L’eau, l’air, la vigne…

2320 visites sur cet article

Belleville et son belvédère

La balade des gens 20ème arr.
Point de départ de notre balade, la rue de la Mare, la première à droite en partant du métro "Pyrénées" et en prenant la rue des Pyrénées en direction de la place Gambetta (mairie du XXème).

L’eau des collines

JPEG - 85.8 ko

Copyright Epsoff - La Ville des Gens

On descend environ sur cent mètres jusqu’à une petite place, et on enquille dans la rue quasiment en face : la rue des Cascades.
Au numéro 42 se trouve le regard Saint Martin, vestige d’un réseau hydraulique datant du Moyen Age. Ce type de construction, les regards, permettait de collecter l’eau et de pouvoir en contrôler la qualité. L’eau collectée ici venait d’une source importante, qui jaillissait sur ce terrain en forte pente. Ce terrain appartenait à l’abbaye de Saint-Martin-des-Champs, située en aval, près du centre de Paris, qui était ainsi alimentée en eau.

JPEG - 121.1 ko

Copyright Epsoff - La Ville des Gens

Un article intitulé "Eaux et soifs", dans la rubrique "Quartiers Libres" de La Ville des Gens, vous dira tout ce que vous désirez savoir sur les eaux de Belleville et leur riche histoire.
A hauteur du regard Saint Martin, prenons la rue de Savies, pour retomber dans la rue de la Mare, qu’on avait laissée un peu plus haut, et qu’on prendra sur la gauche, de manière à continuer à descendre.
Tout naturellement, en allant tout droit, on arrive au bord d’une voie ferrée désaffectée, surplombée d’une superbe passerelle métallique, la passerelle de la Mare, datant de la seconde moitié du 19ème siècle.
Il s’agit là de l’ancienne voie ferrée de la Petite Ceinture, et nous sommes ici à hauteur de l’ancienne gare de Ménilmontant, aujourd’hui disparue, et remplacée par une barre d’immeuble.




JPEG - 111.4 ko

Copyright Epsoff - La Ville des Gens

Remontons la rue de La Mare et prenons de suite à gauche, la rue Henri Chevreau, jusqu’à la rue des Couronnes, toute proche.
Nous arrivons à une des extrémités du parc de Belleville, que nous allons contourner par le haut. Il nous faut pour cela tourner à droite, puis tout de suite à gauche, pour emprunter le passage Plantin, passage étroit et escarpé, qui va nous mener jusqu’à la rue du Transvaal.
Prenons ensuite à gauche et marchons quelques dizaines de mètres, pour atteindre la rue Piat, c’est à dire le sommet du parc de Belleville.
Ce parc, contrairement à la plupart des grands parcs parisiens, est récent : il a été inauguré en 1988.
A cause de la pente forte sur laquelle il étend ses 45000 mètres carrés, il a été construit "en terrasses". Il présente par ailleurs de nombreuses sortes d’arbres et plantes, dont certaines sont rares et exotiques.

Nous sommes donc sur une sorte d’esplanade, un belvédère, d’où nous avons une vue panoramique magnifique sur Paris, à l’instar de la butte Montmartre, côté esplanade du Sacré Cœur.

JPEG - 102.4 ko

Copyright Epsoff - La Ville des Gens

JPEG - 83.8 ko

Copyright Epsoff - La Ville des Gens

Mais le lieu, bien que fréquenté, est bien moins touristique. Ce qui ajoute à son authenticité et à son charme.
Cet endroit est magique, lumineux, plein d’énergie…
Il s’y trouve un vieux café-restaurant-boîte de jazz, bien bellevillois, le O’Paris, avec une terrasse colorée offrant une vue imprenable sur la capitale.




JPEG - 92.9 ko

Copyright Epsoff - La Ville des Gens

Une fois entré dans le parc, sur notre droite, on fait face à la Maison de l’Air.
Dans ce lieu, une exposition permanente invite les Parisiens à découvrir la complexité des liens entre les êtres vivants et l’air de la capitale.
La "zone pollution" aborde la qualité de l’air à l’intérieur des habitations, la pollution atmosphérique aussi bien locale que planétaire. Les autres parties de l’exposition sont enrichies des données récentes sur les nuisances urbaines.

