Portraits de résistants

200 visites sur cet article

Ezer (Gilles) Najman

19ème arrondissement de Paris
Résistant à Lyon avec la MOI

JPEG - 99.2 ko


Ézer Najman et son épouse habitaient avenue Jean Jaurès dans le 19è arrondissement.

Il était né en 1921 à Wierusow en Pologne. Sa famille s’était installée à Lyon à leur arrivée en France en 1930.

En 1936, il part seul à Paris pour entrer en apprentissage et apprendre le métier de tailleur, mais en 1940, la guerre le jette sur les routes de l’exode avec la population parisienne. Après bien des difficultés, il finira par rejoindre sa famille à Lyon.

Nombreux sont les juifs qui ont fui Paris pour se réfugier dans cette zone non encore occupée. Une organisation juive clandestine « solidarité » commence à y organiser l’entraide, l’édition de journaux et la mise en garde contre le pouvoir de Vichy qui vient de promulguer dès le 3 octobre 1940 les lois portants statut des juifs.

La résistance commence à s’organiser et Ezer Najman s’y engage activement. Le 11 novembre 1942, les troupes allemandes envahissent l’ensemble du territoire français. L’action armée commence à s’organiser dans certains secteurs de la Résistance et à Lyon en 1943, se forme le bataillon FTP-MOI « Carmagnole » dans lequel Najman va tout de suite s’engager.

Sous le pseudonyme de « Gilles Rigault », il entre dans la clandestinité avec le matricule 94068. Ce bataillon rassemble des étrangers de toutes origines, des juifs de toutes nationalités, des espagnols et des italiens nombreux dans cette région industrielle. A Grenoble, se constitue également le détachement FTP-MOI « Liberté ».

La liste est longue des opérations menées dans cette région et auxquelles « Gilles » a participé. Le 12 décembre 1943, il participe notamment à l exécution dans son bureau du président de la Section Spéciale de Lyon qui fit guillotiner des résistants parmi lesquels Simon Fryd de « Carmagnole », âgé de 19 ans.

Muté à Grenoble, il prend part à l’insurrection de cette ville avec « Liberté » et le 5è bataillon FTP, puis avec eux rejoint Lyon en plein combat pour la libération.

Le 8 mai 1983, à l’occasion de la commémoration de la victoire, Ezer Najman a reçu des mains du Président de la République, François Mitterand, l’insigne de Chevalier de la Légion d’Honneur. Il fut également décoré de la Croix de Guerre et de la Médaille de la Résistance.

Peu après la libération, sur sa demande, Najman obtint la nationalité française.
Ézer Najman est décédé le 23 mai 2008.




ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Partagez cet article :

Localisation : Ezer (Gilles) Najman

Avenue Jean Jaurès

- Paris - 75019.

Zoom

Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Circul’Livre - Lecture citoyenne

Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

La Montagne Sainte-Geneviève

Claude Marti, guide touristique et conférencier, vous propose régulièrement des visites (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : dimanche 20 août
Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants en leur (...)
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une machine à sous, (...)
Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, l’histoire (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)