Portraits de résistants

623 visites sur cet article

Des résistants de Libé-Nord avec Raymond Reviron dans le 19è arrondissement.

19ème arrondissement de Paris

Roger Bernier.

Roger Bernier. Restaurateur au 49 Avenue Secretan, il participe à l’action clandestine dans les rangs de « Libération-Nord » du 19è arrondissement.

Roger Bernier s’était occupé à favoriser le passage en zone libre de prisonniers de guerre évadés avant d’adhérer à Libé-Nord en avril 1943.

De 1944 à la Libération, il organisa l’accueil et l’hébergement d’aviateurs alliés tombés au cours de missions avec la complicité de résistants de la police.

Son restaurant servit parfois de dépôts d’armes et de lieu de rencontre pour la Résistance. Roger Bernier a participé aux combats de la libération dans le 19è.



Théodore Boutt.

Théodore Boutt. Lui aussi restaurateur, installé au 72 rue d’Aubervilliers, il rejoignit Libé-Nord en 1943.

Son établissement servit de refuge où des résistants et des réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire) pouvaient trouver un gite provisoire, à manger et se procurer des faux papiers et titres d’alimentation.

En mai 1943, il fut arrêté et incarcéré à la prison du Cherche-Midi à Paris mais libéré au bout de 3 mois faute de preuves. Il n’en poursuivit pas moins son action pour aider les personnes en danger et participa à l’insurrection du 19è avec le grade d’adjudant FFI.


Jean Constant. Chef de service au rationnement de la mairie du 19è, il mit à profit cette situation pour organiser en liaison avec les résistants dans les différents services de la mairie, une aide aux persécutés de tous ordres.
 
Le maire de l’époque ayant découvert ses activités le fit licencier et Jean Constant fut contraint de quitter Paris pour échapper aux recherches de la police.

Celestin Degorce.

Celestin Degorce. Agent de la Préfecture de la Seine affecté à la mairie du 19è, il est avec Jean Constant le fondateur du groupe de résistants dit « groupe des Buttes Chaumont » affilié au mouvement Libé-Nord.

Célestin Degorce participa également aux réseaux CND Castille (Confrérie Notre-Dame Castille) réseau de renseignements rallié à la France libre à Londres puis Brutus, à titre d’agent de renseignements.



Marcel Faucher. Contrôleur au service municipal, il prend l’initiative de créer un groupe de résistance aux pompes funèbres de la ville de Paris situé à l’époque au 104 rue d’Aubervilliers dans le 19è.
 
Ce groupe, en relation avec Libé-Nord ainsi qu’avec d’autres mouvements de résistance de l’arrondissement, met à leur disposition le parc si particulier de son service de transport pour acheminer divers matériels clandestins.
 
Les résistants des pompes funèbres municipales ont tenu une place importante et originale dans l’activité de la Résistance locale du 19è.

Albert Furdin.

Albert Furdin. Agent des services techniques de la Préfecture de la Seine, il met à profit cette situation pour, dès 1940, organiser la Résistance dans divers secteurs de l’administration de la ville.

En 1942, il seconde le responsable d’un groupe de résistants à la mairie du 19è qui s’intègre au groupe des Buttes des Chaumont. Élevé au grade d’adjudant-chef FFI, il participe à l’insurrection dans le 19è.

Gabrielle Furdin. Madame Furdin, durant toute la guerre, a partagé avec efficacité avec son mari toutes les actions de résistance entreprises dans l’arrondissement qu’elle connaissait parfaitement.



Robert Jeudy. Employé au service ravitaillement à la mairie de 1941 à1943 et devenu chef du service après le départ de Jean Constant, il poursuit l’action menée avec lui dans l’aide apportée aux persécutés malgré des circonstances devenues particulièrement difficiles. IL a participé aux opérations d’août 1944 dans les FFI au grade de sergent.

Edmond Kaiser.

Edmond Kaiser. Responsable du mouvement Libé-Nord du 19è à partir du mois d’avril 1943, il échappe de justesse à une arrestation en mars 1944. Recherché par les polices françaises et allemandes, Edmond Kaiser fut condamné à mort par contumace par un tribunal spécial allemand. En avril 1944, il fut nommé chargé de mission au réseau Brutus et quitta Paris pour Lyon.



Yvonne Lallemand.

Yvonne Lallemand. Employée des services de la mairie, elle fut parmi les premiers à s’engager dans le groupe des Buttes Chaumont constitué à l’initiative de Jean Constant et de Célestin Degorce.

Yvonne Lallemand assumera avec Raymond Reviron le contrôle du groupe qui avait fini par compter une quarantaine de personnes.



Pierre Leconte.

Pierre Leconte. Membre du personnel de la mairie, il adhère dès le mois de mai 1941 au groupe des Buttes-Chaumont et participe activement, jusqu’à la libération, à l’activité du groupe.



Gustave Levillain.

Gustave Levillain. Il était chef de poste de la « Défense Passive » rue des Cheminets. Membre de Libé-Nord, à la tête d’une vingtaine de personnes, il avait mis intelligemment les ressources de son poste de défense passive au service de l’organisation. Il accomplit un travail de renseignements ainsi que la diffusion régulière des journaux et tracts clandestins. Il a participé à la tête de ses hommes en tant que sergent FFI à la libération de Paris.



Christiane Perrigot.

Christiane Perrigot. Employée à la mairie au bureau des allocations militaires, Christiane Perrigot s’est trouvée en contact avec des prisonniers évadés et leurs familles ainsi que d’autres personnes en recherche d’aide.

En février 1942, elle rejoint le groupe des Buttes Chaumont et elle met tous ses moyens à la disposition du travail d’entraide déployé par le groupe.

Elle participe en 1943 au sabotage des recensements du S.T.O., le service du travail obligatoire en Allemagne.

Adhérente de Libé-Nord, Christiane Perrigot se voit confier en janvier 1944 une mission à Lyon avec le réseau Brutus.



Jacqueline Reviron.

Jacqueline Reviron. Elle a joué un rôle important d’agent de liaison attachée au groupe de la mairie et de la direction locale de Libé-Nord. Elle a servi comme volontaire FFI avec le grade de sergent. Parallèlement, étant affectée à la Direction Générale des services techniques de la Préfecture, elle a participé au service des renseignements et des faux papiers.



Jean Vanderschueren. Professeur d’éducation physique, très impliqué de par son travail avec les jeunes du 19è, il les a aidés à se soustraire au recensement du STO avec le concours du groupe des Buttes Chaumont auquel il s’était intégré en février 1943. Il avait pris part depuis cette date à l’action clandestine de Libé-Nord jusqu’à la libération.


ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.
Partagez cet article :

Localisation : Des résistants de Libé-Nord avec Raymond Reviron dans le 19è arrondissement.

Avenue des Marnes

- Paris - 75019.

Zoom

Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Attention, rédaction en cours de révision. Chantier ouvert le 31 octobre 2017 Image (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : mardi 21 novembre
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)
Dans le cadre de l’exposition "Paris Libéré, Paris Photographié, Paris Exposé", proposée au musée (...)