Portraits de résistants

1390 visites sur cet article

Jean Quarré

19ème arrondissement de Paris

Une petite rue part de la rue du Docteur Potain et vient rejoindre la place des fêtes, elle porte le nom de ce jeune résistant, Jean QUARRÉ, fusillé par les allemands.

Jean Quarré était né le 22 septembre 1919 à Paris dans le 10ème arrondissement. Il était encore un jeune enfant lorsque sa famille, madame Quarré et ses trois enfants, vinrent habiter au 27 rue du docteur Potain dans le 19è arrondissement.

Aujourd’hui, une plaque commémorative rappelle à l’entrée de la cité, qu’ici habitait Jean Quarré héros de la Résistance. Jean Quarré accomplit sa scolarité jusqu’à ses 14 ans à l’école de la rue des Bois/rue du Pré-St- Gervais et commence à travailler notamment à la sucrerie Lebaudy dans la rue de Flandre.

Juin 1940

L’armée allemande entre dans Paris. Jean Quarré qui était déjà avant la guerre un jeune militant activement engagé dans la jeunesse communiste, ne tarde pas à réfléchir à ce qui deviendra la Résistance avec nombre de jeunes de son quartier.

Au cours de l’été 1940, filles et garçons un moment dispersés se retrouvent sur les anciennes fortifications, un de leur lieu de prédilection d’avant guerre. Des jeunes d’autres quartiers viendront les rejoindre et Jean sera l’un des responsables de cette résistance naissante. Il conjuguera sa journée de travail à la sucrerie Lebaudy avec sa vie de militant illégal.

Des écrits contre l’occupant à l’action armée.

Les premiers tracts et affichettes seront manuscrits ainsi que des inscriptions faites sur les murs du quartier pour dénoncer Pétain et l’occupant. Bientôt des petites publications pourront être « ronéotypées » et c’est par quantité que Jean Quarré les transportera dans une voiture à bras ou dans une remorque à vélo pour les répartir dans différents secteurs du 19è pour être diffusées auprès de la population.

Les actions hostiles à l’occupant et à ses collaborateurs se diversifient et s’intensifient. Ainsi, Jean Quarré aidé de camarades qui font le guet, démolit d’un pavé bien lancé la vitrine d’un local de propagande de l’ennemi rue Baste, près du marché couvert de l’avenue Secretan.

Le 14 juillet 1941, des manifestations patriotiques ont lieu à Paris sur les Grands Boulevards. Jean Quarré et les groupes de jeunes du 19è y participent. Le 20 juillet 1941, nouvelle manifestation à Belleville, la population applaudit. Partie du bas du Faubourg du Temple, elle se dispersera sans encombre au métro Goncourt après une prise de parole. La police a tout ignoré et est arrivée bien trot tard sur les lieux.

Lorsque les « bataillons de la jeunesse » vont être crées en région parisienne, Jean Quarré et nombre de ses camarades vont s’y engager volontairement. Ce sont les premiers groupes de francs-tireurs et partisans qui vont s’attaquer directement aux troupes d’occupation dans Paris.

L’action des Francs-tireurs dans Paris.

Paris était devenu un lieu de repos et de loisirs pour les soldats allemands. Dès lors, ils devront vivre dans l’insécurité.

Par exemple, une unité allemande qui défilait au pas cadencé tout les matins en chantant dans la rue de Crimée, est attaquée à la grenade.

Le 28 janvier 1942, sous le commandement de Jean Quarré, un groupe de FTP attaque à la grenade une cantine de la Wehrmartch, à l’angle de la rue de Chateaudun et du Fg. Montmartre. Malheureusement cette action tourne mal et Jean quarré est arrêté par la police française.

Il restera trois semaines entre les mains des tortionnaires des « brigades spéciales » de la préfecture de police, puis livré à la Gestapo.

Le commandement allemand du « Grand Paris » ouvrira un simulacre de procès dans les locaux de la Maison de la Chimie le 7 avril 1942.

27 combattants des premiers groupes de résistance armée y seront condamnés à mort et fusillés au Mont Valérien le 17 avril 1942. Jean Quarré figurait parmi eux, il n’avait que 22 ans.

Jean Quarré - Arrêté le 28 janvier 1942 - Condamné à mort le 15 avril 1942 - Fusillé le 17 avril 1942





ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.
Partagez cet article :

Localisation : Jean Quarré

Rue Jean Quarré

- Paris - 75019.

Zoom

Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : mardi 24 octobre
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)
Dans le cadre de l’exposition "Paris Libéré, Paris Photographié, Paris Exposé", proposée au musée (...)