voix fausse mais agréable. Je sentais l’âme qui s’ennuie vite et n’achève jamais (...)