Théâtre de la francophonie

3506 visites sur cet article

Le Tarmac

Toute l’année

Entièrement voué à la création contemporaine francophone, le Tarmac propose une programmation de spectacles venus de pays lointains.

Cet article-interview est un témoignage, une photographie d’un moment dans la vie d’un théâtre, depuis 2012 LE TARMAC n’est plus à la Villette et a déménagé dans le 20ème arrondissement mais il est toujours voué à la création contemporaine francophone et propose une programmation de spectacles venus de pays lointains.

- Nouvelle adresse : Le TARMAC - La scène internationale francophone - 159 avenue Gambetta - 75020 Paris - Métro Saint-Fargeau - Téléphone 01 43 64 80 80

JPEG - 142.2 ko

Avant d’être un théâtre, ce bâtiment en pierre situé derrière la Grande Halle était la buvette des abattoirs de La Villette. On raconte même qu’il abritait aussi une maison de passe pour travailleurs en mal d’amour…

C’est en 1993 que Gabriel Garran y installe le Théâtre International de Langue Française dédié à la découverte des auteurs francophones.


1er contact avec la terre

En 2005, Valérie Baran lui succède à la direction et lance un nouveau projet : le Tilf devient le Tarmac.

Rencontre avec Maud Resmond, chargée des relations publiques de ce lieu favorable aux aventures scéniques.

« L’équipe est composée de 8 permanents et de 2 vacataires. Notre priorité est d’offrir ce lieu à des auteurs francophones. Nous accueillons aussi des troupes qui montent de nouvelles créations au Tarmac et qui les jouent ensuite.

Valérie Baran décide de la programmation, parfois sur dossier, parfois en se rendant à l’étranger pour découvrir un nouvel auteur, des spectacles novateurs… »



JPEG - 79.6 ko

« Valérie souhaitait donner une nouvelle identité au lieu. Nous avons choisi ce nom, car le tarmac c’est le 1er contact avec la terre lorsqu’un avion atterrit. Il y a une idée d’échange et de voyage..
 
Comme le Tilf, nous dépendons directement du ministère de la Culture. Nous sommes le seul théâtre dont la mission officielle est la francophonie.
 
Comme beaucoup de personnes de l’équipe, j’ai travaillé au Tilf et j’ai assisté à la naissance du Tarmac. C’est stimulant car nous mettons en place des projets que nous avons envie de défendre. »


À la rencontre des auteurs francophones

JPEG - 49.8 ko

« Le projet de départ est de faire un théâtre dédié à la création francophone. L’idée est aussi de « dépoussiérer » l’image de la francophonie.

La francophonie a changé : elle n’a plus une image post-coloniale. A travers la langue française, les auteurs revendiquent les valeurs des Droits de l’Homme. Comme c’est le cas pour des auteurs des pays de l’Est ou d’Afrique.

Nous avons pour dessein de créer un théâtre contemporain, et de faire découvrir de nouvelles formes artistiques qui comprennent aussi la danse, le cinéma, la littérature le conte.

Notre projet comprend aussi une dimension pédagogique : intéresser au théâtre bien sûr, mais aussi une interactivité avec les autres lieux culturels de la Villette comme les ateliers pour enfants. »



Faire venir le public

JPEG - 47.2 ko

« Nous proposons plus de 180 représentations par an et nous effectuons un travail de fourmi pour nous faire connaître.

Nous sommes situés en plein cœur du Parc de la Villette, ça a son importance. Cela implique un fonctionnement différent de celui d’un théâtre traditionnel.

Nous ouvrons toute l’année et proposons des spectacles de mars à novembre pour rester ouverts tout l’été.

C’est un lieu culturel riche mais il y a un risque pour nous de perte d’identité, une non-visibilité de notre activité. Les gens passent mais ne s’arrêtent pas forcément. Notre but est de les faire venir, de leur donner envie d’entrer. »



JPEG - 90.5 ko

« Nous mettons des affiches un peu partout, nous touchons le public par des tracts. Les photos et la charte graphique effectuées par Pascal Colrat apportent une couleur qui nous ressemble. »

Se réapproprier le quartier

« Le choix du Nord-Est parisien pour ce lieu est une volonté de Gabriel Garran. Le mélange culturel qui se fait sur le plateau doit se retrouver dans la salle. Nous voulons donner envie d’aller à la rencontre de l’autre en évitant le communautarisme ou le folklore.

Si par exemple, un Camerounais vient au théâtre voir un auteur camerounais, on doit lui donner envie de venir découvrir un auteur vietnamien !

L’objectif est aussi que les gens se réapproprient le théâtre. Ainsi, nous ouvrons tout l’été et ceux qui ne partent pas en vacance savent qu’ils peuvent toujours venir voir un spectacle. »


JPEG - 118.3 ko

« Le Tarmac s’implique dans la vie de quartier, nous participons aux Conseils de quartiers, nous sommes en relation avec le milieu associatif.

Ainsi, lors de la présentation de nos activités cette année, nous avons été ravis d’avoir la visite de 3 centres sociaux des environs. Nous allons nous rencontrer de nouveau pour envisager ensemble des actions.

Nous voulons ouvrir le lieu aux scolaires, leur faire visiter le théâtre et rencontrer les artistes avant les spectacles. »

Propos recueillis par Leila Hafed en octobre 2006


Partagez cet article :


Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les restos du cœur - Aide alimentaire

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, (...)

Chiner chez les pros

Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes (...)

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Attention, rédaction en cours de révision. Chantier ouvert le 31 octobre 2017 Image (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : jeudi 14 décembre
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)
Dans le cadre de l’exposition "Paris Libéré, Paris Photographié, Paris Exposé", proposée au musée (...)