Sapeur Pompier de Paris durant l’occupation

561 visites sur cet article

FABIEN LEICK

Un gars de Belleville

JPEG - 70.9 ko

Fabien Leick (caserne de Ménilmontant) - © Jacques Brice.


Fabien Leick est né en à Paris dans le quartier de Belleville. Sa mère, (ma grande tante) Catherine Leick (1876-1958) était d’origine lorraine. Comme beaucoup de familles alsaciennes et lorraines, elle quitta sa province après l’annexion de celle-ci par l’Allemagne en 1871 pour venir s’installer à Paris.


Sa mère était coupeuse dans une maison de couture à Paris. Elle s’installa ensuite à Aubervilliers près de la Porte de La Villette où se trouvaient déjà de nombreuses famille lorraines. On appela ce quartier « la petite Prusse » en raison du patois lorrain qui y était parlé et que bon nombre d’albertivillariens assimilait à de l’allemand !

Fabien Leick fut scolarisé à l’Institut Vaysse au Pré-Saint-Gervais (93). Déjà enfant il nourrissait son rêve d’être pompier. Rêve qu’il réalisa en intégrant le corps des Sapeurs Pompiers de Paris en 1942. Ma mère me raconta, qu’à l’occasion de la cérémonie de remise des fourragères à la caserne Champerret il resta un long moment surpris et ému devant le monument commémorant les pompiers « morts au feu ». Il ne s’imaginait pas alors que son nom viendra s’y ajouter !

Il fut affecté à diverses casernes de Paris (Blanche, Château-Landon, Ménilmontant). Devenu caporal il intégra la caserne de Saint-Denis qui se trouvait à l’époque en lieu et place du théâtre Gérard Philippe (aujourd’hui transférée au Fort de la Briche).

JPEG - 51.5 ko

copyright Jacques Brice


Le 24 aout 1944 il participa à l’extinction d’un feu rue de Strasbourg, non loin du cimetière de Saint-Denis, dans un petit entrepôt recelant des produits chimiques particulièrement inflammables. Devant la nature de cet incendie et son extension son sergent lui demanda d’aller appeler sa caserne afin d’obtenir du renfort.

En traversant la rue pour se rendre à la borne d’appel des pompiers une patrouille allemande en déroute l’abattit, l’ayant soit disant pris pour un soldat ! Touché à l’artère fémorale il décéda pendant son transfert à l’hôpital militaire du Val de Grâce.
JPEG - 42.6 ko

copyright Jacques Brice


Il repose au cimetière d’Aubervilliers près de sa chère maman.

JPEG - 58.9 ko

Plaque commémorative à Saint-Denis


Monsieur Brice Jacques - Le 25 février 2013

Toute utilisation du texte en dehors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’ association la Ville des Gens : info chez des-gens.net

Partagez cet article :


Réactions
par MF - le : 28 février 2013

FABIEN LEICK

super j’ai connu la caserne de St Denis dans le théatre
je suis un ancien né a Ménilmontant

@+

Répondre à MF

modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : lundi 23 octobre
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une machine à sous, (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)