Exposition

260 visites sur cet article

DIRK BRAECKMAN

« Comment photographier quelque chose m’importe plus que la chose elle-même » Dirk Braeckman

LE BAL (18ème) est heureux de présenter la première exposition d’envergure en France consacrée au travail de Dirk Braeckman, figure majeure de la scène contemporaine flamande.

JPEG - 43.9 ko

1997©Dirk Braeckman - Courtesy of Zeno X Gallery, Antwerp

À première vue, Dirk Braeckman photographie le plus simplement du monde : il ne se met pas en quête de sujets remarquables ou de lieux singuliers mais photographie ce qui l’entoure, au 35 mm, souvent frontalement et à hauteur d’yeux.

Ses images, à faible teneur narrative ou anecdotique, ne sont pourtant jamais une représentation directe de la réalité. Dirk Braeckman prélève, élimine, distord, sculpte, tout ce qu’il voit. Et soudain, rien n’est plus ce qu’il paraît. Carreaux de salle de bain, coin de lit, pan de papier peint, l’objet le plus anodin se met à vibrer, à envahir l’espace, à devenir palpable. Le satin d’un drap irradie, le formica de la table basse exulte.
JPEG - 34.7 ko

1997©Dirk Braeckman - Courtesy of Zeno X Gallery, Antwerp

La sensualité exacerbée de ce monde inerte renvoie à la "tactilité" du tirage photographique lui-même, magnifiée par un papier mat et un raffinement extrême des nuances de gris. Toutes les nuances de gris. Gris perle, gris charbon, gris argent, gris lézard, gris platinium, gris phénix, gris ardoise, gris Lisbonne, gris horloge, gris lune…. la palette infinie du monochrome.

Formé à l’Académie royale des Beaux-Arts de Gand à la peinture autant qu’à la photographie, Dirk Braeckman donne vie à ses images dans la chambre noire. Là, parfois des années après la prise de vue, il retravaille la matière même du négatif puis du tirage, éclaircissant ou obscurcissant certaines parties de l’image, "rephotographiant" souvent ses propres tirages ou ses « images d’images » prises dans les magazines ou sur internet.

Les négatifs et les tirages ainsi accumulés deviennent la matière première de son œuvre. Une mine dans laquelle il peut tailler à l’infini. Tirage après tirage, cet épuisement de l’image par l’image finit par faire basculer le travail de Dirk Braeckman du côté du geste "performé" plus que de l’enregistrement du réel. Son exigence picturale rend tout probable, même le vrai.


DIRK BRAECKMAN

Du 7 novembre 2014 au 4 janvier 2015

- Du mercredi au vendredi de 12h à 20h
- Nocturne le jeudi jusqu’à 22h
- Samedi de 11h à 20h
- Dimanche de 11h à 19h

LE BAL - 6, Impasse de la Défense - 75018 Paris - Métro : Place de Clichy lignes 2 et 13 - Bus : 54, 74, 81, arrêt Ganneron - Parking Rédélé : 11, rue Forest - 75018
Partagez cet article :

Agenda : DIRK BRAECKMAN
octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Prochaines dates
  • le vendredi 7 novembre 2014
  • le samedi 8 novembre 2014
  • le dimanche 9 novembre 2014
  • le mercredi 12 novembre 2014
  • le jeudi 13 novembre 2014
  • le vendredi 14 novembre 2014
  • le samedi 15 novembre 2014
  • le dimanche 16 novembre 2014
  • le mercredi 19 novembre 2014
  • le jeudi 20 novembre 2014
  • le vendredi 21 novembre 2014
  • le samedi 22 novembre 2014
  • le dimanche 23 novembre 2014
  • le mercredi 26 novembre 2014
  • le jeudi 27 novembre 2014
  • le vendredi 28 novembre 2014
  • le samedi 29 novembre 2014
  • le dimanche 30 novembre 2014
Afficher la carte en plein écran
LE BAL

6, Impasse de la Défense - 75018 Paris - Métro : Place de Clichy lignes 2 et 13 - Bus : 54, 74, 81, arrêt Ganneron


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : vendredi 20 octobre
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants en leur (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)