JPEG - 126.1 ko

Copyright Epsoff - La Ville des Gens

A gauche de l’entrée du parc, longeant le passage Piat, se trouve la vigne de Belleville, qui témoigne du passé prestigieux de la colline en matière de production viticole.
Au Moyen Age, de nombreuses communautés religieuses entrèrent en possession de domaines sur la colline. Elles y plantèrent des vignes et captèrent les sources, nombreuses, qui servirent à irriguer le gosier des Parisiens. Du 14e au 18e siècle, tavernes et guinguettes s’y disputèrent la place.
"Au Tambour Royal", le célèbre cabaretier Ramponeau servait un vin issu des vignes de Belleville appelé la "Piquette". Contrairement aux idées reçues, il ne s’agissait pas d’un mauvais vin, mais tout simplement d’un vin jeune, légèrement effervescent, d’où ce nom, dont le sens a changé au fil des années…




Rien ne nous empêche de visiter le parc de fond en comble et de descendre tout en bas de la colline.
Mais pour faire un circuit parfait, pour boucler la boucle, nous préférons ressortir du parc par là où nous sommes entrés, et prendre à gauche dans la rue Piat…ce qui nous mène tout droit à la rue de Belleville, que nous prendrons sur la droite, dans le sens de la montée, en direction de la station de métro "Pyrénées", quasi-point de départ de notre balade.
Au numéro 72, arrêtons-nous un instant devant la plaque qui commémore la naissance d’Edith Piaf : elle serait née ici, au 72, sur les marches d’escaliers…
Est-ce une légende, est-ce la réalité ? Certains disent qu’elle serait née, en fait, non loin de là, à l’Hôpital Tenon.

Mais peu importe, elle est bien de Belleville, elle en est un des symboles les plus forts, et elle est éternelle…

JPEG - 11.2 ko
Eric Smirnoff, la Ville des Gens
26 février 2014
Partagez cet article :

Localisation : Belleville et son belvédère

42 Rue des Cascades

- Paris - 75020.

11 Rue de la Mare

- Paris - 75020.

17 Rue Piat

- Paris - 75020.

72 Rue de Belleville

- Paris - 75020.

Zoom

Réactions
par Le O’Paris - le : 4 avril 2014

Belleville, son belvédère et son café

Merci à l’association "La ville des gens" pour la distinction bellevilloise ;)
Au plaisir de vous accueillir.

Le O’Paris

Répondre à Le O’Paris

par Anne - le : 3 février 2017

Belleville et son belvédère (rectificatif)

Bonjour à vous et merci pour ce très joli moment d’histoire ; née dans ce quartier il y a plus de 50 ans je voudrais y apporter un petit complément. "Il s’y trouve un vieux café-restaurant-boîte de jazz, bien bellevillois, le O’Paris" ce restaurant est relativement récent et n’a rien de bellevillois il a bien une belle terrasse mais c’est la seul exactitude. Par contre si vous regardez vers la droite rue des Envierges vous trouverez "Le Vieux Belleville" typiquement bellevillois avec animations musette 3 à 4 soirs par semaines et qui lui est vraiment un ancien café-restaurant du quartier que j’ai toujours connu alors qu’à la place du O’Paris se trouvais un tout petit bar "Le Petit Trou", une boucherie, une charcuterie et un libraire. Voilà vous publierez si vous le souhaitez mais votre parcours mérite ce petit détour d’une vingtaine de mètres.
Amicalement,

Anne
(PS : je n’ai aucune action dans le Vieux Belleville"

Répondre à Anne

le : 7 février 2017 par Salvatore en réponse à Anne

Belleville et son belvédère (rectificatif)

Bonjour,

Merci pour votre témoignage que nous publions avec plaisir.

Cordialement.
S.Ursini
La Ville des Gens

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : jeudi 19 octobre
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)
Dans le cadre de l’exposition "Paris Libéré, Paris Photographié, Paris Exposé", proposée au musée (...)