Ce n’est peut-être qu’un au revoir

2401 visites sur cet article

La Ville des Gens tire sa révérence

Chèrs(es) Amis(es) et lecteurs(trices), toute l’équipe de la Ville des Gens vous remercie pour votre fidélité durant ces 10 années. Nous devons hélas et à grand regret cesser notre travail au service des associations, de la culture et de l’Histoire des quartiers populaires parisiens.

JPEG - 151.5 ko

Malgré tout vos dons ont permis de maintenir en ligne notre Fonds unique sur l’histoire des quartiers populaires parisiens, un travail de 6 ans qui était loin d’être terminé. Dans ce sens nous remercions la Région Ile de France qui nous avait soutenu de 2010 à 2013.
Cependant, loin de baisser les bras nous nous donnons le temps de la réflexion avec la coopérative R2K, pour éventuellement repartir sur de nouvelles bases et ne pas perdre ce bel outil que nous avons forgé avec amour et patience.
A bientôt.
 
Emmanuel Saunier - Président
Salvatore Ursini - Responsable du site

- Les collaborateurs de l’association Quartiers Libres et nos contributeurs historiques continueront à mettre en ligne leurs articles.

- Pour les seniors ayant participé aux ateliers informatique de Salvatore Ursini, vous pouvez lui écrire à cette adresse mail : salvatoreursini chez neuf.fr

L’association « La Ville des Gens » a arrêté son activité le 15/12/2016. Cependant le programme des associations qui nous ont soutenus et qui était déjà mis en ligne reste accessible et nos amis bénévoles alimentent de temps en temps certains articles.
Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Circul’Livre - Lecture citoyenne

Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

La Montagne Sainte-Geneviève

Claude Marti, guide touristique et conférencier, vous propose régulièrement des visites (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : lundi 21 août
Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une machine à sous, (...)
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
16 spectacles ! Des représentations tous les jours. Chaque été depuis onze ans à Paris, en (...)
Du petit bout de chou qui ne veut pas quitter sa tétine au grand bout de chou qui veut déjà son (...)