Portraits de résistants

241 visites sur cet article

Simon HERCENBERG

19ème arrondissement de Paris

Il voulait s’engager avec la France Libre…

C’est avec la Royal Air Force qu’il combattra.

Simon Hercenberg, jeune juif polonais, avait 18 ans en juillet 1940. Il habitait à l’époque au 38 bis rue Manin (anciennement « La Maison Maternelle »). Suite à l’appel du général De Gaulle, dit-il, il commence peu après l’arrivée des troupes allemandes dans Paris, avec quelques anciens camarades de l’école communale du 40 rue Manin, à lacérer des affiches allemandes, à coller des affichettes à leur place reproduisant des nouvelles entendues sur la radio de Londres.

Cette activité est spontanée et ces jeunes ne sont pas reliés à des mouvements de Résistance. Simon veut faire plus. Il pense alors rejoindre les combattants de la France Libre avec le général De Gaulle.

A Perpignan, le passage en Espagne s’avère difficile. Commence alors un long périple qui le conduit d’abord en Suisse à Genève en septembre 1940. Il s’adresse au consul britannique pour lui soumettre son projet de rejoindre Londres. Il obtiendra son aide mais devra accepter quelques temps de coopérer au travail de renseignements de « l’intelligence service » sur la frontière avec le territoire français.

Ce n’est que vers la fin mai 1942 qu’il quitte définitivement la Suisse pour Londres via l’Espagne et Gibraltar. Arrivé à Londres fin août 1942, il est reçu par le Colonel Passy qui lui propose, parce qu’il est étranger, un engagement dans la Légion étrangère. Hercenberg lui répond « étranger pour étranger, je servirai chez des étrangers mais pas à la Légion ».

La Royal Air Force à laquelle il s’adresse, l’accepte dans ses rangs au titre de personnel navigant. Il est envoyé au Canada pour subir une formation de bombardier-mitrailleur, puis devenu opérationnel, il accomplira des missions au dessus de la France, de la Belgique et aussi de l’Allemagne.

Après sa démobilisation, revenu en France, Simon Hercenberg entreprend des démarches pour obtenir la nationalité française qu’il recevra le 30 juin 1947.

Il avait réussi à sauver son frère cadet en le faisant accueillir dans une famille juive à Genève. Ses parents furent arrêtés dans la rafle du 16 juillet 1942 et déportés à Auschwitz comme la plus grande partie de sa famille. Son camarade, Fabien de Cortès, qui l’avait suivi dans ce périple, fut arrêté en chemin et déporté au camp de Neuengamm d’où il fut libéré à la fin de la guerre.


Source : Mémoire juive de Paris - octobre 2003. Extraits



ANACR 19ème

Pour tous renseignements et adhésion, écrire au président :
- Mr Robert Endewelt - 28, rue Botzaris - 75019 Paris
- ou par courriel : robert.endewelt chez laposte.net
- Siège social : ANACR 19ème - Maison du Combattant et des Associations - 20, rue Édouard Pailleron - 75019 Paris

En savoir plus : ANACR 19ème

Touts droits réservés © ANACR

Toute reproduction partielle ou totale de cet article hors du cadre privé ou scolaire doit faire l’objet d’une demande auprès de l’association ANACR 19ème ou de la Ville des Gens : info chez des-gens.net - 01 77 35 80 88.
Partagez cet article :

Localisation : Simon HERCENBERG

- - .

Zoom

Réactions
modération a priori

A cause du SPAM ce forum est modéré :

- Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
- l'insertion de code, ou la mise en forme de votre texte est désactivée
- les commentaires comportant des liens sont supprimés.

Si vous souhaitez faire connaitre votre activité, contactez nous plutôt que de poster un commentaire, ce sera beaucoup plus valorisant et efficace pour votre activité.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Jam sessions, Paris et banlieue

Amène ta pelle, que ce soit une Gibson ou une Fender, ou alors emmène ton sax ou tes (...)

Chiner, Paris et banlieue

Aller faire un tour à la recherche d’un petit rien ou d’un trésor, un doudou ou une (...)

Les Marchés de Paris

Chaque jour a son ou plutôt ses marchés à Paris, sauf le lundi, cela vaut toujours le (...)

Les Piscines Municipales

De Saint Ouen à Montreuil et du 10ème au 20ème, pour vous détendre, allez faire un petit (...)

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs du (...)

Tour de France ? Il ne s’agit nullement ici de vélo, mais d’une tradition qui remonte à (...)

MUSÉE DE L’ABSINTHE

Apparue vers 1798 (1ère distillerie en Suisse) et 1805 en France et interdite en 1915, (...)

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour (...)

C’est si simple quand c’est bien expliqué ! En savoir plus sur le laboratoire de (...)

Mémoire de la gare de Ménilmontant

Ce montage vidéo a été réalisé par l’association « La Ville des Gens » et à été terminé en (...)

Cour de la Métairie

Rédaction initiale : 2013 ; révision au 11 octobre 2017. Si étonnant que cela puisse (...)

La « descente de la Courtille »

Rédaction révisée au 30 juin 2017 Image 1. Départ du cortège de la Descente vu par (...)

Le pavillon chinois de la rue de la Chine

Crédit photo Dg Avant-propos J’ai habité 7 années, rue de la Chine au numéro 7. Mes (...)

Promenade à travers l’Histoire… de Belleville

J’ai foi dans l’avenir, je suis Bellevillois ! Peut-on trouver l’explication de cette (...)

Les sorties : mercredi 18 octobre
Vous êtes chineurs, collectionneurs ou tout simplement curieux ? De nombreuses villes vous (...)
Circul’Livre consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants en leur (...)
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 Audrey Tautou, métro Abbesses, photogramme. Coll. Jean-Pierre Jeunet
S’il est un lieu qui résume à lui seul Paris, c’est bien Montmartre. Les écrivains et les peintres (...)
Les vidéos des gens : Claude Bourguignon, agronome Claude Bourguignon parle de la (...)
Le mémorial de la Résistance se met au numérique sur la Ville des Gens. Dans le cadre de la (...)