Expos, Graffitis, street art, danse…

1224 visites sur cet article

Festival « Give me a wall so I can escape »

La troisième édition du festival Give me a Wall so I can Escape réinvestit le 20ème arrondissement et explore cette année le thème de la femme dans la création urbaine.

Soutenu par la mairie du 20ème arrondissement

L’édition 2011 du Festival Give me a Wall so I can Escape – nommé ainsi d’après une phrase inscrite sur le mur de Berlin – a pour thème « Fémicités », où la création urbaine au féminin est à l’honneur : expositions, graffitis, street art, danse, photographies, projections, performances et autres initiatives artistiques proposées autour de cette thématique forte et engagée. Il s’agit de donner un espace et une parole à celles et ceux qui voient la création comme un terrain de libre échange où le genre n’est pas discriminant et où la création féminine peut bouleverser les préjugés.

Parmi les expositions :
 
- Une installation collective par le PhotoGraff Collectif s’empare du lieu Confluences
 
- Les photographies « Paysage Sauvage » d’Anaïs Barelli sont exposées à la Galerie Frichez-nous la paix ainsi que les peintures de Lady Alezia « Undelivered Message » et Jade et Wesr avec « Ellas »
 
- Les peintures d’AM investiront la Galerie 154

- Performances picturales, des graffeuses recouvriront les murs alors que le public assiste à un work in progress où les bombes de peintures s’agitent selon les styles et les inspirations des artistes :
 
- Dey, Kashink, Dag et A.M se produiront à Confluences,
 
- Lady Alezia, Jade et Wesr à Frichez-nous la paix,
 
- Dag, Dey, Kashink, Lady Alezia, Pau, Shupa, Stoul au mur Karsher et le collectif France Tricot au M.U.R.
 
- Les Vjs C-Cil et MX&O envahiront Confluences et de nombreuses projections seront accessibles pendant toute la durée du festival :

  • Bandes de filles de Karine Pelgrims
  • Women are heroes de JR
  • C’est Gratuit pour les filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli
  • Les Roses Noires de Hélène Milano
  • Pirouette PGC Party de Mouarf (PGC)
De nombreuses vidéos seront projetées lors du street brunch : Vhils, Zomeka, Mouarf (PGC), Artistik Performance, Kanos, Defco (REDK), Anzis, Francisco et Swaggers.
 
À Frichez nous la paix aura aussi lieu un ciné-concert de cinéma urbain dans la rue Dénoyez.

Finalement, le hip-hop sera à l’honneur avec We Brake ze wall, Cartes blanches au Swaggers et MKO, Mes mots sont tes maux, un solo de Josepha Madoki et Là haut, un Solo de Magali Duclos puis Vertige d’elle interprété par trio composé de Claire Moineau, Jessica Noita et Alexandra Rea et Autrement Moi, un Duo de Claire Moineau et Franck Richard.

Au cœur du 10e, Give me a Wall so I can Escape promet cette année encore un mois de créations colorées, d’expositions interactives et de performances originales.

De quoi se nourrir de culture urbaine pendant tout le mois de juillet !



JPEG - 120.7 ko

Give me a Wall so I can Escape

Du 1er au 24 juillet 2011

  • Expositions, projections, performances : entrée libre
  • Spectacles de Danse : 13 euros

LES LIEUX

- Confluences - 190 bd de Charonne - 75020 - M° Alexandre Dumas
- Frichez nous la paix - 22bis rue Dénoyez - 75020 - M° Belleville
- Galerie 154 - 154 rue Oberkampf - 75011 - M° Ménilmontant
- Le M.U.R - 105 rue Oberkampf - 75011 - M° Parmentier
- Mur du square Karcher - 163 rue des Pyrénées - 75020 - M° Gambetta

Lien : Festival-Give-me-a-wall-so-I-can-escape

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Circul’Livre - Lecture citoyenne

Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

La Plaine Monceau

La visite guidée de la plaine Monceau, initiée par les frères Péreire, vous éblouira par (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : mercredi 16 août
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants en leur (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
16 spectacles ! Des représentations tous les jours. Chaque été depuis onze ans à Paris, en (...)
Du petit bout de chou qui ne veut pas quitter sa tétine au grand bout de chou qui veut déjà son (...)