Théâtre contemporain - Tout public dès 12 ans

162 visites sur cet article

Le Pays lointain

"Le Pays lointain", pièce magistrale et ultime de Jean-Luc Lagarce, disparu en 1995, a marqué la dramaturgie contemporaine par sa forme et son écriture.

Une expérience hors norme pour un spectateur, témoin privilégié d’une histoire universelle, notre vie, notre mort, et ce qui se passe au milieu avec notre famille « imposée », et celle que l’on se construit, notre famille « choisie ».

JPEG - 148.2 ko

Louis, l’homme qui va mourir revient dans sa ville revoir les siens, laissés il y a longtemps, il veut dresser un bilan, dire que c’est bientôt fini, qu’il va mourir, il repartira sans le dire. Les autres, les encore vivants et les déjà morts vont beaucoup parler autour de lui. 11 comédiens, redonnent chair à ce roman vivant.

JPEG - 93 koJean-Luc Lagarce laisse au terme de sa brève vie (1957-1995), une œuvre conséquente – vingt-trois pièces, deux films vidéo, des récits, des essais, un journal – dont on commence seulement à mesurer l’importance et la profondeur. En déjouant le jeu de la représentation, de l’intrigue et du dialogue, J.-L. Lagarce invente une écriture dramatique marquée par le récit romanesque. Son œuvre est touchée par la mort et la disparition, (selon J.-P. Thibaudat, bien avant qu’il ne soit atteint par le sida) dont le théâtre (sa vie, ses coulisses, ses miroirs) est comme le pivot et le bras séculier.

L’arrangement avec la vérité, la famille, toutes les familles, l’amitié, l’amour, encore et toujours, traversent cette œuvre fulgurante marquée par le sceau de l’intime qui renvoie à la vie de chacun, lecteurs et spectateurs.


Adaptation de la version courte et mise en scène : Joseph Fazenda
 
Distribution : Matthieu Boucher, Bénédicte Chabaud, Claire Doleson, Joseph Fazenda, Daniel Gerard, Marie-Cécile Girard, Gwenaelle Julien, Claudine Perdigon, Corinne Richard, Frédérique Van Dessel, Guy Villars.

« Le Pays lointain »

Théâtre contemporain

Du 6 novembre 2016 au 29 janvier 2017)

Les dimanches à 18h30

[(Relâches les 27 novembre, 25 décembre et 1er janvier 2017]

  • Durée du spectacle : 2h - Salle 2 - Tout public dès 12 ans
  • Tarif des places : 18€ tarif plein / 14€ tarif réduit / 10€ tarif étudiant
  • Tél : 01 42 01 92 26
  • e-mail :tdm4 chez orange.fr
  • Site : Théâtre Darius Milhaud
Théâtre Darius Milhaud - 80, allée Darius Milhaud - 75019 Paris - M° Porte de Pantin ( ligne 5) – Bus : 75 / PC2 / PC3

Ils nous soutiennent !

La Ville des Gens est une association à but non lucratif qui à travers son site met en lumière l’activité des associations et lieux culturels du nord-est parisien ainsi que l’histoire et la mémoire des quartiers populaires.

En devenant adhérents vous nous permettez de continuer ce travail tout en mettant votre programmation en valeur sur un site généraliste de proximité, vierge de publicité : Devenir adhérent

Partagez cet article :

Agenda : Le Pays lointain
octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Prochaines dates
  • le dimanche 13 novembre 2016
  • le dimanche 20 novembre 2016
  • le dimanche 4 décembre 2016
  • le dimanche 11 décembre 2016
  • le dimanche 18 décembre 2016
  • le dimanche 8 janvier 2017
  • le dimanche 15 janvier 2017
  • le dimanche 22 janvier 2017
  • le dimanche 29 janvier 2017
Afficher la carte en plein écran
Théâtre Darius Milhaud

80, allée Darius Milhaud - 75019 Paris - M° Porte de Pantin ( ligne 5) – Bus : 75 / PC2 / PC3


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : lundi 23 octobre
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une machine à sous, (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)