2039 visites sur cet article

La Villette

Arletty
(J.P. Charles / J.B. Lenoir)

Arletty Photo extraite du livre de Roger Manuell : "Love Goddesses of the Movies".D.R.

Dans cette chanson interprétée par Arletty et son inimitable accent parigot, ce n’est pas le quartier des abattoirs qui est évoqué (ils ne sont là que comme un coin du décor), mais celui des bistrots et des « garnots », c’est-à-dire les hôtels de passe. L’histoire racontée est très simple, et, chose rare dans ce genre de chanson, se termine bien.


Vidéo de la chanson en bas d’article

J’ vais tout près d’ Pantin
Chez les purotins
Parmi les catins
Et le pur gratin
Des pierreuses.
Près des abattoirs où l’on voit le soir
Le long des trottoirs
Surgir des coins noirs
Les rôdeuses.
C’est la clef d’ l’humour
Et c’est pas du four
J’ suis d’un seul amour
Et je s’rai toujours
Une pauvr’ gueuse.
Et c’est là qu’on peut
Par un soir de mai
Donner c’ que l’on sait
Ne jamais r’trouver
Dans l’ quartier.
Refrain
La Villette, La Villette,
C’est l’ coin des garnots,
Y a pas d’aristos.
Des guinguettes, des musettes
Et des p’tits bistrots
Où l’on boit du gros.
On n’y joue pas du violon,
Tout comme dans les salons,
Oui mais d’ l’accordéon
C’est bien plus chouette…
Et on y danse la java
Bien serré dans les bras
D’un p’tit homme, bien à soi,
A la Villette.
C’est aux Buttes-Chaumont
Par un soir,
tout blond,
Sur le petit pont
Qu’ j’ai rencontré mon vrai
p’tit homme.
Dès le premier r’gard, j’ai senti sans char
Comme un coup de poignard
Et mon cœur flanchard
A la gomme.
Lui qu’ a senti l’ coup,
i’ s’est fait très doux
Et m’a dit dans l’ cou
Qu’i’ r’sentait du goût
Pour ma pomme.
J’ai pas su refuser
Et l’on s’est marié
Sans maire, ni curé
Et sans inviter tout le quartier.
La Villette, La Villette
C’est le coin des garnots
Y a pas d’aristos
Des guinguettes, des musettes
Et des petits bistrots
Où l’on boit du gros.

Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Circul’Livre - Lecture citoyenne

Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

La Montagne Sainte-Geneviève

Claude Marti, guide touristique et conférencier, vous propose régulièrement des visites (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

A la recherche du vieux Belleville et de ses (...)

Voici une vidéo tirée du projet "Belleville – Ménilmontant, terres d’accueil ?", de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : jeudi 24 août
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
16 spectacles ! Des représentations tous les jours. Chaque été depuis onze ans à Paris, en (...)
Du petit bout de chou qui ne veut pas quitter sa tétine au grand bout de chou qui veut déjà son (...)
Du presque adulte qui veut faire le tour du monde au presque ado qui veut déjà son scooter et du (...)