Un toile sous les étoiles - Gratuit Pantin (93)

78 visites sur cet article

Cinéma en plein air : Maléfique

La péniche Antipode, installée à Pantin jusqu’au 31 août 2015, vous propose une projection en plein air. Cette séance est une invitation à découvrir les plaisirs du cinéma. Spectaculaire et éphémère, un écran géant vient se dresser au cœur d’un quartier de l’église de Pantin devant la péniche Antipode.

Cette projection gratuite est destinée à un public jeune mais aussi familial. Venez nombreux, vous êtes les bienvenus.

JPEG - 53.4 ko

Cinéma en plein air : Maléfique

Vendredi 14 août de 22h à 23h30

Entrée libre - Tout public
L’été du canal 2015 - « Pantin au fil de l’eau »
La Péniche est située au mail Charles-de-Gaulle, devant le C.N.F.P.T. - Métro (ligne 5) : Église de Pantin - Bus : Arrêt Église de Pantin (lignes 145, 147, 61)
- À bicyclette : Suivre le canal de l’Ourcq (environ 10mn depuis le bassin de la Villette)
- Navettes fluviales : Arrêt mail Charles de Gaulle, métro Église de Pantin
JPEG - 4.2 ko
Partagez cet article :

Agenda : Cinéma en plein air : Maléfique
octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Prochaines dates
  • le vendredi 14 août 2015
Afficher la carte en plein écran
Péniche Antipode

Amarrée jusqu’au 23 août : Mail Charles-de-Gaulle, devant le C.N.F.P.T. - Métro (ligne 5) : Église de Pantin - Bus : Arrêt Église de Pantin (lignes 145, 147, 61)


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : samedi 21 octobre
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une machine à sous, (...)
Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, l’histoire (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)